Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 06:23
Jeudi 4 Juin 2008
Représentativité : le débat continue dans la CGT

Dans un article un peu élaboré daté du 20 avril, nous avions porté "un point de vue de classe" sur la position commune en matière de représentativité syndicale, ensuite validée à la hussarde par les organisations du CCN en une semaine après la mise en demeure de la CEC.Depuis, le débat continue de faire rage dans la confédération, comme nous l'avons noté lors des congrès de la CGT 93, et du Commerce. Des motions circulent, des syndicats prennent position, des structures mettent en demeurent la Confédération de retirer sa signature... d'autant plus qu'il apparaît clairement que cet accord va servir de support à la remise en cause des 35 heures ! Qui pouvait imaginer (sinon nos crétins réformistes de la direction confédérale) que Sarkozy et le Medef pouvait se féliciter d'un accord, sans se douter qu'il était pourri ?

Sans revenir sur l'analyse de fond présentée dans l'article initial, nous renvoyons nos lecteurs à deux analyses complémentaires actuellement largement diffusées :
- la position de Charles Hoareau, militant des Bouches du Rhône et figure historique des Chômeurs Rebelles
- la position de la fédération CGT des sociétés d'étude
Ces deux documents apportent des éléments complémentaires et des arguments à tous ceux qui mènent la bataille sur la question. Nous proposerons d'ailleurs très prochainement d'autres contributions sur le sujet dans ce même article.
Nous ajoutons (le 9 juin - suite à un message d'un camarade de la FNIC qui nous les as transmises) des positions complémentaires de cette fédération, dont nous avions déjà parlé dans le premier article.
- Une analyse critique point par point de l'accord, en date du 9 avril, (avant donc à la prise de position de la fédération)
- Une motion de la CE fédérale votée à l'unanimité le 27 mai.

Reste une question qui pour nous est une énigme : cette question est importante, certes. Mais pas plus que le Nouveau Statut du Travail Salarié, les contre-plans industriels ou le soutien aux sans-papiers. Alors, pourquoi cette crispation sur ce point et pas sur les autres ?

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article