Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 08:44
Samedi 7 avril 2007

Le 9ème Collectif de Sans-Papiers expulsé de la Bourse du Travail de Paris

[Mise à jour le 12 Avril 2007]

9collectif.jpg On le sait, le syndicalisme est traversé par deux courants : un courant de lutte de classe, et un courant de collaboration de classe, englué dans la cogestion du capital, la bureaucratie et la routine des fonctionnaires syndicaux. Ceux là ont peur du mouvement ouvrier, qu'il s'agisse de la grève à PSA ou de la radicalité du 9ème Collectif. Ceux-là préfèrent gérer tranquillement leurs planques (comme la bourse du Travail de Paris) et leurs fauteuils dont le cuir leur colle aux fesses. Ceux-là donnent plus d'importance aux discussions feutrées des ministères qu'à la défense radicale de la classe ouvrière.
Les sans-papiers du 9ème collectif ont été expulsés ce samedi par des syndicalistes collabos sans jamais que la défense des sans-papiers ait été sérieusement prise en main par leur syndicat, quoiqu'ils en disent. Ainsi, depuis l'an dernier, depuis le début de l'activité de RESF, des rafles, la CGT n'a pas produit un seul communiqué, distribué une seule information, popularisé une seule initiative.
Le communiqué commun CGT-CFDT-FO émis pour justifier cette expulsion est de ce point de vue d'un cynisme particulièrement crapuleux...

Seuls les syndicalistes de classe ont pris les affaires en main. A Lille, dans l'Essonne (Modeluxe), à Montbeliard, dans le 93 (OSP), et dans de nombreux endroits des syndicalistes prennent en charge la défense des sans-papiers. Comme le dit l'appel au "Forum du syndicalisme de classe et de masse" :
"La solidarité doit se réaliser tout particulièrement avec les fractions les plus fragiles (privés d'emplois, précaires, intérimaires, salariés de la sous-traitance, sans-papiers...) dont la syndicalisation est un enjeu majeur".
Soulignons la réaction immédiate particulièrement correcte de la CGT des correcteurs, qui a diffusé tout de suite un communiqué sans ambiguïtés :

"Syndicat des correcteurs et des professions connexes de la correction - FILPAC CGT
Paris, le 7 avril 2007

Communiqué

Le Syndicat des correcteurs-CGT dénonce l'action de syndicalistes CGT, CFDT et FO qui a conduit à l'expulsion des sans papiers de la Bourse du travail ce vendredi 6 avril 2007.
Alors même que s'accélère la criminalisation des mouvements sociaux, il n'est pas du rôle de syndicalistes de faire le travail de la police en s'en prenant à des précaires en lutte, qui ont fait publiquement appel à la solidarité des syndicats ouvriers pour en recevoir un coup de pied au cul en guise de réponse.
Une centrale syndicale ne peut répondre aux efforts d'organisation de ces travailleurs de l'ombre par le mépris et la coercition, sauf à se détourner de sa vocation.
Nous demandons aux responsables syndicaux de cette action honteuse de réparer dans les plus brefs délais en restituant le matériel arbitrairement séquestré dans les locaux de la Bourse du travail, puis en reprenant le dialogue avec les sans papiers.
Pour le comité syndical"

De leur côté, les sans-papiers du 9ème collectif ne se trompent pas de cible. Leur communiqué fait clairement la distinction entre les syndicalistes de collaboration et les syndicalistes de classe. Repris de leur site, nous le reproduisons en totalité ci-dessous, en affirmant notre solidarité totale avec ces camarades.

[Mise à jour Lundi 9 avril - 16h] Alors que les militants du 9ème collectif ont été virés samedi sans même pouvoir récupérer leurs effets personnels, ils ont passé deux nuits à camper devant la Bourse du Travail. Aujourd'hui, lundi, les fonctionnaires de la CGT (honte à nous !!!) sont venus restituer ces affaires personnelles en n'oubliant pas de mettre des gants, le symbole est fort ! Pour éviter la contamination de la lutte des classes, sans doute ?
Les militants du 9ème Collectif ont alors décidé de quitter la place, préalablement nettoyée par leurs soins.


Avec ou sans papiers, nous sommes tous des travailleurs !



EXPULSION DES SANS-PAPIERS DE LA BOURSE DU TRAVAIL 9eme Collectif - 6 Avr 2007 - 18:00


Le 9ème Collectif des Sans-Papiers s'est réfugié à la bourse du travail, haut lieu symbolique de lutte pour les droits des travailleurs sans empêcher à aucun moment la continuation du mouvement social, et ceci depuis le samedi 10 février 2007, pour alerter l'opinion publique, les organisations syndicales, les citoyens, sur la situation actuelle des sans-papiers et les conditions dramatiques dans lesquelles ils vivent.

Le 17 février dernier, les syndicats ont accueilli un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy qui mène une campagne lepéniste (création du Ministère de l'identité nationale, rafles, stigmatisation des immigrés...), et qui a participé depuis 5 ans à caasser les acquis sociaux (retraites, sécurité sociale, code du travail...). Aujourd'hui, ils expulsent les travailleurs les plus exploités, des travailleurs qui sont aux premières lignes d'une précarisation généralisée du travail, venus demander leur soutien.

Nous dénonçons la méthode utilisée par les syndicats en expulsant des sans-papiers en groupe alors que la Bourse du travail se trouve à quelques mètres de la République où sont stationnées, en ce moment même, des forces de police, et où ont lieu régulièrement des rafles même lors de la distribution des repas par les restos du Coeur.
Nous rappellons que la Bourse du Travail se trouve également à proximité du QG de campagne de N. Sarkozy.
Nous lançons un appel à tous les adhérents des syndicats et à toute personne qui soutient le mouvement des sans-papiers à nous rejoindre sur place.

En dépit de ce qui s'est passé, nous restons concentrés sur nos objectifs, à savoir la lutte :

  • contre la politique répressive à l'égard des sans-papiers,
  • contre les rafles et les expulsions massives que subissent quotidiennement les sans-papiers,
  • contre l'esploitation des sans-papiers,
  • pour la convergence des luttes entre les sans-papiers et tous les autres travailleurs,
  • pour la régularisation de tous les sans-papiers.

Précaires, chômeurs, salariés, étudiants, lycéens, sans-papiers
SOLIDARITE

Le 9ème Collectif des Sans-Papiers ne se trompera jamais d'ennemi contrairement à ce qu'ont fait les syndicats aujourd'hui.

9eme_collectif@no-log.org

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires

miette 10/04/2007 21:01

Cette expulsion des sans-papiers de la bourse du travail de Paris par une "intersyndicale" CFDT-CGT-FO" a également scandalisé de nombreux camarades du syndicat CGT du Département du Nord.
Nous sommes en colère et avons honte.
Même si les salariés et permanents syndicaux avaient des raisons qu'ils estimaient "valables" pour procéder à cette expulsion - ce qui resterait à prouver et je pense ne serait pas facile - le faire en cette période de montée du fascisme ordinaire prend la forme d'un soutien inattendu.

Miette

Ps : nous avons mis un lien sur votre blog à partir de notre blog en cours d'élaboration cgt59.over-blog.org