Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
8 février 2006 3 08 /02 /février /2006 13:15

Mercredi 8 février 2006

Le 7 février contre le CPE !

 

Un commentaire posté sur l'article à propos de la Journée d'action du 31 janvier mérite d'être publié sous forme d'article :

Comme le dit "Le cheminot" ci-dessus, le 31 janvier est mort avant même d'avoir eu lieu. Pas grave.
Par contre, le 7 février, la mobilisation contre le Contrat Première Embauche, c'est plus sérieux, et cela vaut le coup de s'y brancher, à mon avis. Franchement, dommage que le
tract de la Confédé en profite pour nous refiler la daube de la Sécurité Sociale Professionnnelle !
Pourquoi ne pas plutôt mobiliser, Contre la Précarité, pour l'interdiction de l'intérim et des CDD, pour l'embauche immédiate des jeunes comme des moins jeunes en CDI ???


Le camarade a en tous les cas raison de souligner l'offensive de la direction confédérale autour de la Sécurité Sociale Professionnelle et du Nouveau Statut du Travail Salarié. C'est dans le document d'orientation, sous couvert de "mutation du travail salarié", c'était déjà en débat conflictuel pour le 47ème Congrès. Il s'agit cette fois de faire passer cet axe revendicatif comme solution moderne d'adaptation à la précarité et la flexibilité, et en force si ce n'est pas possible autrement.

Camarade, participons activement à la lutte contre le CPE et toutes les formes de précarité ! Manifestons le 7 février en ce sens, avec  mots d'ordres, banderoles et panneaux, et cherchons à poursuivre l'offensive. Tout le monde a l'air de s'y mettre. Les travailleurs en ont ras le bol, d'autant que chacun(e) se rend compte que c'est la première étape vers la généralisation de la période d'essai à deux ans. Il va falloir en découdre !
Et gare à la direction confédérale, aucune confiance !

Paris : 14h00 à la Bastille
Lyon : 14h00 à la Manufacture des Tabacs
Marseille : 11h30 au Vieux Port
Toulouse : 11h00 allée Jean Jaurès
Limoges : 11h00 devant la Préfecture
Nantes : 16h30 Place Royale
Lille : 15h00 à la Porte de Paris
Grenoble : 14h00 Place de la Gare
Nîmes : 17h00 Place des Carmes

Nous joignons également ci-contre le tract que les camarades de Voie Prolétarienne diffuseront dans les diverses  manifestations ce jour-là !

08 février : Premier bilan rapide à commenter : des manifestations dynamiques, pas ridicules du tout en nombre, mais quand même nettement moins importantes que le 4 octobre. Des jeunes dans les cortèges de la CGT, c'est bien. Malgré tout, le sentiment étrange que la Confédération n'a pas "mis le paquet" à cette occasion.
Pas ou peu d'info des fédés, des UD, des US. Pas de préavis de grève dans la fonction publique (pas de grève des transports par exemple). Pas de tracts à télécharger avec annonce des manifs locales. Pas ou peu d'information sur les sites Internet. Sur le site de la Confédération un document d'annonce des lieux de manifestations absolument misérable, où il manquait la veille au soir les 3/4 des villes importantes (celles ci-dessus).
Que cherche-t-on ? Alors qu'on a le CPE pour tous les jeunes, le CNE pour tous dans les entreprises de moins de 20 personnes, le retour de l'apprentissage à 14 ans, les CDD pour les seniors, et maintenant le travail de nuit pour les jeunes à partir de 15 ans, on ne met pas le paquet ? On joue à quoi avec ces journées d'action ?
Une raison de plus pour le Congrès d'enfoncer le coin sur la préparation de la grève générale. (voir notre proposition d'intervention dans le débat du 48ème Congrès).

"Où va la CGT ?"

Partager cet article