Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 13:21

Jeudi 8 mars 2018

Les femmes de l'année pour le blog "Où va la CGT ?"

 

Les cérémonies habituelles du 8 mars ne nous font pas oublier que le combat des femmes, pour elles et pour tous les travailleurs, est un combat de tous les jours.

Aussi voulons-nous saluer ici quelques femmes qui ont joué un rôle essentiel en ce sens ces derniers mois. Nous avons parlé de certaines d’entre elles, reproduit parfois leurs déclarations, sur ce blog ou sur le compte Facebook associé (#Eugène Ouvalacgt). Il y en a beaucoup d’autres invisibles, bien sûr, mais les femmes sont la moitié du ciel, et bien des hommes pourraient prendre exemple sur leur détermination et leur courage.

 

Point de culte de la personnalité dans ce diaporama bien sûr, le combat est toujours collectif.  Mais il est des individus qui concentrent à un moment donné le sens d’une lutte, et c’est à ce titre que nous les saluons.

 

 

Nous saluons donc :

  • Assa Traoré (1), dont le frère Adama a été tué par les gendarmes à Beaumont sur Oise le 19 juillet 2016.  Depuis elle mène le combat pour la Vérité et la Justice avec toute sa famille et le comité de soutien, malgré un acharnement impitoyable des forces de l’Etat, police et justice réunis. Pensez à donner à la collecte : https://www.okpal.com/adama-traore
  • Les femmes de ménage grévistes de ONET (2) et Mirabelle Nsang (3), déléguée CNT-SO à Holiday Inn qui ont mené des grèves de plusieurs mois et ont été le symbole du courage et de la détermination de la classe ouvrière depuis l’été dernier.
  • Josette Roudaire (4), ancienne ouvrière d’Amisol à Clermont Ferrand, qui poursuit le combat des victimes de l’amiante, pour le procès au pénal des responsables, contre l’indifférence.
  • Nous saluons ainsi d’ailleurs Annie Thébaud Mony (5), chercheuse à l’INSERM et sociologue, sur tous les fronts de la santé au travail, contre l’amiante et tous les risques chimiques. Une scientifique et intellectuelle qui s’est mise au service de la défense des travailleurs, sans aucune compromission.
  • Et au plan international nous saluons le courage d’Ahed Tamimi (6), cette jeune Palestinienne qui est devenue le symbole de la résistance à l’occupation sioniste, ainsi que Barin Kobanê (7), combattante kurde sauvagement assassinée par les forces turques dans le canton d’Afrin…

 

Partager cet article

commentaires