Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 18:35
Lundi 21 septembre 2009
NON à la privatisation de la Poste !

Il y a un an, la gauche et les syndicats proposaient un référendum contre la privatisation de la Poste. Face à la difficulté à réunir officiellement 4,5 millions de signatures valides, c’est à une « votation citoyenne » que nous sommes convoqués le 3 octobre.
Le plus important, c’est bien sûr la grève illimitée lancée depuis ce matin lundi 21 dans plusieurs bureaux de Poste. Et la journée de mobilisation de demain avec manifestation à 14h00 au siège de la Poste (boulevard de Vaugirard 75015) risque d’être un moment fort qui ne sera pas sans lendemains.

Mais la questi
on est aussi politique. Qu’est-ce qu’on défend dans un service public qui est d’abord au service de l’Etat et des patrons (nous invitons d’ailleurs à relire l’article sur la privatisation de EdF qui posait le même type de questions déjà en 2005) ? Qu’est-ce qu’on veut mettre au service du public populaire : la gratuité par exemple ? Plus de queues sans fin aux guichets ?
Et pour les travailleurs de la Poste, comme pour tous les travailleurs, la fin de la précarité, un statut égal pour tous (déjà 40% des postiers sont sous statut privé !!!), une charge de travail moins lourde, des horaires normaux (ces horaires à 4h du matin, ces retours de fous…), l’ouverture du métier à tous quelle que soit la nationalité ? Ce n’est pas avec le PS et ses alliés qu’on va aller dans ce sens ! Dès qu’ils seront au gouvernement, comme toujours au nom du réalisme, ils oublieront leurs promesses.
La consultation n’est surement pas la meilleure forme de mobilisation, et va surtout permettre à la gauche de se refaire une virginité politique. Alors que ne l’oublions pas, c’est sous le gouvernement Jospin (1997-1998) que le capital de France Telecom a été largement ouvert… avec les résultats que nous connaissons tous aujourd’hui. On comprend mieux le rejet de la transformation de statut par le personnel...

Ce qui est sur, c’est que le passage de la Poste en société anonyme est un pas de plus dans la restructuration du secteur d’Etat de l’économie capitaliste. L’objectif est évidemment de rentrer dans la course aux acquisitions à l'étranger, de devenir une multinationale, licencier, restructurer, faire plus de profits. Comme EdF, comme France Telecom. Et que donc on ne peut attendre que des catastrophes, tant pour le personnel que pour les usagers.
A ce titre, il faut se mobiliser contre la privatisation, pas parce que « La Poste est à nous » (comme le prétend le Parti de Gauche), pas parce que c’est « MA poste » comme le prétend la FAPT, mais parce que c’est une nouvelle attaque, une restructuration lourde et que nous ne pouvons pas laisser faire.
La première des armes, c’est la grève, et nous devons soutenir dès à présent nos camarades postiers qui rentrent en lutte.
Ensuite, nous pouvons utiliser la consultation prévue à la fin du mois pour informer, débattre, mobiliser le plus largement possible, et déjà dans les entreprises. Un des enjeux, c’est sortir le nez des travailleurs du rapport ouvrier/patron, d’élargir le point de vue, de construire la solidarité interprofessionnelle, de poser les questions politiques et sociales pour le présent et l’avenir que nous voulons construire. Alors, sur des bases de classe, contre toutes les restructurations capitalistes, la consultation peut avoir un intérêt...

Alors NON à la privatisation ! Et au-delà : quel service pour quel public ?


Partager cet article

commentaires

pierre 26/09/2009 10:38


Vous parlez de La Poste mais à vous lire, on comprend que vous n'avez rien compris. Vous faites l'amalgame d'éléments qui n'ont aucun lien entre eux et reprenez des rumeurs, qui sont issues des
politiques de gauche dans leur intérêt personnel et uniquement personnel (les régionales de l'année prochaine, puis toutes les élections qui suivent).


Quand vous parlez de privatisation, la aussi vous faites fausse route. Il s'agit seulement de changer le statut de La Poste, qui est aujourd'hui un EPIC (entreprise publique à caractère industriel
et commercial) vers un statut de SA. Les capitaux resteront à 100% publics, car c'est inscrit dans la loi, et on ne peut donc pas parler de privatisation. En tout cas,
une privatisation ce n'est pas ca.

Vous avez peut etre entendu le Président Bailly hier sur RTL à 7h50 sur ce sujet, le changement de statut doit servir à lever des capitaux (car le statut actuel ne le permet pas) pour investir et
continuer la croissance. La Poste est endettée à hauteur de 6 milliards d'€ (soit deux ses capitaux propres !!!) et dans ces conditions les moyens de financement restent limités...

Et ne parlez pas de service public sans connaitre ce qu'il y a derriere. Les missions de service public sont inscrites dans la loi, ,elles aussi. Elles sont au nombre de 4 (péréquation tarifaire,
distribution de la presse, aménagement du territoire et accessibilité bancaire) que La Poste assume (et en grosse partie via ses recettes, car l'Etat ne les compense pas à la hauteur du coût de
revient pour La Poste) et continuera d'assumer. Car elles font partie de sa stratégie de développement. La Poste ne peut pas se couper de ses racines...

Alors, s'il vous plait, ne mélangez rien sur ce dossier. Si La Poste est amenée à réaménager son réseau, c'est parce que dans certaines zones rurales, il n'y a plus personne. Dans certains bureaux
vous avez moins de 8 personnes par jour et des chiffres d'affaires de moins de 3€ par jour. Alors le service public OK, mais le service sans public n'est plus du service public. Moi, en tant que
contribuable, j'attends que l'argent public soit utilisé au mieux dans l'intérêt du plus grand nombre.


Ensuite, ne venez pas y meler La Banque postale. Car la banque postale est déjà une société anonyme. C'est déjà une société privée depuis le 01/01/2006. Et pour elle, il vaut mieux que son
actionnaire principal soit fort financièrement, plutot qu'endetté et porté à disparaitre dans la course européenne. Car La banque postale est un banque pas comme les autres. Elle est passée au
travers de la crise, avec 0 actifs toxiques, ni subprime, ni madoff etc. C'est la seule banque qui n'a pas été refinancée par l'Etat quand il a réinjecté les 10 milliards d'€ (dont 3,7 € pour le
crédit agricole au passage)...

Alors, avant de reprendre des discours habilement construits dans un but de manipulation, n'oubliez pas que ceux qui construisent ces discours aujourd'hui, sont ceux qui ont abandonné le statut
d'administration pour créer 2 entreprises (la poste et france telecom) par la loi quiles du 2 juillet 1990 notamment...

Alors La Poste, si vous l'aimez tant (combien sont ils clients d'ailleurs ???) laissez lui la possibilité de trouver les moyens du financement de sa croissance et ne la condamnez pas au statut quo,
qui sonnerait sa mort à moyen terme.

merci


Paul Laurendeau 24/09/2009 15:43


Supplique pour la poste. N’allez pas vous laisser fourguer un de ces monstres hybrides à bien vous pomper votre oseille

http://ysengrimus.wordpress.com/2008/08/01/partenariat-public-prive-gaver-d%E2%80%99argent-public-l%E2%80%99accapareur-prive/

Danger, arnaque, danger, arnaque, danger, arnaque.
Paul Laurendeau


la poste 23/09/2009 06:54


Ce combat est un combat d'arrière garde qui est totalement dépassé ! Si la Poste ne change pas de statut, la boutique crèvera mais ça les syndicats qui les savent, ne le disent pas !!!!


rubrique en vrac 22/09/2009 16:52


apprend on de ces erreur...euh... Ben là apparemment non... France Telecom... EDF...GDF... La Poste


Oo. 21/09/2009 20:29

Pour information:
Rassemblement devant la Poste Colbert à Marseille le Mardi 22 à 10h (demain donc)