Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 15:20
Mercredi 8 avril 2009
Rencontre automobile internationale : la préparation est lancée !

La réunion du 29 mars s’est tenue en présence d’une quinzaine de camarades de diverses entreprises, constructeur ou sous-traitantes.
Après une brève présentation de la rencontre de 2007, le débat est parti dans une ambiance ouverte et fraternelle.

On peut relever les quelques points suivants :
  • Le rôle du CITA (Conseil International des Travailleurs de l’Automobile) est de construire l’unité ouvrière internationale à la base, contre l’exploitation patronale. Il s’agit d’affirmer l’existence d’un point de vue ouvrier à l’échelle mondiale contre la mondialisation capitaliste.
  • Le rôle du CITA est à la fois de discuter et d’échanger des expériences, et c’est déjà extrêmement enrichissant, mais d’organiser l’action de classe, comme par exemple la Charte de solidarité General Motors, ou le soutien à la grève des Ford à Saint-Petersbourg. L’action commune doit même se renforcer et se développer.
  • Il n’est pas question de chapelle, ou d’obédience politique. Les délégations qui participent au CITA viennent de tous les horizons géographiques et politiques, avec un objectif commun : développer l’unité internationale des prolétaires ! Une occasion comme ça, cela ne se rate pas, de toutes les façons, il n’y en a pas d’autre… sorti des réunions institutionnelles de la CES et de la CSI !
  • Dans le CITA, il existe différentes orientations sur des questions de fond, par exemple différentes appréciations sur la manière de mener la lutte contre les licenciements : faut-il se battre « pour des investissements » ? Faut-il se battre « contre l’Europe de l’Est », ou « contre l’Asie » vus comme des dangers ? D’où l’importance du débat en commun, pour se confronter, profiter de l’expérience, positive et négative, des autres.
  • Enfin, le CITA est une structure en construction. Ce n’est qu’en 2007 qu’il a pris une véritable dimension internationale, sur tous les continents, et la session de 2009 promet dès à présent d’être encore plus large, bien entendu du fait de la crise de l’automobile elle-même. C’est le moment de poser sa pierre à la construction commune !
Les participants ont convenu qu’il fallait maintenant passer à une phase plus active, populariser la rencontre, organiser, créer un réseau national de contacts, intégré dans la rencontre internationale.
L’objectif est d’envoyer la délégation la plus large possible, la plus représentative des grands groupes, constructeurs et sous-traitants, ce qui suppose de s’y atteler très vite, jusque dans les détails matériels, finances, transport, représentation de ceux qui ne pourront pas venir etc.

En fin de réunion, les camarades se sont partagé les tâches en attendant de se retrouver

Dimanche 26 avril 2009
A 15h, Bourse du Travail de Saint-Ouen  (plan ICI)

De notre côté, nous nous adresserons très prochainement à une large palette de syndicats de l’automobile, pour les inviter à participer, d’une manière ou d’une autre, à cette initiative.
Car même s’il n’est pas possible de participer étroitement, les camarades intéressés doivent se faire connaître, au moins pour être au courant du suivi de la préparation, des initiatives qui vont être prises, des rencontres qui vont se tenir en préparation, comme du compte rendu au retour de la conférence !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT - dans International
commenter cet article

commentaires

FSE 10/04/2009 23:31

Bonjour,

La FSE vient de lancer une pétition de soutien à Joan, militant de la FSE, qui a été victime d'un tir de flash ball dans l'oeil. Nous invitons tout le monde à signer et à faire signer la pétition massivement : http://www.luttes-etudiantes.com/FSE/actuf...mp;idactufse=19

Merci d'avance
Par ailleurs, l'appel unitaire que nous avons lancé est toujours signable en envoyant la confirmation à fse.relations@luttes-etudiantes.com