Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 11:04
Samedi 5 juillet 2008
Le syndicalisme de classe, pour quoi, et comment ?

Ce blog existe depuis deux ans et demi, et son audience ne cesse de  progresser (plus de 200 visites par jour depuis plusieurs mois). Des lecteurs en font la publicité un peu partout, d'autres nous envoient des contributions à publier (par exemple les divers compte-rendus de congrès, récemment), ou des documents et informations intéressantes.
Il est apprécié - du moins dans le camp des syndicalistes de classe (ailleurs, il fait grincer quelques dents...) ! Et il continuera à se développer et s'enrichir au fil des mois et des échéances syndicales.

Ce blog a une caractéristique, que chacune et chacun a pu remarquer. Il ne se contente pas de diffuser des informations confidentielles, il porte un point de vue. Il affirme une position, il s'oppose à d'autres, tout en acceptant largement  le débat. Car pour les militants qui animent ce blog, un point de vue se construit à partir d'une orientation, de la confrontation des idées, de la polémique (dans le bon sens du terme).
Nous avons toujours refusé la facilité de diffuser des documents sans commentaire, sans pointer leurs qualités, leurs limites, les critiques que nous pouvions y porter. Pour une double raison : on ne construit rien de solide par l'empilage de positions accumulées à gauche et à droite, et parce que nous sommes des militants politiques, dont  les positions syndicales sont l'illustration de notre vision du monde.

Aussi, aujourd'hui, nous livrons à nos lecteurs un texte d'analyse (ou plus exactement des extraits d'un document plus général) issu du dernier Congrès de Voie Prolétarienne sur la question syndicale, qui explique en particulier le sens qu'a pour nous le blog, et la manière dont il est construit.
Ce texte développe d'une part sur la nature profonde de ce qu'est le syndicalisme, et sa contradiction interne, structurelle, entre la défense des intérêts immédiats des travailleurs qu'il représente, et son intégration de plus en plus poussée à l'Etat capitaliste comme instrument de cogestion. Contradiction complexe et permanente, à tous les niveaux des syndicats.
D'autre part, il présente l'analyse que nous faisons aujourd'hui de l'état des forces syndicales, dans la France de 2008. Anayse qui bien entendu débouche sur des conséquences dans l'intervention et la tactique.

Il s'agit d'un texte d'une organisation politique, mais son contenu devrait intéresser tous les syndicalistes de classe. Comme il est un peu long (6 pages), nous renvoyons nos lecteurs à une version imprimable plus facile à lire...
Et n'hésitez pas à réagir !



Partager cet article