Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 21:27
Vendredi 27 novembre 2009
Sans-papiers : les réformistes silencieux, la lutte continue !

La circulaire Besson est parue mercredi, et on attend toujours une réaction deux jours plus tard... [Mise à jour 28 novembre : ouf, ça y est ! voir le commentaire ci-dessous]. Seule la CIMADE a réagit, en soulignant les "limites" de la circulaire (c'est bien le moins !) tout en jugeant nécessaire de parler des "avancées"...
Quoi donc ? La fameuse circulaire réclamée à corps et à cris depuis 2008 est enfin publiée par le ministère, après des semaines de négociations avec Besson, et pas un mot, pas une réaction ? Rien à dire, rien à signaler ?
Il faut dire que c'est l'impasse pour nos syndicalistes responsables, piégés par le ministre dans la logique des critères, du cas par cas, du respect de l'économie française. Donc bien embarrassés aujourd'hui... gageons que la réponse sera "le compte n'y est pas" (sans remettre en cause la logique de la circulaire pourrie), dès qu'ils auront pris le temps de s'y retrouver...
Hier, une manifestation a regroupé 400 sans-papiers devant le ministère du travail. Tout ce que trouve à dire R.Chauveau, c'est que le texte est "bâtard"...

Retour sur Chauveau à France-Inter mercredi soir, face à Laurent Wauquiez, le soir même donc où la publication est connue. Nous mettons ci-dessous la vidéo de Dailymotion pour que chacun(e) puisse la consulter.
Chacun pourra voir que R.Chauveau, au nom de la confédération :
  • argumente de manière médiocre sur le contenu strict de la circulaire en oubliant de préciser que les détails précis sont contenus dans un document attaché à la circulaire proprement dire (voir l'article précédent); [La déclaratation des Onze - en commentaire - reprend cet argument bidon...]
  • affirme et réaffirme qu'il ne s'agit que de régulariser les sans-papiers déjà au travail. Et tant pis pour tous les autres (jeunes majeurs, conjoints, déboutés du droit d'asile...);
  • se retrouve sur le même terrain de la régularisation par le travail que L.Wauquiez, qui ne manque d'ailleurs pas de le faire remarquer à plusieurs reprises dans le débat, sans aucun démenti;
  • affirme qu'il n'est pas question de sortir de ce débat, et en particulier de parler de la libre circulation ("l'ouverture des portes", comme ils disent...); on note en particulier que Wauquiez fait un long développement sur la crise, et que R.Chauveau ne parle pas de la libre circulation des capitaux dans le marché mondial, bien sur une des causes des restructurations (les délocalisations), un des arguments classiques pour avancer la libre circulation des travailleurs;
  • ne s'oppose jamais nettement à la circulaire Besson, seulement critiquée parce qu'elle "a encore un peu de chemin à faire", "ne va pas jusqu'au bout"... C'est donc qu'elle irait dans le bon sens ??? [De ce point de vue, la déclaration des Onze est plus radicale...]
On voit là la position de la confédération : imaginer forcer la main au gouvernement tout en restant sur son terrain...


Heureusement que la lutte des classes se poursuit, par la détermination des grévistes.
  • Jeudi soir, les sans-papiers ont été évacués des agences qu'ils occupaient à Creil, peu après la visite d'une délégation des Contis venus apporter leur soutien. Voilà les exemples à multiplier : élargir la solidarité, renforcer la lutte, multiplier les piquets de grève.
  • Mardi à Aubervilliers, un rassemblement combatif a regroupé plus de 120 personnes de la ville devant la SCIFODIAM, où 18 grévistes sans-papiers se battent pour la régularisation et leur embauche en CDI (certains sont en intérim depuis treize ans dans l'entreprise...).
  • A Vitry, l'occupation devant le centre des impôts se poursuit, avec toujours un fort piquet déterminé, et la réaction à la circulaire Besson a été immédiate et sans ambiguités... A lire ICI !.
  • et il y a partout de multiples exemples du même ordre...
C'est la seule voie réaliste et gagnante pour tous nos camarades : celle de la lutte de classe hardie et déterminée, pour la régularisation sans conditions de tous les sans-papiers !

Partager cet article