Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 12:43

Lundi 16 novembre 2015

Attentats de Paris : la déclaration de l'UD 75

 

 

La déclaration des militants de Voie Prolétarienne qui animent ce blog

Les attentats de Paris et de Seine Saint-Denis ont répandu la peur et l’effroi, suscité l’émotion partout autour de nous. Le blog "Où va la CGT ?" n’est bien sûr pas indifférent, et participe de ce large mouvement populaire de rejet du fascisme, qu’il s’agisse des terroristes de Daech ou des misérables tentatives de récupération des provocateurs associés au FN.

Pour notre part, nous saluons la mémoire de Patricia San Martin, responsable des communaux CGT à Sevran (93), tuée au Bataclan avec sa fille.

 

Mais c’est bien au-delà de ce rejet qu’il nous faut construire cette unité populaire (voir encadré ci-contre).

 

Nous publions ci-dessous la déclaration de l’UD de Paris, largement diffusée dans les syndicats de la région parisienne.

Elle est décevante, il faut le dire, peut-être faite trop vite sous le couvert de l’émotion.

  • Pas un mot sur les responsabilités gouvernementales dans les attentats après des années d’interventions en Afghanistan, Afrique, Irak ou Syrie.
  • Un appel à la communauté internationale à ne pas céder à la pression des sociétés multinationales qui est assez stupéfiant, dans la mesure où chacun sait que les gouvernements ne font que gérer le capitalisme mondialisé qui impose ses règles que sont la concurrence, le marché, la productivité, les délocalisations, le profit, le pillage le tout dans le sang et la sueur des travailleurs du Monde entier…
  • La vision du progrès qui est ici proposée n’est au final que celle d’un capitalisme humanisé, de paix, de coopération, progrès économique et social comme si le capitalisme et l’exploitation pouvait porter ce projet… Qui en appelle à une « réorientation politique » sans jamais critiquer le gouvernement Hollande/Valls/Cazeneuve… celui qui après les lois Macron/Rebsamen, après les lois sur le renseignement, va réformer le Code du Travail et mettre en place une nouvelle loi encore plus réactionnaire sur le droit d’asile…

On attendait mieux de l’UD de Paris qui sur ce terrain ne se démarque pas des positions confédérales qu’elle sait parfois justement critiquer…

La déclaration en appelle par contre au maintien du droit de réunion et de manifestation, ce qui est particulièrement juste et sensible dans la période actuelle :

  • La défense des camarades d’Air France prévue le 19/11
  • La manifestation contre les violences faites aux femmes le 21/11
  • La manifestation de solidarité avec les migrants le 22/11

Il faudrait rajouter les manifestations à venir très prochainement contre la COP21

Alors peut-être une déclaration trop rapide, mais encore de gros efforts pour construire une véritable unité populaire, de classe et anti-impérialiste, en réponse à l’Union Nationale dans laquelle Hollande et les autres veulent nous entraîner…

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ?
commenter cet article