Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 06:45
Vendredi 13 février 2009
Les filles de la CGT

Nous avons reçu cette musique d'une fidèle lectrice du blog, et c'est avec plaisir que nous la mettons en ligne. Soyons honnêtes, la musique est sympa, les paroles aussi, mais tout cela ne casse pas trois pattes à un canard, on aurait pu faire bien mieux.
Mais...

Mais c'est une chanson pour nous, "les filles de la CGT", celles qui lèvent le poing, celles qui se battent. Et rien que ça, ça mérite attention. Car nous sommes de plus en plus nombreuses dans les manifestations, jeunes ou moins jeunes, qu'il s'agisse des manifestations pour la Palestine ou du 29 janvier. Nous sommes de plus en plus nombreuses dans les équipes syndicales, quand on veut bien nous laisser la place, quand on veut bien changer la manière de militer.

Et pourtant, à côté de nous, le machisme est toujours vivant, et le féminisme a bien régressé depuis les années 70. Nous sommes trop souvent seules à mener ce combat, isolées, ignorées quand ce n'est pas combattues. Dans les syndicats, comme dans toute la société bourgeoise, c'est le rituel du 8 mars, c'est la parité qui sont à la mode, par exemple pour le 49ème Congrès, (comme avant pour le 48ème). Mais parité ne veut pas dire égalité, ne veut pas dire combat contre le sexisme dominant, y compris bien ancré dans nos syndicats. Et nous avons du mal à trouver notre place dans le combat de classe, à exprimer notre révolte souvent bien plus radicale que celle des hommes, dans la mesure où elle touche plus largement et plus profondément tous les aspects de la vie et de la société : le couple, la famille, les enfants, l'école, l'oppression sexuelle, le harcèlement...

Et pourtant, et pourtant...
Et pourtant, nous avons une détermination, une constance, un sérieux, un engagement reconnus, qui manquent à bien de nos camarades masculins !
La femme est l'avenir de l'homme comme le disait Aragon, chanté par Ferrat.
Et la militante est l'avenir du militant, et oui... !


Et rien que pour cela, rien que pour faire entendre notre voix particulière de syndicaliste de classe femme dans le concert des hommes, nous offrons cette chanson, d'abord pour nous, et aussi pour nos camarades masculins qui nous soutiennent dans notre combat féministe, à la suite de Joe Hill ! Allez, les filles, on y va !



Une chanson de Perez Trop Ska, un groupe de Aix

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Musique
commenter cet article