Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 20:13

Dimanche 15 mars 2009

Jacques Leclerc, secrétaire de l'UL CGT de Douai, est décédé d'une crise cardiaque.


Selon une information qui vient de nous parvenir, notre camarade est décédé cet après-midi d'une crise cardiaque.
Rappelons qu'il dirigeait l'union locale de Douai depuis des années, et avait été réélu à ce poste au congrès d'octobre dernier, malgré toutes les manoeuvres, y compris judiciaires, de l'appareil de la CGT, union départementale et confédération réunies.
Mais, quand ils sont démasqués, l'acharnement et la haine des réformistes n'a pas de cesse, et il était à nouveau traîné en justice début avril, soi disant pour diffamation.

Ainsi procédent-ils partout. Ainsi ont-ils fait (et continuent-ils à le faire) avec nos camarades du CGT-E, Evelyne Gailllet en a fait les frais. Ainsi ont-ils fait avec Pierre de Viscaya au CE SNCF Paris Lyon, aujourd'hui encore hospitalisé à la Pitié.
Ils sont capables de tout, de pousser des camarades à bout, au bout de leurs ressources personnelles, malgré une détermination de classe infaillible. Jacques a eu le droit aux appels téléphoniques anonymes, aux menaces sur sa famille, aux pressions et insultes de tous ordres. Jamais il n'a faibli.
Il s'agit bel et bien de lutte de classe dans le syndicat, et les militants de classe ne peuvent compter que sur le soutien de la masse des camarades, syndiqués et non syndiqués, face à la bourgeoisie et à ses larbins, ces ennemis masqués dans nos propres rangs.
Ils ne nous auront pas et nous vaincrons !
Camarade Jacques, nous poursuivrons le combat de classe que tu as mené, tu peux nous faire confiance !

Nous publions ci-dessous le communiqué du Bureau de l'Union Locale CGT de Douai à propos de ce décès.




Partager cet article

Publié par Où va la CCGT ? - dans Les structures
commenter cet article