Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 13:34
Mercredi 19 août 2009
Le blog des "râleurs qui s'ébaudissent grassement"


Sais-tu chez lecteur, que tu n'es pas en ce moment en train de lire n'importe quel site Internet ?
Selon Le Canard Enchaîné d'aujourd'hui (voir l'image ci-dessus) tu lis le blog porte-parole des "râleurs" internes, et qui "s'ébaudit grassement" des déboires de la Conf'...
Diable... quel honneur ! D'abord, c'est nous prêter bien des mérites que nous n'avons pas; ce blog a quelque audience, c'est évident, sert de référence à nombre de camarades d'opinion bien différentes par ailleurs. Il est étroitement surveillé par la Conf (salut Alain !), nous le savons aussi.
Cela dit, ce blog n'est qu'un courant d'opinion parmi d'autres, et justement,  le problème principal, essentiel, des syndicalistes de classe dans la CGT, c'est d'être capables de se regrouper, de s'affirmer ouvertement, explicitement, et ensemble face à la direction confédérale.

 "La CGT saisie par lutte des classes" dit le Canard, c'est exactement cela. Il va falloir sortir de la maladie infantile des opposants qui refusent de s'afficher et râlent (le mot est bon) dans leur coin.
"Don't mourn, organize !" (Arrête de râler, organise-toi !) disait déjà Joe Hill au début du siècle dernier. C'est particulièrement valable pour notre situation dans la CGT aujourd'hui.

Le Canard cite également la déclaration d'un autre râleur, Xavier Mathieu (délégué CGT de Continental) sur France Info lundi dernier, et qui circule déjà un peu partout sur Internet, et que nous mettons ci-dessous en audio et complète, afin que chacun puisse l'apprécier à sa juste valeur, parce que ce qu'il dit est bien plus profond et va bien au delà de l'insulte "racaille"...


La question, c'est que ça va quand même un peu plus loin que la simple présence de Thibault dans les luttes, même si c'est un vrai problème. Le fond de l'affaire n'est même pas les prétendus "trotskistes" de Continental ou d'ailleurs. Le fond de l'affaire, c'est que la lutte pour l'emploi est passée à la trappe dans la Confédération : le rapport d'orientation n'en parle pas,  parce que pour les réformistes de notre direction, l'adaptation aux variations du capital est obligatoire, et qu'il faut en passer par les Secafi-Alpha/Sodie, ou par la Sécurité Sociale Professionnelle... Alors on sort un peu à la SBFM, on parle un peu de Molex, mais toujours du point de vue de "l'emploi industriel", jamais du point de vue des intérêts ouvriers pour l'emploi contre les restructurations et les ravages du capitalisme...

C'est un  des enjeux du Congrès, retrouver la voie de la lutte des classes et de l'intérêt des travailleurs !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article