Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 18:19
Mercredi 19 Août 2009
Rentrée sociale à Marseille : enfin un appel syndical qui ressemble à quelque chose !

A l'aube du 49ème Congrès, le débat se radicalise enfin un tout petit peu. A côté du pitoyable document d'orientation, qui va amener à un meeting parisien avec Thibault le 8 septembre, pour déboucher sur l'indécence du 7 octobre, d'autres structures se mouillent. Voilà une excellente nouvelle, après la journée du 17 septembre, et la participation de la Chimie.
L'UD des Bouches du Rhône vient d'appeler à un meeting le 10 septembre, à 17h30, au Port de Marseille à la Réparation Navale - Chemin du Littoral – Porte 4. Avec un discours qu'on croyait disparu [bon, "l'intervention dans la gestion", ils peuvent se la garder, mais c'est quand même très secondaire...]

"Il nous semble important dans cette période de faire le point sur la situation sociale et d’envisager les suites revendicatives.
Au vu, des attaques contre le monde du travail : retraite, RSA, travail du dimanche,privatisations, envolée du chômage et des profits, délocalisation massive, restructuration, etc.., rien ne semble arrêter le gouvernement et le grand patronat.
Face à eux, le syndicalisme peut apparaître pour beaucoup de salariés et de syndiqués comme n’étant pas en mesure de stopper le rouleau compresseur, même s’il a su se rassembler cette année pour des manifestations historiques et qu’il envisage de s’unir encore.
Alors que faut-il faire ? Se décourager ? Se résigner à revendiquer des primes de départ puisque l’emploi ne serait plus gagnable ? Certainement pas !
  • D’abord, nous n’avons pas d’autre choix que de nous battre si nous ne voulons pas tout perdre d’autant que dans la dernière période, des luttes tant de portée nationale que départementale ont vu des issues favorables pour les salariés.
  • Ensuite, il y a des pays dans le monde où la classe ouvrière parce qu’elle se bat gagne des droits, des progrès sociaux et des moyens d’intervention dans la gestion.
  • Enfin, nous sommes les plus nombreux et si nous savons dépasser les barrières que le capitalisme a mises entre nous, nous saurons nous rassembler pour gagner ensemble.
Chômeurs, précaires, salariés du commerce, des petites entreprises, ouvriers de la soustraitance, travailleurs des grandes entreprises publiques et privées, industries, donneuses d’ordre, ingénieurs et cadres, employés, fonctionnaires, retraités, tous nous sommes le peuple, nous produisons des richesses.
Nous pouvons imposer d’autres choix comme d’autres l’ont fait avant nous dans des périodes noires de notre histoire au péril de leur vie.
La société solidaire que nos parents, grands parents ont construite par la lutte risque de disparaître.

(l'appel original complet en cliquant sur l'image)

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article