Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 18:05
Mercredi 29 juillet 2009
Des travailleurs condamnés en justice à payer des patrons voyous !

Nous avons reçu des camarades de Philips EGP Dreux l'appel suivant, qui nécessite évidemment une solidarité de classe immédiate et sans faille.
Mais prenons le temps de réfléchir : la haine, la répression et la vengeance des patrons, des bourgeois, de nos ennemis de classe est sans limite. Maintenant ils veulent faire payer les travailleurs !!!
Au delà même des licenciements, ils veulent nous écraser, nous faire plier l'échine. C'est qu'ils ont peur. L'ambiance est à la révolte, à la colère. On menace de faire exploser des bouteilles de gaz (mais on ne le fait pas), on séquestre (encore très gentiment), on saccage les sous-préfectures, un peu mais pas trop.
Mais il y a la Corée, et maintenant la Chine... Et ça en parle dans les boîtes, à la cantine ou la machine à café... Imaginez un peu qu'on s'énerve un tout petit peu plus ???

Voilà un an qu'on nous bassine avec la crise financière. Nous, on a vu le résultat : la faillite du capitalisme.
Voilà un an que les plans de licenciements succèdent les uns aux autres.
Voilà un an que les directions syndicales nous balladent d'une journée d'action à l'autre, en refusant des quatre fers d'organiser la riposte nécessaire.
Voilà un an qu'on voit la catastrophe de tous réformistes politiques, englués dans les élections et divisés en milliers de courants incapables de proposer une quelconque alternative crédible.
Voilà un an que nous pouvons juger sur pièces : l'avenir qu'on nous promet n'est que sang et sueur, mort sociale et misère.
Ce monde est un monde de barbares.

Reconstruisons les solidarités ouvrières, au plan national comme au plan international. Apprenons à penser par nous-mêmes, sans nous soucier de ce que nos ennemis veulent que nous pensions, sans rentrer dans le jeu de tous les réformistes.
Aujourd'hui, ce sont les camarades de Philips Dreux qu'il faut soutenir.
Demain, jeudi 30, ce sera les camarades de New Fabris.
Le 17 septembre nous serons tous ensemble à la Bourse de Paris.
Et le 18 octobre en Allemagne avec nos camarades de l'automobile du monde entier.

Une seule classe ouvrière, un seul combat contre le capital !
Solidarité avec nos camarades de Philips,
ne laissons pas les camarades tout seuls face à la répression !


Aidez les salariés et le syndicat CGT PHILIPS dans la lutte.

Depuis mars 2008, les salariés et le syndicat CGT Philips EGP Dreux sont en lutte contre la direction du site de Dreux Philips EGP qui vient de subir un PSE avec la suppression de 279 emplois en août 2008. Les syndicalistes du site pendant plus de six mois (octobre 2008 à mars 2009) n'ont reçu que leurs heures de délégations en salaire.

Depuis cette date la lutte continue, le 17 décembre 2008, le syndicat CGT Philips EGP Dreux et des salariés du site (actifs et licenciés) ont attaqué la direction du groupe devant le tribunal des prud'hommes d'Evreux afin d'obtenir le paiement des jours de grève (plus de 7 semaines) avec comme mot d'ordre "atteinte au droit de grève". Le 7 janvier 2009, la direction de Philips a été condamnée à régler toutes les demandes des salariés grévistes et du syndicat CGT de Philips EGP Dreux. La direction devrait payer la totalité des salaires dus, verser à chaque salariés 5000€ de dommages et intérêts pour atteinte au droit de grève, payer l’article 700 et l’exécution provisoire intégrale du jugement. La direction a interjeté en appel de décision du tribunal des Prud'hommes et à été dispensée de régler l'exécution provisoire aux salariés.

Le 23 juin 2009, le tribunal de la Cour d'appel de ROUEN, a infirmé la décision de la 1ere instance du tribunal des prud'hommes d'Évreux qui opposait quelques 150 salariés et ex-salariés de PHILIPS EGP du site de Dreux à sa direction, dans un litige afin de faire reconnaître: « Qu'une grève pour la sauvegarde de l'emploi est justifiée, quand l'employeur entrave précisément celle-ci». Pour le patronat et le Medef, il ne fallait surtout pas confirmer la décision du tribunal des Prud'hommes d'Évreux, le risque était de voir des centaines de salariés dans la même configuration, faire valoir ce droit.

Dans l'arrêt du 23 juin 2009, la chambre de l'urgence près la Cour d'Appel de Rouen a solidairement condamné les salariés et le syndicat CGT PHILIPS EGP DREUX à régler les dépens de 1ère Instance et d'Appel. Le responsable des ressources humaines du site de PHILIPS EGP DREUX réclame aux salariés le règlement de la totalité des dépens dont le montant s'élève à 9 115,18 Euros et ceci par voie d'huissier.

De plus La Direction du site et le DRH, s'attaquent au syndicat CGT PHILIPS EGP DREUX en voulant jouer la division entre le syndicat CGT PHILIPS DREUX et les ex-salariés. En effet la direction dans le courrier huissier à destination des salariés exige que le syndicat règle la totalité de cette somme et en cas de carence du syndicat, elle réclamera directement aux salariés la quote-part.

Pour affaiblir notre lutte, la direction de Philips s'attaque où cela fait mal, directement au porte monnaie des salariés. Nous syndicat CGT EGP PHILIPS DREUX  ne devons pas abdiquer face à la direction et devons continuer à défendre au mieux les intérêts des salariés du site et aussi ceux des licenciés.

Afin que la lutte continue, nous appelons à la solidarité

Apportez votre soutien aux camarades de Philips EGP, nous demandons un geste de solidarité pour que la lutte continue, les salariés et le syndicat CGT n’en ont pas fini avec les procédures judiciaires et surtout au combat pour préserver l'emploi des 218 salariés de Philips Dreux, dont l'avenir est menacé par la fermeture du site.

Merci d'avance, de la part des salariés et ex salariés, le syndicat CGT Philips EGP Dreux

Pour les dons :
Ordre au syndicat CGT PHILIPS EGP, 1 rue Réveillon 28100 Dreux.

Pour plus de renseignement : Manu au 06 07 23 42 30

Le syndicat CGT et les salariés PHILIPS DREUX, depuis des années apportent un soutien à toutes les boites en lutte, unifions nos combats face aux patrons voyous et à cette société qui n'offre que la misère !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Répression
commenter cet article