Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 15:40

Mercredi 20 avril 2016

Violences policières : 100% avec Info'Com !

 

Ah ils ne sont pas gênés, les ministres et journalistes aux ordres…

Rennes, Strasbourg, Montpellier, Dechy, Bergson, Levallois-Perret – pour ne citer que quelques exemples parmi les plus connus ou les plus récents.

Partout la répression très violente, les tabassages, les gazages, le retour des sinistres voltigeurs de Pasqua à Paris et Toulouse, les interpellations, des impacts de flashballs sur les visages, sur les corps… Oui, il y a du sang sur les pavés ! Et nous n’avons pas oublié la mort de Rémi Fraisse à Sivens, tué par les gendarmes.

La répression est féroce et sans nuance, les CRS et les BAC s’en donnent à cœur joie. On ne compte plus les vidéos, les photos et les témoignages qui tournent en boucle sur tous les réseaux sociaux (d’ailleurs, on ne se donnera pas la peine de les reproduire ici, tout le monde les a vus…).

Les parents d’élèves et les enseignants s’émeuvent, certains journalistes sont indignés et transmettent leurs photos pour les plaintes en justice. Les syndicats se mobilisent contre la répression, à la fois de la jeunesse et de leurs propres actions.

La CGT Police, elle, pleurniche (voir le communiqué) sur les pauvres CRS qui ont pris des coups et n’ont pas eu les ordres qu’il fallait pour mieux massacrer les « casseurs », honte à la CGT d’accepter de tels « syndicalistes » dans ses rangs… Les exclus de la CGT Police Paris (oui, bon, ça a pas l’air très clair à la CGT Police… lol) publient eux un communiqué moins pourri

 

Et ils voudraient qu’on se taise ?

Nous félicitons Info’ Com pour son affiche et les assurons de notre solidarité (encore que rêver à une police qui protège les citoyens... mais bon). Nous invitons toutes et tous nos lecteurs à signer leur pétition de soutien en ligne.

Les camarades viennent d’ailleurs également opportunément de rappeler la publication d'un rapport d’une ONG sorti début mars, qui pointait les dérives violentes des forces de l’ordre…

Le gouvernement et les médias se saisissent de l'occasion pour tenter de faire plier la CGT, à l’heure du congrès confédéral – nous ne sommes pas dupes, l’attaque ne tombe pas par hasard. Et nous ne nous coucherons pas, nous défendrons le droit à l’autodéfense et à la riposte des travailleurs, dans le sillage de l’UL CGT de Douai (récemment réunifiée) – voir ci-contre.

 

La répression est forte, et on peut imaginer qu’elle ne va pas céder à la reprise des vacances scolaires.

L’enjeu est important pour les syndicalistes de classe, et tous les adultes en général. Il faut protéger les jeunes, filmer, dénoncer. Nous saluons à ce propos, non seulement l’affiche d’Info Com’, mais l’annonce de la CGT des dockers du Havre qui a déclaré qu’ils bloqueraient le port au moindre jeune touché lors d’une manifestation.

Voilà une attitude correcte, de classe, où les ouvriers et travailleurs prennent en charge la mobilisation de toute la société… Organisons-nous pour défendre nos manifestations et celles de la jeunesse !

 

Solidarité contre la répression !

Hollande, Valls, Cazeneuve, vous êtes les larbins de Gattaz, vous êtes les bourreaux de la jeunesse et des travailleurs !

La loi Travail/El Khomri ne passera pas !

Mobilisation générale le 28 avril !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Répression
commenter cet article