Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 08:23
Dimanche 10 janvier 2010
Le CCE de la SNCF (dirigé par la CGT) condamné à 133 000 € pour harcèlement moral !

Pour revenir sur le chemin du syndicalisme de classe, il va falloir faire du nettoyage, remuer la boue, se débarrasser de la corruption, des systèmes semi-mafieux, des prétendus syndicalistes convertis en patrons-voyous.
Nous regrettons de devoir en parler et reparler, nous préfererions nous concentrer sur la lutte des classes, la défense du prolétariat face aux attaques de la bourgeoisie. Mais n'est-ce pas de cela qu'il s'agit aussi, en fait ? La lutte des classes au sein même de notre organisation syndicale, contre les éléments bourgeois infiltrés dans nos rangs et qui tiennent en fait les rênes de nombre de structures ?
C'est choquant, c'est dur à admettre... Quoi, des bourgeois dans la CGT ? Impossible ! Mais comment qualifier un Le Duigou ? Comment qualifier ce qui se passe dans les CE de la SNCF, de EdF et dans bien des endroits ?
Il faut oser aller jusqu'au bout de la critique, faute de quoi, on s'arrêtera en chemin et on laissera la porte ouverte à toutes les dérives...

A nouveau, un article dans la grande presse. Mediapart vient de publier un article révélant que trois salariées du CCE SNCF viennent d'obtenir 133 000 euros pour harcèlement moral. Après l'enquête approfondie de Capital, c'est une nouvelle pierre dans la dénonciation de la cogestion capitaliste dans l'économie dite "sociale"...
Nous nous excusons auprès de Mediapart (site payant) de publier ainsi cet article, mais il nous semble essentiel que les syndiqués CGT aient accès à ces informations...

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article