Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 12:21

Mercredi 4 avril 2012

Lille : six sans-papiers en rétention suite à l'occupation du siège de l'UMP

 

Vendredi dernier, une manifestation de sans-papiers a occupé le siège lillois de l'UMP, à l'initiative du CSP 59 soutenu par les syndicats, dont la CGT. Voici ce que rapporte l'article de La Voix du Nord :

 

"Un groupe d'une quarantaine de sans-papiers a occupé le siège lillois de l'UMP de 14 heures à 16 heures. Soutenus par le Comité des sans-papiers 59 ou encore des organisations syndicales comme SUD ou la CGT, qui avaient assemblés des militants dans la rue de Solférino, les manifestants ont passé deux heures à scander des slogans tels que « Au revoir, Sarkozy ! Au revoir ! » ou encore « Du balai, Sarkozy ! »

Alors qu'à l'extérieur, la manifestation de soutien prenait de l'importance, le directeur départemental de la Sécurité publique est venu en personne s'adresser aux personnes occupant les lieux. A 15 h 30, Didier Perroudon a adressé un ultimatum aux protestataires : "Vous avez une demi-heure pour évacuer les lieux. Passé ce délai, je fais évacuer. Et, en plus, il y aura des contrôles d'identité."

Vers 16 h 15, après de nouvelles sommations restées sans réponse, un cordon de policiers a repoussé les manifestants massés devant les portes du siège de l'UMP. Des cris ont été entendus suite à la bousculade, à des chutes et des projections de gaz lacrymogène. Un autre dispositif est entré et a expulsé, un par un, ou deux par deux, les occupants. Certains ont ensuite été retenus contre les rideaux de fer baissés des magasins alentour. Des fonctionnaires, notamment de la police aux frontières, ont pratiqué des contrôles d'identité."

 

A l'issue de l'évacuation, six camarades sans-papiers ont été envoyés en centre de rétention avec la menace de l'expulsion. Aujourd'hui, ils comparaissaient devant le tribunal administratif, et une nouvelle manifestation de soutien s'est déroulée devant le tribunal.

 

Voici  le communiqué du CSP 59 publié à l'occasion, et à la suite la déclaration des camarades de l'Union Locale CGT de Tourcoing, investis depuis très longtemps dans le combat pour la régularisation des sans-papiers.

 

LES 6 SANS PAPIERS ARRÊTES AU LOCAL DE L’UMP DOIVENT ETRE LIBERES!

 

logocsp59.jpgCe vendredi 30 mars 2012, une soixantaine de Sans Papiers du CSP59 occupaient le siège de campagne de l'UMP rue Solférino à Lille pour demander au Préfet de recevoir une délégation, pour dénoncer la coquille vide de la CODRESSE et exiger le droit à la défense argumentée des dossiers des sans papiers. Vers 16h les forces de l'ordre ont évacué le local, après avoir fait usage des bombes lacrymogènes sur les personnes en soutien à l'extérieur. 6 camarades Sans Papiers ont été embarqués par les forces de police et un camarade Sans Papiers a été hospitalisé vers les urgences de l'hôpital Salengro au CHR de Lille. Après une AG Place de la République à Lille, les Sans Papiers déterminés ont acté de se rendre en manifestation devant le Commissariat Central de Lille (Lille SUD) pour exiger la libération immédiate de leurs 6 camarades. Les sans papiers se sont rassemblés devant l’hôtel de police à Lille Sud de 18H à minuit scandant les slogans exigeant la libération de leurs camarades.

Des élues (M.C. Blandin, Sénatrice, et H. Flautre, députée européenne) ont saisi le Préfet de la situation afin d’obtenir leurs libérations. La raison invoquée des arrestations serait une plainte déposée par l’UMP. Les sans papiers sont formels : aucune dégradation ne peut être constatée dans le local occupé. Il y a donc trois hypothèses possibles sur ces arrestations : - la plainte de l’UMP ou/et du propriétaire, auquel cas il s’agit d’une procédure judiciaire qui ne nécessite pas la détention, mais une convocation au tribunal des personnes visées après notification de la plainte ; - les arrêtés font l’objet d’une garde à vue pour séjour illégal : dans ce cas l’arrestation qui s’est faite après un tri des personnes est marquée d’un vis de procédure ; - la préfecture et le procureur amalgament procédure judiciaire et administrative pour les maintenir en garde à vue, ce qui est de fait une soumission du pouvoir judiciaire au pouvoir politique. Dans tous les cas il s’agit là d’une sombre instrumentalisation électoraliste par la criminalisation des sans papiers au profit du candidat-président Sarkozy. Que devient donc la neutralité de l’administration en période électorale ?

Les sans papiers arrêtés sont majoritairement des Algériens. La préfecture du Nord, qui n’hésite pas à expulser sans aucun respect des procédures légales, peut être tentée encore une fois de punir les arrêtés en demandant des laisser passer au consulat d’Algérie pour éviter le juge des libertés. L’état algérien peut il être complice de ces pratiques illicites mais fréquentes ? A 1h30 le samedi les 6 ont été transférés au CRA de Lesquin, ce qui pose la grave question de la vérité dissimulée par le préfet aux élus du peuple qui l’ont appelé pour connaître les raisons des arrestations. En effet tous les documents reçus sont des Aprf ou des Oqtf visant la situation de sans papiers qui n’ont rien à voir avec la plainte de l’Ump dont le préfet leur a parlée. Toutes les procédures – TA et JLD – ont été introduites avec l’aide de l’Ordre de Malte au CRA.

L’allusion préfectorale à la plainte de l’Ump ressemble donc à un enfumage qui nous rappelle que la stratégie électorale du candidat-Sarkozy est de faire peur aux électeurs en criminalisant les sans papiers, les immigré(e)s et les musulmans, ce que les Le Pen utilise en vomissant leur haine raciste pour rebondir dans les sondages. Les mensonges sur des « dégradations » dans le siège de l’Ump sont démentis par cette dépêche de l’Afp 30/03/2012 dans laquelle on peut lire : « "L'occupation est relativement pacifiste. Ils se sont juste installés dans la grande salle du local, toute en longueur", a déclaré Valentin, jeune militant UMP qui n'a pas souhaité donner son patronyme ».

L’UMP, Sarkozy et Guéant cherchent ils à se venger des sans papiers qui ont le courage de montrer par leur action de visibilité qu’ils n’ont rien à voir avec Merah, l’assassin de Toulouse et Montauban, à propos duquel Le Pen a osé faire l’amalgame fasciste suivant : « les Merah arrivent par bateaux entiers, par avions entiers ».

Le CSP59 appelle tous les syndicats des aéroports de Lesquin, Roissy et Orly, tous les syndicats des ports de Marseille et Sète, tous les organisations démocratiques à empêcher la punition des courageux sans papiers qui ont osé occuper le local de campagne de l’UMP pour dénoncer la honteuse politique de chasse à l’humain et de terreur dont les sans papiers font l’objet dans cette campagne électorale. Le CSP59 appelle les élus du peuple –députés, sénateurs, maires, etc. – à exercer leur droit de visite aux 6 au CRA de Lesquin et à demander au préfet leur libération. Le CSP59 invite tout les démocrates à écrire au préfet pour qu’il les libère.

Le CSP59 appelle le mouvement démocratique et syndical en Algérie à exiger du gouvernement algérien un acte de dignité face une éventuelle tentative d’expulsion manu militari. Il en est de même pour tout autre état en ce qui concerne les arrêtés de Lille.
Le CSP59 appelle à la mobilisation générale pour une « guérilla pacifique » jusqu’à la libération de tous les arrêtés à toute heure, à tout moment tous les jours à partir de 18h jusqu’à la libération des sans papiers arrêtés.

RASSEMBLEMENT TOUS LES MERCREDI PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARTIR DE 18H :
ce rassemblement se déplacera de République à l’hôtel de police de Lille Sud.

Lille, le 1er avril 2012

 

Logo ULTourcoing

DECLARATION DE l'UL CGT de TOURCOING

 

Notre Union Locale de syndicats CGT de Tourcoing et environs, ses syndicats et syndiqués, massivement conscients de l'instrumentalisation politique honteuse des questions d'immigration conscients que tous les travailleurs partagent les mêmes intérêts refusant toute division sur des bases ethniques se prononçant pour la régularisation des sans-papiers,condamne fermement la rafle opérée suite à l'occupation pacifique des locaux de l'UMP de Lille ET VOUS APPELLE A LIBERER IMMEDIATEMENT NOS 6 CAMARADES

Nous restons très attentifs, et nous n'oublierons pas

Union Locale CGT de Tourcoing

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Sans-papiers
commenter cet article