Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 11:15

Lundi 26 septembre 2016

Air France : on ne lâche rien !

 

Demain commence le procès des camarades d'Air France à Bobigny ("Le 27 à Bobigny, tous aux côtés de nos camarades d'Air France"), et on est un peu étonnés du manque d'énergie des structures syndicales à organiser la mobilisation pour l'occasion. Ca s'agite beaucoup plus autour du procès des Goodyear en octobre, mais là... Dans la Seine Saint-Denis, département pourtant directement concerné, c'est un peu silence radio... bien loin des sollicitations du mois de mai dernier ("Tous à Bobigny, demain 27 mai, pour les 16 d'Air France").

Il y a bien une déclaration confédérale d'appel, mais elle détourne l'enjeu du procès (voir notre article précédent) vers le respect des libertés syndicales, et il n'y a pas ou peu de mobilisation et de sollicitations des structures, c'est préoccupant.

L'enjeu est très sérieux, nous l'avons souligné. A l'heure d'une nouvelle vague de lois antiouvrières à venir (rendez-vous après les présidentielles de 2017 !), de restructurations, de précarité et flexibilité renforcées, il s'agit de museler la révolte ouvrière pour empêcher toute réaction. Il s'agit de faire peur aux travailleurs, d'écraser la riposte par le talon de fer de la répression, et accessoirement d'intimider les syndicalistes pour leur imposer une forme "d'autocensure responsable" qui les mènerait à désavouer toute forme d'action radicale. Inadmissible !

 

Nous publions ci-dessous le tract d'appel de la CGT Air france pour l'occasion bien plus correct que la déclaration confédérale, et qui pour le coup revendique la colère légitime des travailleurs face à un plan de restructuration.

Il n'est pas trop tard, il faut se mobiliser largement ! Tous avec les camarades d'Air France, demain à Bobigny !

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Répression Emploi
commenter cet article