Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
30 octobre 2021 6 30 /10 /octobre /2021 16:58

Samedi 30 octobre 2021

Solidarité internationale de la CGT de Sochaux avec les ouvriers d’Opel Eisenach (Allemagne) !

 

Après toutes les phases de restructurations économiques depuis des décennies, après la crise sanitaire, le confinement et le chômage technique, voilà la pénurie de puces électroniques qui n’a rien à voir avec la COVID, mais tout de l’incapacité du capitalisme à planifier un tant soit peu l’avenir.

Le capitalisme s’adapte en permanence au marché, mais de manière aveugle, au gré des fluctuations de conjoncture, des prévisions d’experts, des choix de la concurrence. Et nullement dans l’intérêt des peuples et des prolétaires, mais pour préserver son taux de profit, son accumulation, la « croissance » ils appellent ça.

Aujourd’hui, les bourgeois dirigeants de Stellantis, le monopole qui coiffe aussi bien PSA que Opel, ont décidé de fermer provisoirement (?) l’usine Opel d’Eisenach et de rapatrier la production sur Sochaux. Avec heures supplémentaires à la pelle et tous les samedis travaillés pour les ouvriers français, taux de profit oblige...

 

Tous les souverainistes, chauvins, nationalistes et patriotes doivent applaudir des deux mains, et se féliciter de la défense de la « production nationale », de la « défense de l’emploi industriel ». Plus ou moins discrètement, parce qu’ils ne peuvent pas tout à fait ignorer les ouvriers allemands ainsi menacés, mais ils n’en pensent pas moins.
Mais pas la CGT de Sochaux qui depuis des années défend des positions radicales, à la fois contre le nationalisme et le patriotisme et par ailleurs contre la précarité. Un syndicat qui se démarque donc nettement, quoique sans polémique, des positions de la Fédération de la Métallurgie.

 

Les menaces s’accentuent sur l’usine d’Eisenach, et le 29 octobre, il y avait une journée d’action en Allemagne, contre la fermeture et pour la défense de l’emploi et des revenus des ouvriers.

Pour l’occasion, une délégation CGT de Sochaux est allée en Allemagne et elle a pris position nettement. [Mise à jour 31 octobre] Voir sur Youtube une vidéo qui présente l'intervention de la délégation française lors du rassemblement.

A la fois dans un tract (diffusé le 6 octobre) que l’on trouvera ci-dessous, et dans l’intervention de Franck Plain, délégué de l’usine, sur France Inter ce même vendredi 29 octobre, pour affirmer la solidarité de la CGT de Sochaux avec les ouvriers d’Opel Eisenach. Nous mettons ici cette intervention qui doit servir d’exemple à tous les syndicalistes de classe et même simplement honnêtes.

Nous saluons la prise de position des camarades de Sochaux, vraiment correcte et nous nous faisons un plaisir de la faire connaître largement.
Les camarades se démarquent ainsi des positions chauvines qui gangrènent notre syndicat, comme celles de la CGT Renault qui exige le rapatriement de la fabrication des Dacia en France, avec un complet mépris pour les ouvriers roumains ou turcs, mais avec la petite touche écologique qui va bien. Quelle honte !! Voir l’affiche ci-contre.

 

Vive la solidarité internationale contre le capitalisme en crise !

Les prolétaires n’ont pas de patrie !

Partager cet article