Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 17:30

Vendredi 7 juin 2013

Mort de Clément Méric : la CGT partie prenante

 

ClementMeric-Toulouse.jpgLa mort d'un jeune sous les coups d'un nazillon des JNR a provoqué une immense émotion et un tremblement de terre hier toute la journée.

Dès l'après midi, les rassemblements et manifestations se multipliaient dans toutes les villes de France : Paris, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Lyon, partout. On a vu, et cela réchauffait le coeur, de nombreux camarades de la CGT dans les manifestations, venus spontanément et immédiatement, sans attendre l'appel officiel et le tract tamponné.

Certains syndicats avaient eu le temps de mobiliser et d'appeler à participer, c'est à leur honneur.

Demain samedi, il y aura d'autres manifestations un peu partout, et les syndicalistes de classe doivent se mobiliser en masse pour y participer !

 

On ne parlera pas ici des tentatives de récupération assez lamentables de certains partis de la gauche officielle.

Ce qu'il faut, c'est faire le lien avec la gangrène de l'extrême-droite ("on l'élimine ou on en crève"), qui nous concerne aussi à la CGT (voir les articles de ce blog sur "La présence du FN dans la CGT").

Avec l'approfondissement de la crise du capitalisme, l'échec à répétition de toutes les solutions réformistes, gouvernement après gouvernement, gauche après droite, la radicalisation s'opère dans tous les camps.

Dans le mouvement ouvrier, il y a la magnifique grève de PSA d'un côté, mais aussi la pénétration des idées ultra-réactionnaires, racistes de l'autre. Les contradictions vont se durcir à l'avenir, chacun va devoir choisir son camp. Alors bien sûr, face au Bloc Identitaire, à Troisième Voie ou aux JNR, face à Riposte Laïque, c'est facile, mais quand Valls envoie les CRS contre les Roms ou les ouvriers en lutte c'est une autre affaire. Et  pourtant, il va falloir choisir.

 

La Confédération a immédiatement publié un communiqué reproduit ci-dessous, c'est bien, mais il ne mange pas de pain et ne sort pas du consensuel. Quand elle affirme que la montée de la xénophobie et du racisme vient uniquement des groupuscules d'extrême-droite, elle escamote toutes les pratiques et thèses qui en font le lit sur le mode "light", au gouvernement autour de la régularisation des sans-papiers par exemple, et au sein même de la CGT avec le renouveau du "Fabriquons Français" par exemple... ("La semaine sur l'industrie de la CGT")

Alors, tous ensemble contre l'extrême-droite, mais d'abord contre le nationalisme qui en fait le lit !

Là encore, il va falloir choisir !

 

Racisme et violence n’ont pas leur place en démocratie

 

Toute la CGT est indignée par l’agression et le meurtre cette nuit de Clément Méric, étudiant de 18 ans engagé dans le mouvement syndical et politique.

Elle condamne avec la plus grande fermeté cet acte d’une grande lâcheté commis par des militants d’extrême droite.

La CGT tient tout d’abord à exprimer sa plus vive émotion à la famille, aux amis et aux camarades de Clément touchés par cette barbarie.

Bien entendu, la CGT exige que toute la lumière soit faite sur cette agression et considère que des suites sont à donner pour mettre hors d’état de nuire les auteurs de l’agression.

Cette agression mortelle se situe dans un contexte de montée très forte des idées d’extrême droite, des propos et actes xénophobes, portés par des groupuscules nationalistes.

La CGT appelle tou(te)s ceux et celles qui sont indignés par l’agression et le meurtre de Clément mais aussi animés par des valeurs humanistes, de solidarité entre les peuples à participer au rassemblement organisé par les partis politiques de gauche et le mouvement syndical ce jour à 18h30 à Saint Michel à Paris.

La CGT reste vigilante et mobilisée pour d’autres initiatives de rassemblements ou manifestations pouvant se tenir dans les prochains jours.

Montreuil, le 6 juin 2013

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les sujets qui fâchent
commenter cet article