Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 09:26

Dimanche 26 mars 2017

Nous ne signerons pas l'appel des syndicalistes à soutenir Mélenchon

 

Une pétition datant de quelques mois vient d’être relancée parmi les syndicalistes (beaucoup de cheminots, de Marseillais) pour appeler à voter Mélenchon.

 

Des positions, plus "nationales" que de classe !

 

* JLM dénonce l'escroquerie du compte pénibilité, mais ne propose rien sur le sujet.

* JLM ne revendique pas la liberté de circulation et la régularisation des sans-papiers

* JLM n’est pas clair sur les travailleurs détachés (qui « volent » le travail des français)

* JLM ne parle pas de crise capitaliste mondialisée, mais de mauvaise gestion financière et de la faute à l’Europe.

* JLM ne se place pas du point de vue des travailleurs, mais des citoyens en général, des insoumis, toutes catégories sociales mélangées, y compris les cadres, artisans,  paysans… Il s’adresse même aux patrons !

* JLM est très pote avec Dassault

* JLM ne se positionne pas d’un point de vue de classe, mais d’un point de vue patriote et national. Il veut rendre « la France aux Français » contre l’oligarchie, tout un programme.

* JLM distribue des drapeaux BBR et des bonnets phrygiens à tout va, mais on ne voit pas beaucoup de drapeaux rouges.

* JLM soumet les revendications des travailleurs à savoir si c’est « possible » pour le capitalisme français : retraite à 60 ans ou 32h, pour lui c’est l’un ou c’est l’autre !

* JLM défend la soumission de l’éducation à l’économie capitaliste (le lycée des Métiers)

* JLM continue à soutenir Tsipras et Syriza qui ont fait la preuve de leur échec en Grèce

* JLM défend farouchement les eaux territoriales françaises, on peut imaginer ce qu’il pense de la domination des colonies (« la Guyane, c’est la France » vient-il de clamer !).

* JLM a défendu l’intervention militaire en Libye, aujourd’hui il soutient de fait le gouvernement syrien

* JLM soutien Poutine, l’annexion de la Crimée et du Donbass

etc.

Cet appel est affligeant.
Ca commence par un consensus qui ne mange pas de pain (critique de la droite réactionnaire, du gouvernement Hollande depuis 2012, espoir d’une transformation alternative). Ceux qui sont contre, levez le doigt.

 

Ensuite, soutien à Mélenchon et à son programme, sans aucun détail, aucune formulation, aucune priorité; par exemple on aurait pu imaginer quelques références à l’emploi, la précarité, la pénibilité, la régularisation des sans-papiers ou autre. Non, rien. Ce qui permet soi-dit en passant d’escamoter tous les sujets qui fâchent comme le nucléaire qui fait plus que tousser à la CGT (et là, pour le coup, nous on est plutôt du côté de JLM !). Mais camarades signataires, franchement, ça ne vous gêne pas de signer un truc pareil, aussi confus et flou ?

Ah, ouf, « pas de chèque en blanc », et « mobilisations populaires et luttes syndicales toujours d’actualité ». Et c’est tout.

Voilà, vous signez, c’est bon.

 

Mais c’est quoi ça ??? Camarades, quitte à voter pour empêcher la droite et l’extrême droite, soyez cohérents, allez-y, votez Macron !!! Vraiment, c’est n’importe quoi, et c’est quand même triste de voir à quoi sont réduits des syndicalistes qui pourtant s’intéressent à la politique…

Voilà des années que nous disons que l’heure est à la confusion. Et que donc la tâche des syndicalistes de classe est de mener le débat, de défendre des positions clairement anticapitalistes, sans concession. D’oser être à contre-courant et de dire la vérité.
Dans ce contexte, l’encadré ci-contre fait une liste vite-fait de toutes les raisons pour lesquelles il n’est vraiment pas possible de voter pour Mélenchon et son programme… Tout cela est vite dit, mais facilement vérifiable, pour qui est un tant soit peu honnête… Alors si c'est pour cela que vous signez, dites-le clairement !

 

Mais là franchement, cette pétition ne fait qu’illustrer la régression politique dans nos équipes syndicales… De quoi se faire du souci pour l’avenir !

 

Partager cet article