Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 11:17

Mardi 15 juillet 2014

Mais où sont les drapeaux CGT dans les manifestations pour Gaza ?

 

Depuis une semaine, Gaza est une nouvelle fois sous les bombes, et on compte déjà plus de morts qu’en 2012.
Il y a des manifestations partout, dans toutes les grandes villes de France et du monde, une fois, deux fois, trois fois…
Et où sont les organisations traditionnelles de ce qu’on ose encore appeler la « gauche » ? Où sont les drapeaux de la CGT, en soutien à la Palestine, contre « Hollande, complice et assassin », comme on l’a entendu partout ?

La Confédération s’est tue, et a juste publié un communiqué pour un rassemblement pourri vendredi dernier (16h, juste un gag !), histoire d’aller pleurer chez Fabius… Publication d’ailleurs une fois l’heure du rassemblement passée !
Mais les manifestations du week-end ? Rien. Tout juste quelques dirigeants comme Mohamed Oussedik qui ont appelé sur Twitter à la manifestation du 13 à Paris.

Aujourd'hui mardi, la confédération durcit un peu le ton, dans la foulée de la gauche officielle qui a été totalement absente des protestations du week-end. Un nouvel appel est lancé pour demain, avec une impressionnante liste de signataires... On verra ce qu'il en est sur le terrain, non pas dans les quartiers populaires, dans la rue pour protester, mais pour un rassemblement à l'assemblée nationale... C'est lamentable...

[mise à jour 16h45] Il apparaît qu'à la suite de la Confédération, comme par magie les structures de la CGT se mettent en branle pour des initiatives mercredi (appels des UDs), toujours sur la base du même appel du Collectif pour une Paix juste et durable... On peut se féliciter de ce réveil tardif, évidemment suite à l'absence dans les manifestations importantes du week-end dernier. On a aussi le droit de s'interroger sur les bases de cet appel, et en particulier le soutien au "gouvernement d'union nationale palestinien"... Entre la trahison du Fatah et la politique théocratique réactionnaire du Hamas, il serait mieux venu de défendre un contenu précis, comme la Palestine libre, laïque et démocratique...

 

La confédération, on le sait, renvoie Sionistes et Palestiniens dos à dos, depuis longtemps (déjà en 2009 : « Gaza, les syndicalistes de classe ne peuvent pas rester silencieux »). La confédération s’oppose au boycott d’Israël, on l’a vu (voir l’article ICI sur Agrexpo à Sète).
Mais où sont donc les appels de syndicats de base, de structures, d’UL à ces manifestations ? Où sont l’internationalisme et la solidarité anti-impérialiste, qui sont un des fondements du syndicalisme de classe ?

 

Ce sont des dizaines de milliers de jeunes et moins jeunes révoltés qui ont manifesté ces jours-ci dans toute la France, beaucoup de femmes. Malgré le silence et les mensonges des médias. Malgré la disparition et la collusion de la prétendue « gauche » officielle… Malgré les provocations des sionistes. (on lira avec profit un article : « De la défection pure : cherche désespérément la gauche en fRance »).

 

Il est plus que temps de réagir, d’intervenir dans nos syndicats, dans nos structures, d’appeler à ces manifestations, d’y participer, drapeaux en tête, d’affirmer les valeurs de solidarité internationale de la CGT. L’enjeu est bien plus important que les misérables débats sur une participation ou pas à la Conférence Sociale qui pourtant secouaient nos rangs il y a à peine une semaine…

Sionistes, fascistes, c’est vous les terroristes !
Résistance, résistance, c’est le début de l’existence !
Gaza, Gaza, solidarité !
Hollande, complice et assassin !
Boycott d’Israël !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans International
commenter cet article