Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
29 mars 2006 3 29 /03 /mars /2006 15:33

Mercredi 29 mars 2006

28 mars : note interne de la Confédération aux organisations

 

Des lecteurs du blog nous ont envoyé cette note un peu croustillante envoyée dans les structures de la Confédé le 23 mars dernier (dans le cadre de la préparation du 28). Elle mérite d'être connue à plusieurs titres :

  • d'une part parce qu'elle fait le pari du recul du gouvernement suite au 28 mars, ce qui n'a pas été le cas, et qui montre que la grève générale interprofessionnelle est bien à l'ordre du jour, quoiqu'en disent nos dirigeants;
  • ensuite, la note reconnait le poids de la mobilisation, ce qui est quand même le minimum, surtout quand on voit les réticences de la direction de la CGT pour mobiliser massivement au début du mouvement;
  • enfin, parce qu'il ne faudrait pas "déborder sur des contenus politiques", alors que de jour en jour, le conflit prend un caractère très politique !

Note interne aux Organisations

Montreuil, le 23 mars 2006 - 12h30


Objet : Lutte CPE - Lettre du 1er Ministre


Le 1er Ministre vient de nous envoyer la lettre ci-jointe, reçue ce jour à 11h50.
Elle démontre que le gouvernement ne peut plus s'en tenir à l'intransigeance qui a été la sienne jusque là.
Ce bougé est à mettre à l'actif du mouvement que nous développons depuis deux mois, dans l'unité des organisations syndicales de salariés, de lycéens et d'étudiants.
Une réunion des premiers responsables des 5 confédérations est prévue dans la journée, une réunion de l'intersyndicale des 12 organisations de salariés d'étudiants et lycéens demain matin.
L'objectif est de se concerter avant de répondre au gouvernement afin de renforcer l'exigence du retrait du CPE, de conforter la mobilisation, de se faire comprendre de l'opinion publique.
Nous serons également très fermes sur l'exigence que les organisations d'étudiants et de lycéens soient pleinement associées aux discussions qui peuvent s'ouvrir.
Tout démontre une préparation très active du 28 mars.
Plus cette journée sera forte, plus nous obtiendrons de garanties sur le retrait du CPE, sur le CNE et sur les autres revendications largement posées du fait de la durée et de l'élargissement du mouvement.
Nous attirons l'attention des organisations Cgt sur plusieurs points :

 

  • Qu'elles viennent de jeunes exaspérés de l'intransigeance gouvernementale, ou de provocateurs organisés, les violences peuvent être mises à profit par le gouvernement pour provoquer un retournement de l'opinion.
  • Tant que le succès n'est pas acquis, il faut travailler à élargir la mobilisation en restant calés sur ses enjeux revendicatifs.
  • Il faut veiller à ce que, dans les manifestations, les mots d'ordre restent axés sur le CPE, les questions de précarité, d'emplois, de salaires, sans déborder sur des contenus politiques.

La situation évolue d'heure en heure. Il faut rester en contact étroit, y compris pendant le week-end.
La confédération vous tiendra informés de toutes évolutions de sa connaissance.

 

Le bureau Confédéral

Partager cet article