Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 11:00

Jeudi 13 décembre 2007

50 000 visiteurs sur le blog "Où va la CGT ?"

Depuis la création du blog il y a maintenant deux ans (le 20 novembre 2005 exactement…), ce sont donc 50 000 visiteurs uniques qui sont passés sur ce blog. 181 000 pages vues, sur 180 articles environ.
En ce mois de décembre 2007, vous êtes tous les jours en gros 140 à visiter ce site, pour visualiser plus de 450 pages quotidiennes. C’est le signe d’un certain succès d’ailleurs désormais un peu visible dans les médias.
Les articles les plus lus sont bien sûr ceux de l’actualité, en ce moment autour des régimes spéciaux : plus de 350 visites de l’article sur la Convergence des luttes, 270 sur l’appel à la reprise, 230 sur la vidéo de la honte, etc. Beaucoup de lectures également sur les exploits de JC Le Duigou, sur la sécurité sociale professionnelle, sur le soutien aux sans-papiers. De manière plus surprenante, les articles de formation à l’économie politique sont toujours lus très régulièrement, ainsi que les articles de A.Lossovski sur  le syndicalisme. C’est sans doute le signe d’une attente importante à l’heure où les repères se perdent, où il n’y a plus de solide formation matérialiste à l’économie politique dans les écoles syndicales ou politiques réformistes.
En fonction de l’actualité, il y a des commentaires sur tel ou tel article, mais ils sont quand même trop peu nombreux, il devrait y en avoir beaucoup plus, sous forme d’informations, de polémique (mesurée !!), de débat (comme celui provoqué par l’article sur la CGT Air France). Le blog ne peut vivre que de ses lecteurs et informateurs, au risque d’ailleurs d’être manipulé (ce à quoi nous essayons d’être attentifs). Nous ne sommes pas présents dans l’appareil bureaucratique de la CGT et toutes les informations que nous retranscrivons (par exemple récemment la lettre ouverte des sections CGT-bus, prochainement sur la CE fédérale des cheminots du 5 décembre) ne le sont que parce que l’on nous les transmet.


Voilà de quoi nous féliciter.
Maintenant, nous sommes conscients de nos limites. Internet est un monde virtuel, pas le monde de la lutte des classes. Un blog comme celui-ci n’a d’intérêt que s’il est repris en charge par des militant(e)s sur le terrain, que s’il contribue effectivement, concrètement, à structurer un courant syndical de classe, à éduquer politiquement des militants syndicalistes qui veulent avancer, à  clarifier la confusion des débats actuels, à proposer une perspective syndicale et politique.
Pour l’instant, ce n’est pas le cas. Le blog reste le vecteur d’un courant d’opinion, pas encore celui d’une force organisée. Les militants, les visiteurs restent trop spectateurs et consommateurs, en évitant prudemment de s’engager. Les ailes brûlées par des expériences négatives précédentes ? Le rejet de la politique pour en rester à la lutte radicale, au risque de l’anarcho-syndicalisme critiqué par Lossovski ? L’attente d’une proposition « parfaite », garantie sans risque d’échec ?
Les militants révolutionnaires doivent oser aller de l’avant, s’engager. La lutte des classes ne nous laisse pas de choix, pas de répit. Et si l’on veut en finir avec le combat éternellement renouvelé de la lutte contre le capital, il faudra bien franchir le pas, s’engager, construire une alternative, revenir au communisme tel que nous devons le construire sur le bilan des échecs du passé.

Ce blog n’a qu’une vocation syndicale. Mais il est construit, développé, par des militants politiques d’une organisation qui s’affirme communiste. Ce n’est pas un hasard : pour tracer une orientation syndicale de classe correcte, il faut un point de vue politique, ça ne tombe pas du ciel !
Nous continuons maintenant vers les 100 000 visiteurs. Le vœu que nous formulons pour cette nouvelle étape, et pour l’année 2008, c’est que le blog devienne le support concret de l’organisation des syndicalistes de classe !

PuceUsnRg.gif PuceDrpRg.gif PuceHPRg.gif PuceDrpRg.gif PuceUsnRg.gif

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article