Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 10:28
Dimanche 25 octobre 2009
Un candidat contre Thibault au 49ème Congrès !

L'article de la Voix du Nord qui annonce la candidature La réunion annoncée pour le 24 s'est finalement tenue, un peu "à l'arrache", certains camarades ne s'étant pas redéplacés juste après le retour de la manifestation de jeudi. Une grosse quarantaine de personnes, c'est peu d'une certaine manière, mais il y avait là des représentants de syndicats assez divers.
Des syndicats dans l'attente, une mozaïque d'oppositions éparpillés, chacun dans son coin, avec la difficulté de se retrouver "Tous ensemble" contre la direction confédérale, un peu à l'image de la manifestation de Jeudi. Pourtant nous sommes tous d'accord : il y a urgence. la situation économique ne cesse de se dégrader, et la dérive réformiste de notre direction confédérale ne cesse de s'accentuer. Il ne suffit plus de conspuer Thibault, il faut proposer une alternative !
[Mise à jour 26/10] L'article du Monde sur le sujet, ICI. Egalement un article sur Libération, mais réservé aux abonnés !! En fait, en peu partout dans la presse, mais on notera ICI dans Les Echos, le journal préféré de Le Duigou...

Aussi, la discussion a été intéressante et constructive.
Sur la base de l'attente et de l'éparpillement que nous constatons tous, plusieurs initiatives ont été prises :
  • La mise en place d'une équipe nationale représentative des régions et des professions pour porter la voix de l'opposition dans la CGT
  • La réalisation d'une rencontre publique à Nantes, pendant le congrès confédéral, à l'image de la rencontre de Lille lors du 48ème Congrès. La région est moins favorable, et il va falloir que tous les camarades de l'Ouest, de la Bretagne à Bordeaux, en passant par La Rochelle, Cognac et Saintes (voire plus loin) se mobilisent pour l'occasion !
  • Et l'annonce de la candidature symbolique de Jean-Pierre Delannoy, secrétaire de la Métallurgie du Nord Pas de Calais, contre Bernard Thibault au poste de secrétaire général. Bien sûr, chacun sait que le secrétaire général est élu par la CEC, mais il y a le symbole que cela représente au regard des contradictions dans la confédération. Il y a eu débat dans la réunion sur l'opportunité de cette candidature. Certains jugeaient que les débats étaient encore insuffisants dans la CGT et qu'il fallait se contenter d'un porte parole. La majorité a jugé que l'heure était venue d'aller à l'affrontement, qu'il y avait besoin de matérialiser une orientation dans une personne, que c'était aussi quelque part un moyen de protéger le camarade, car on le sait, l'ambiance est tout sauf fraternelle dans la CGT... Pour contacter le camarade, c'est ICI.
  • Enfin, cette candidature n'a de sens que portée par une orientation, qui pour être minimum doit quand même démarquer sur un contenu. Nous avions abordé la question dans un article précédent, l'idée n'est pas de faire un catalogue complet, mais d'avoir une base à la fois minimum et qui démarque, permettant de regrouper. Pas non plus d'aller dans le détail de chaque revendication, mais de tracer quelques grands axes bien clairs et symboliques pour nos camarades de la CGT.
Immédiatement après la rencontre, une conférence de presse avait lieu, et ce dimanche matin même, la candidature de JP Delannoy contre Bernard Thibault était annoncée à la radio.
Maintenant, le sort en est jeté, il faut y aller. Depuis des mois sur ce blog, nous disons qu'il faut sortir du débat de couloirs, qu'il faut sortir du bois et regrouper les opposants, que l'heure est à l'affrontement ouvert et pas à se faire laminer les uns après les autres.
La meilleure protection est justement dans l'affrontement public.


Aussi le blog "Où va la CGT ?" alerte solennellement tous ses lecteurs, les dizaines de syndicats qui s'intéressent au débat, à l'évolution de la confédération, qui viennent chercher sur ce blog des éléments pour le débat.

Nous le disons, maintenant, il faut y aller. Que chaque camarade intervienne dans les structures, fasse connaître cette candidature symbolique pour forcer le débat d'orientation qui a tant de mal à s'engager.

Que chaque camarade, chaque syndicat fasse voter des résolutions pour soutenir cette candidature. Que chaque délégué au Congrès soit interpellé pour mener ce débat. Que tous les syndicats préparent le déplacement à Nantes dans la deuxième semaine de décembre, pour faire de la rencontre d'opposition un succès.

Nous ne sommes pas tous d'accord entre nous. Mais il y a une base minimum qui nous réunit.
  • Le constat que l'offensive du capital se mène sur tous les fronts (précarité, emploi, restructurations des services publics, sans-papiers, répression...) et que la riposte ne peut être que globale.
  • Le rejet des journées bidon et la nécessité d'une contre offensive d'ampleur  contre le capital.
  • La nécessité du "Tous ensemble" contre l'éparpillement, le cas par cas et la division.
  • L'affirmation de la démarcation entre le syndicalisme de lutte de classe et le syndicalisme d'accompagnement.
  • L'affirmation que la direction confédérale s'est rangée dans le camp de nos ennemis, et que ce n'est plus possible de continuer (ce que nous disons ainsi pour notre part sur ce blog : "des ennemis qui se cachent, pas des amis qui se trompent")
Il y a quelques revendications essentielles qui nous réunissent, parfois avec des nuances et des désaccords, mais qui font quand même un socle qui nous est commun :
  • L'arrêt de tous les plans sociaux, et l'interdiction de tous les licenciements,
  • Un SMIC à 1600 € nets,
  • Une véritable retraite à 55 ans avec 37 ans ½ de versement calculé sur les 10 meilleures années, 50  ans pour les salariés exerçant des travaux pénibles…
  • La régularisation sans condition de tous les sans-papiers
  • Halte à la répression anti-syndicale, solidarité avec les 6 de chez Conti
  • La défense de la santé, de l'éducation et des services publics contre les restructurations.
et peut-être quelques autres revendications.
Pour notre part, c'est de cette manière que nous soutiendrons la candidature de JP Delannoy et participerons à la campagne pour le 49ème Congrès.

Maintenant, un pas en avant a été fait, une étape est franchie.
Maintenant, il n'est plus possible de rester spectateur, à râler dans son coin.
Maintenant, il faut se déterminer, et choisir de quel côté de la barricade on se situe.

En avant camarades, à l'offensive !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans 49ème Congrès
commenter cet article

commentaires

azulejo 05/12/2009 23:48


Rebonjour , et pourquoi un militant du npa ne pourrait-il pas s'investir dans la cgt Greg ???. Pour mettre des conneries pareille, tu ferais mieux d'aller voir tes copains "les vendus de la cfdt"
et pas nous casser les pieds ici !!!.La politique est la prolongation naturelle du syndicalisme et lui offre un débouché et ne t'en déplaise le NPA à toute sa place dans la CGT ou tout autre
syndicat et c'est pas un petit réformiste comme toi qui va nous dirent ce que l'on doit faire ou nous empêcher de le faire !. Quand à "coline" et bien je ne vois pas où est le problème que des
militants syndicaux de la CGT étaient aussi au NPA et alors où est le problème ???. Moi cela me semble normal et pas contradictoire car tout militant syndical devrait avoir un engagement politique
car cela me paraitrait logique et trés souhaitable et compatible. Quands à dire que le NPA pilotait à Ford Blanquefort c'est du n'importe quoi mais bon si cela te fait plaisir et te soulage de dire
cela alors tant mieux. Quands à "eugène" c'est ridicule de dire que le NPA n'à aucun contact avec la CGT car beaucoup de militants syndicaux font aussi parti du NPA mais pas seulement et il y en à
aussi au Parti de Gauche certainement ou dans d'autres partis et alors où est le problème encore et pourquoi ta gêne évidente là aussi ???. Détends toi et bat toi au congrés à Nantes pour
déboulonner ce traitre de Thibaud et tu nous rendras bien service à nous la Classe Ouvrière. Salut fraternel à tout les combattants de l'injustice faite loi !.
Notre site : http://npatroyesaube.canalblog.com/


Eugène 06/12/2009 06:47


On ne s'est pas compris : je ne parle pas des militants de base, mais des contacts au sommet, avec l'épisode de l'université d'été, puis la rencontre officielle d'octobre.
Pour le reste, évidemment d'accord sur le lien entre syndicat et politique...


ROUSSEAU 03/12/2009 20:20


Salut à toutes et tous , sympas tout ces débats interne pour remettre la cgt sur de bon rails , j'y crois pas , je me suis barré en 2007 de la CGT CHEMINOTS et 2 ans après je ne peux que constater
le recentrage de la CGT , et suis pas déçu d'avoir rejoint le groupe Solidaires .
bref je pense qu'il est utopique de croire que de l'intèrieur on peut changer la CGT , c'est complètement utopique . BON allez bon courage aux oppositionnels pour le congrès de Nantes


coline 30/11/2009 07:13


Je ne suis pa une envoyee de la conf je dis simplement ce que j'observe . L 'HISYOIRE DE BLANQUEFORT EST VRAIE


Eugène 30/11/2009 07:42


Sans partager les points de vue de Coline, connaissant certaines pratiques, je le pense également...


dédé 29/11/2009 10:46


A mon sens, vu les messages répétés qui arrivent ces derniers temps sur le blog, on a affaire à une nouvelle tactique de la conf pour décrédibiliser toute opposition. En bref leur tactique :
"opposition = npa = idéologie"... C'est un argumentaire de politicars que l'on trouve à l'UMP et au PS, c'est trop drôle...

Peut on vérifier si le syndiqué Coline est vraiment dans la région de Blanquefort avec son adresse IP...


Eugène 29/11/2009 12:14


Et oui, c'est autour de Bordeaux...
Il ne faut pas toujours voir des espions partout !
;-)


coline 29/11/2009 08:14


ta reponse me prete a sourire, moi c(rdy pas de la theorie c'est du vecu de terrain


COLINE 28/11/2009 11:59


C'est n'importe quoi , avouez clairement aux camarades que des camarades syndiqués mais aussi adhérents du NPA se sont mis en marche pour imposer leurs ideologies a la CGT ; jAI POUR MA PART
ASSISTER A UNE REUNION EN OFF a l'initiative du syndicat FORD BLANQUEFORT ou etait invites des representants de syndicats et autres et a ma grande surprise c'est le NPA qui pilotait et s'affichait
avec leurs autocollants sur les tee shirrts SVP soyez honnetes et dites clairement que le NPA essait de recuperer des stuctures au sein de la CGT pour palier a leurs difficultes de faire partager
leurs idees


Eugène 28/11/2009 12:54


Tout d'abord, les deux commentaires proviennent de la même personne.
Nous n'allons pas sur ce blog défendre ou invectiver les militants du NPA, nous n'avons aucun lien avec eux.
On ne peut (selon nous) reprocher à des militants politiques (quels qu'ils soient) de défendre des positions syndicales. A notre avis, le principal problème du NPA c'est de croire qu'une
orientation syndicale fait un programme politique...
Quant à la pratique, rassures-toi chère camarade, le NPA a été reçu par la Confédération (en octobre je crois) et depuis, "tout est rentré dans l'ordre". En particulier, le NPA reste soigneusement
à distance (quand il ne la torpille pas) de la candidature de JP Delannoy pour le 49ème Congrès, pour éviter de se fâcher avec nos dirigeants...


FSE 26/11/2009 11:45


Communiqué national de la FSE :

A l'approche du 49 ème Congrès de la CGT : notre sympathie va aux syndicalistes de classe !
le 22 novembre 2009

A l'approche du 49eme Congrès de la Confédération Générale du Travail, la Fédération Syndicale Etudiante envoie son salut fraternel à tous les syndicalistes et à toutes les structures syndicales de
classe de la CGT qui résistent à l'offensive patronale et refusent d'accompagner la crise capitaliste.

Nous incitons les étudiants-salariés et les sympathisants étudiants-salariés de la FSE à s'impliquer dans le syndicat de classe de travailleurs de leur choix. Nous appelons à développer le travail
intersyndical unitaire pour résister pied à pied à la politique du gouvernement et du patronat comme à la répression antisyndicale et pour préparer le mouvement d'ensemble dont nous avons besoin
pour gagner.

Le sort des étudiants, travailleurs en formation, est en effet étroitement lié à celui de l'ensemble des travailleurs. La politique des différentes organisations syndicales, et son implication sur
le destin commun de notre classe, doit donc attirer l'attention des étudiants comme des salariés.

Les débats qui parcourent la CGT, la confrontation entre l'appareil confédéral du syndicat et un nombre grandissant de structures de base combatives, la candidature de Jean-Pierre Delannoy, sont
des manifestations de la lutte de classe, qui traverse aussi le mouvement syndical

Contrairement à la direction confédérale de la CGT, nous nous opposons à la stratégie du « syndicalisme rassemblé » et à l'adaptation du combat syndical au cadre du capitalisme. La situation
catastrophique actuelle du monde du travail et des classes populaires appelle la construction d'un front
syndical de classe large et puissant pour créer les conditions du combat victorieux contre la bourgeoisie.

Si il y a peu d'espoir de voir la ligne de Bernard Thibaut mise en minorité lors d'un congrès qui semble pipé d'avance, il peut être l'occasion de populariser ces perspective de lutte.

Notre sympathie et notre soutien vont donc à ceux qui dans la CGT ou ailleurs se battent pour ces objectifs, et pour conserver, affermir et développer l'identité de lutte, de classe et de masse du
syndicalisme ; mais pas aux dirigeants syndicaux nationaux qui négocient avec Sarkozy et son gouvernement, décident l'expulsion des sans-papiers de la bourse du travail et laissent les grèves
isolées secteur par secteur.

Non au syndicalisme d'accompagnement du capitalisme !
Pour un front uni syndical de classe !


Greg 07/11/2009 18:16


lol


yanco 07/11/2009 13:18


salut CAMARADES

Vous tous militants actifs défendant les dalariés de ce pays. Venez rejoindre la vraie CGT, celle qui respecte depuis toujours les résolutions du congrés fondateur d'Amiens. Venez rejoindre la
CGT-FO et laissez Thibault dans ses turpitudes. Militants FO et vrais militants CGT, nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes les mêmes....

un ex de la CGT qui a déchiré sa carte.


oppong 04/11/2009 23:36


Tiens Patoche, puisqu'apparemment tu te satisfais que la CGT n'obtienne jamais rien pour les travailleurs (et ceci depuis des lustres) et que ton seul objectif c'est le nombre (le million! le
million!), tu ferais mieux de t'inscrire ici, ça aura le même effet, et ça te reviendra moins cher: http://www.adherer.org/


patoche 04/11/2009 22:04


Entierement d'accord greg. Dans la métallurgie nord pas de calais, je connais certains révolutionnaires qui prônent le tous ensemble et crachent leur venin contre la confédé et autres instances.
Mais dans le même temps à force de jouer les jusqu'au boutiste ils ne représentent plus qu'eux mêmes leurs syndicats se résument à une poignée de syndiqués. Ce sont les mêmes que l'on voit en manif
d'ailleurs gueuler à la grève générale à 10 derrière une banderole. Ce qui ne les empêchent pas quand même d'en prendre plein la gueule par leur tauliers en terme de conditions de travail,
précarité, flexibilité etc...C'est vrai que dans ces conditions c'est facile d'accuser les instances de la CGT d'en être responsable


oppong 04/11/2009 17:41


Salut Greg, au départ j'avais une mauvaise opinion de toi, mais franchement de savoir que tu t'es levé dès l'aube pour défendre un collègue j'en ai les larmes aux yeux. J'espère que ton syndicat
saura reconnaître ton acte de bravoure...!
Sinon bravo à toi tu viens de te rendre compte de ce qu'était un buros, quand bien même le dit buros le serait moins que d'autres.
Si même un mec comme toi en vient à dénoncer la bureaucratie syndicale, tout n'est peut-être pas perdu...?!
En revanche mélanger syndicat collabo et intérêt des travailleurs, ça me paraît un petit peu osé...


Greg 04/11/2009 13:36


Arrête Eugène, la région métaux ils y sont par « défaut », si l’ensemble des syndicats y participaient, ils ne pèseraient rien du tout !
Bref, moi j’apporte juste mon point de vue, après ça, le débat aura lieu dans les instances, et pas ici.
Ceci dit, personne ne répond sur le fond à mon message, et c’est logique, quand on remet le sujet sur « vous faites quoi vous ? » c’est bien plus compliqué…..
De mon coté, l’intérêt des travailleurs, la façon de faire converger et de fédérer les luttes, ne passe pas QUE par de beaux discours dont le contenu reste sur des constats..comme le fait
Delannoy….
@+


Greg 03/11/2009 13:34


Il faut être clair à un moment, Delannoy c’est qui ?? il fait quoi ?? parfois ici vous parlez d’états majors syndicaux, mais ce mec qui bénéficie des médias de droite, il fait quoi a part ses beaux
discours ??? mais surtout, qui le paye ???

J’ai souvenir d’une lutte dans une boite de la métallurgie sur Arras ou j’y étais dès 5h du matin pour défendre un camarade injustement licencié, et Delannoy est arrivé avec son costume, sa belle
écharpe, à 11h30, il a fait un discours « révolutionnaire », il a pris un Ricard, une merguez, et il est reparti…. Et bien sur c’est lui qui avait raison….moi perso je suis resté avec eux toute la
journée, et on a défendu le camarade financièrement, juridiquement, et surtout, en terme de luttes !!

et qu’à fait la région métaux ??????

C’est beau la lutte de classe !!!!

Ce n’est qu’un exemple.

Ouvrez les yeux bordel, tout n’est pas parfait dans la CGT, mais ce mec c’est de la dobe !!! (pour ne pas dire autre chose)

Allez « combattre » la direction confédérale si vous voulez, mais l’intérêt des Travailleurs…..il est là ?????


Eugène 03/11/2009 18:46


Tous les camarades métallos de la région Nord Pas de Calais vont être ravis de connaître ton point de vue...


Tophe 03/11/2009 04:44


Lu dans le journal de la FD cheminots CGT/

BERNARD THIBAULT SEUL CANDIDAT À SA SUCCESSION

À l’approche du congrès de la CGT, nous ne sommes pas surpris des tentatives de déstabilisation de l’organisation. Après le responsable CGT de Continental qui s’est autorisé à insulter les
militants de la CGT en les traitant de racailles, c’est au tour de Jean-Pierre Delannoy, militant CGT de la métallurgie du Nord, de s’inviter à la procession, en s’autoproclamant candidat à la
succession de Bernard Thibault au poste de Secrétaire général, faisant par là même les choux gras des médias proches du pouvoir. Or la CGT n’est pas une république bananière. Pour fonctionner, elle
a instauré des règles démocratiques. Pour pouvoir postuler au poste de Secrétaire général, il faut d’abord être élu à la Commission exécutive confédérale. Pour y être élu, il faut avant tout y être
présenté par son Union départementale ou sa Fédération ou l’Union des retraités (UCR) ou l’Union des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT) ou le Comité national des privés d’emplois (chômeurs).
Or selon un communiqué de leurs organisations : « Ni l’Union départementale du Nord, ni la Fédération des travailleurs de la Métallurgie (FTM) n’ont d’ailleurs été sollicitées par Jean-Pierre
Delannoy ou par son syndicat pour qu’il soit présenté comme candidat. Il ne peut donc prétendre se présenter au poste de Secrétaire général de la CGT ». Ce communiqué précise également qu’« il
boycotte systématiquement les réunions organisées par l’Union départementale du Nord auxquelles il est régulièrement invité comme secrétaire de la région Métallurgie. Il a refusé d’intégrer le
Comité exécutif de la Fédération au 38e congrès de la FTM en 2008… Dès lors, nos deux organisations ne peuvent que s’interroger sur le refus du débat et sur les objectifs réellement suivis par
cette annonce de candidature. »

Alors n’en déplaise aux médias, au pouvoir en place, Bernard Thibault est aujourd’hui le seul candidat déclaré à sa succession.


Greg 02/11/2009 20:01


Je faisais référence au message d’azulejo, mais je ne fais que passer, ne t’inquiète pas Eugène, bonne continuation ;)

Bisous partout ;)


Greg 02/11/2009 14:59


Le NPA qui se mêle des débats dans la CGT ??? Sur ce blog ??? La boucle est bouclée, rien à ajouter !

Je suis pour la liberté d’expression, mais il y a un moment ou chacun doit se poser les bonnes questions.

Continuez à soutenir le facteur qui, avec sa maigre paye, arrive à vivre dans un appart luxueux à Neuilly…..c'est votre droit le plus légitime, si c'est votre conception de la lutte de classe....


Eugène 02/11/2009 16:08


Tiens, le revoilà, lui ?
Mais de quoi parle-t-il ? Ici, on n'est pas au NPA, mais à la CGT.
Faut-il que nos réformistes aient peur du débat pour avancer d'aussi piètres arguments... C'est assez minable, non ?


azulejo 01/11/2009 10:51


Bonjour, juste pour répondre à " diablo" et lui dire que si parce que soit-disant la cgt serait trop faible pour avoir une orientation "lutte des classes" est un argument qui ne tient pas debout et
mon argumentaire contre cet argument fallacieux serait le suivant : c'est le contraire et si la cgt est faible actuellement justement c'est parce qu'elle ne s'oppose plus à rien et ni au
capitalisme et ni au patronat et si l'argument de thibaut qu'il faut accompagner parce que on ne peut pas faire autrement me parait au contraire un argument de défaitistes et pour justifier toutes
les petites trahisons quotidiennes et les renoncements dans ce syndicat !J'étais à la cgt et je faisais parti du comité des chômeurs de "l'aube-10" de cette organisation mais comme on était trop
agitateurs et trop militants et qu'on menaient des actions "coups de poings" on n'à pas arrêter de nous mettrent des bâtons dans les roues au lieu de se servir de nous comme "fer de lance" de la
lutte des classes et pour redynamiser le syndicat et c'est pas par manque de force de l'organisation mais parce que les responsables locaux étaient déjà acheter par le patronat ou contre cette
vision de la lutte et cela est incompréhensible dans un syndicat qui était soit-disant révolutionnaire ???. Il devait déjà être noyauté par des gens qui voulait déjà la mort de la lutte des classes
et la cgt réformiste et vendu au patronat qu'elle est devenue aujourd'hui !!!. Il faut que cela changes sinon cela va devenir de plus en plus dramatique pour notre peuple car on recule de partout
et on à besoin d'un grand syndicat qui montre la voie et ce batte avec ses moyens mais toujours dans la l'optique et d'une ligne "lutte des classes" et il ne peut y avoir une autre ligne car c'est
la seule qui guidera et sauvera la classe ouvrière et c'est la seule bonne voie.Toutes les autres conduisent au défaitisme et à la trahison des intêrets de la classe ouvrière. Cordialement.
azulejo.
notre site Web : http://npatroyesaube.canalblog.com/


Diablo 31/10/2009 09:42


L'argument massue de la direction confédérale de la CGT contre ceux qui veulent qu'elle revienne à la ligne d'orientation "lutte des classes" est de dire qu'il faut être réaliste et que la CGT
d'aujourd'hui est trop faible en adhérents pour pouvoir imposer une telle orientation.Pour eux, une CGT dont l'organisation est affaiblie ne peut faire une autre politique que celle qu'elle mène
actuellement...Il serait bon que les lecteurs de ce blog s'expriment par rapport à cet argument qui fait des ravages chez de bons camarades.Salut et fraternité DIABLO


azulejo 29/10/2009 14:26


Bonjour camarades, je suis tres content d'apprendre qu'il y est enfin un camarade qui va en découdre avec thibaut au prochain congrés et son orientation réformiste et presque sa trahison doit-on
dire avec les idéaux de la CGT qui était "la lutte des classes" et pas de se vendre aux patronats comme maintenant. Il faut faire tomber thibaut avant que cela ne soit plus possible et il faut
batailler sans pitié contre ses orientations petit-bourgeoise et néfastes au mouvement ouvrier. Vive la lutte des classes ! azulejo.
Notre site Web: http://npatroyesaube.canalblog.com/