Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 17:34
Lundi 19 octobre 2009
Un 22 octobre à double détente


Ce jeudi prochain 22 octobre, forte mobilisation confédérale pour la manifestation nationale pour "la défense de l'emploi dans l'industrie"...

Sur l'affiche (ci-contre), on voit des bâtiments, des produits industriels, mais on ne voit aucune ouvrière, aucun travailleur... [Mise à jour 20 octobre : suite à la remarque de deux lecteurs certainement bien intentionnés - voir les commentaires, et vérification faite, l'illustration sur le communiqué de la Conf' a changé, pour proposer maintenant l'affiche complète... Car nous n'avons nullement traficoté, on ne mange pas de ce pain là sur ce blog. Et la preuve est LA, nous avons récupéré l'article dans le cache Google avant modification, et avec l'image ci-dessus...
Cela dit, sur le fond, le sens de cette affiche est exactement le sens de cet article...]

La manifestation d'une énorme ambiguité sur laquelle surfe la Confédération pour assurer le succès de son projet.

Nous y avons déjà consacré plusieurs articles : la direction confédérale n'envisage la défense de l'emploi que du point de vue de la défense de l'industrie. C'est à dire du point de vue de comment remédier aux difficultés du capitalisme en crise, comment faire "d'autres propositions", pour un développement industriel "durable", un capitalisme aménagé, moins brutal à l'égard des travailleurs.
Dans l'analyse des textes du Congrès de la CGT, on a vu que le terme "économique" a quasiment disparu ces dernières années, au profit du traitement social de l'économie. On ne parle plus licenciements, mais Sécurité Sociale Professionnelle pour s'adapter aux évolutions et restructurations du capital. On ne parle plus lutte de classe, mais négociations, Grenelle, rendez-vous à l'Elysée, Etats-Généraux...

Tiens, vous avez dit Etats-Généraux ??? Sarkozy a habilement rebondit sur les positions de la CGT pour proposer des "Etats Généraux de l'Industrie", qui ont solennellement commencé cette semaine.
Et le communiqué officiel de la Confédération ne parle que de cela, pour préciser ses positions tout à fait dans ce cadre sarkozien. Le tract national est un peu plus large,  mais met toujours la défense de l'emploi sous condition de la défense de l'industrie...
La manifestation de jeudi ne serait-elle qu'une manoeuvre pour  montrer sa force et sa puissance dans le cadre de ces négociations avec Sarkozy/Estrosi ??? Il est permis de se poser la question.

Pourtant, à la base, la mobilisation est forte, mais pas pour les mêmes raisons. Tous les ouvriers menacés de licenciement, tous les syndicalistes combatifs un minimum honnêtes savent parfaitement qu'ils n'ont rien à attendre de ces rencontres de collaboration de classe.
La mobilisation est forte, dans la foulée du succès du 17 septembre, honteusement récupéré par la Confédération nous l'avions annoncé, on a même pu en voir une trace dans le journal aux adhérents "Ensemble". Ce jour là, dans la manifestation des ouvriers en colère qui avaient pris le pouvoir à la Bourse, le 22 octobre c'était bien le rendez-vous suivant.
Il y a  même eu des velléités d'organisation indépendante, une manif dans la manif en quelque sorte, derrière une banderole de lutte de classe unique pour regrouper les plus déterminés des combattants. Il semble bien que l'initiative ait pris l'eau (mais nous verrons, tous les espoirs sont encore permis !). Le fait que la Conf ait repris l'initiative, le fait que le débat de fond ne soit pas mené (en particulier la contradiction entre la défense de l'emploi ouvrier et la défense de l'industrie, comme l'ont très bien montré nos camarades de la SEVA), l'accumulation des dates et des échéances fait que pour l'instant rien ne se dessine, du moins un minimum visiblement.

Nous appelons tous les camarades à participer à cette manifestation sur des positions de rupture, contradictoires avec les positions de la Confédération. Par banderoles, panneaux, affichages, mots d'ordre, il faut poursuivre sur la lancée du 17 septembre. Il faut nous regrouper, manifester groupés, sur des mots d'ordre communs.
[Mise à jour 21 octobre] Ca ne va pas être facile. La manif est manifestement "sous contrôle" étroit de la Conf. Le cortège est structuré par régions, ce qui va rendre plus difficile les regroupements et donc l'apparition des pôles d'opposition. L'ordre annoncé est le suivant (qui renvoie en fin de manif les régions susceptibles d'être un peu protestataires...) :

  1. Bretagne
  2. Lorraine
  3. PACA
  4. Auvergne
  5. Rhône-Alpes
  6. Poitou Charentes
  7. Aquitaine
  8. Alsace
  9. Franche-Comté
  10. Languedoc Roussillon
  11. Pays de Loire
  12. Normandie
  13. Centre
  14. Bourgogne
  15. Midi Pyrénées
  16. Limousin
  17. Nord Pas de Calais
  18. Picardie
  19. Champagne-Ardennes
  20. Ile de France
Camarades, ne laissons pas les réformistes récupérer notre colère, notre rejet des licenciements et de la barbarie capitaliste !
Camarades, soyons offensifs, ne laissons pas Thibault (qui sera là, cette fois, avec discours à 12h30 !) plastronner alors qu'il mange à la table des patrons.

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

Joe Hill 22/10/2009 16:08


Oui enfin n'exagérons rien, l'affiche n'est pas le fond de l'affaire... La question est qu'est-ce qui se cache derrière la "défense du développement industriel" et qu'est-ce que nous, militants de
classe, devons défendre? Le reste n'est que peu intéressant finalement!


Raymond 21/10/2009 17:26


ce qui serait honnête maintenant, c'est que les Fred, Eugène et Bernard qui ont vu la seconde version et non la première fassent amende honorable et reconnaissent leur erreur après la mise au point
que vous avez faite ; sinon, ils ne seront pas de confiance. Donc, j'attends !!!
Avec des "trucs" comme ça, il va y avoir du rififi à la manif.
Bonne chance derrière une banderole commune de lutte de classe si c'est possible (je ne pourrai être parmi vous).


Fred 20/10/2009 18:21


Il faut quand même une bonne dose de mauvaise foi pour présenter les choses comme vous le faites s'agissant de l'affiche du 22 octobre. Vos lecteurs, ne vous croiront sans doute pas sur parole et
iront vérifier par eux même que sur l'affiche (téléchargeable sur le site) il y a bien présence humaine.

http://www.cgt.fr/IMG/pdf_Affiche_CGT_22_10_2009.pdf

Vouloir faire dire à ce bandeau qui n'est là que pour illustrer un papier sur internet en reprenant un repère graphique de l'affiche que la confédération ne défend que l'industrie et pas les
salariés, c'est malhonnête...Vous vous égarez. L'affiche, si vous êtes des militants de la CGT, vous la connaissez, vous l'avez eu entre les mains au moins parce que vous en avez couvert les murs
autour de vos boîtes. Du coup, quand un papier commence par une telle dose de mauvaise foi, on se demande si la suite n'est pas de la même encre. En utilisant les mêmes ressorts de la mauvaise foi,
on pourrait vous rétorquer que le bandeau de votre blog renvoie au congrès de Lille et que de ce fait vous regardez dans le rétroviseur.


Eugène 20/10/2009 19:41


Tiens, tiens, tiens... comme par hasard le communiqué de la Conf' vient de changer d'illustration, avec cette fois retour à l'affiche complète. Serions-nous à ce point gênant ?
Car ce qui est sur, c'est que nous n'avons pas "traficoté" l'image et que nous l'avons récupérée telle quelle du lien cité dans l'article... Et pour preuve, nous avons récupéré le "cache" Google daté du 19/10 qui montre dans le texte
l'illustration que nous avons capturée...

Bon, cela dit, on va faire une mise à jour, puisque mise à jour il y a eu sur le site de la Conf !


BERNARD t 20/10/2009 16:06


Quand je pense que l'on va manifester contre les plans sociaux et que votre seule proposition c'est encore et toujours de taper sur la CGT, c'est scandaleux!
Honte à vous vous etes les alliés objectifs de SARKO et du MEDEF!


Bernard Maitre 20/10/2009 16:06


êtes vous menteurs, manipulateurs ou simplement de bien stérils "opposants" ?... l'affiche confédérale originale pour le 22 octobre montrent bien des salariés en mouvement vers le travail et vers
leur entreprise...
Sans doute un reste de stalinisme au ciseaux habile ...§
Si votre bêtise était moins crasse, sans pourrions nous débattre démocratiquement et fraternellement ...


Eugène 20/10/2009 19:37


Voir l'affiche dont parle notre lecteur ICI, sur un article précédent du blog.
A chacun de juger...
Et celle que nous publions, elle est inventée ???