Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 09:29

Dimanche 3 juillet 2011

Suite du feuilleton à la CGT Commerce

 

CGTCommerceParis.jpgNous avons abordé la situation complexe dans la Fédération du Commerce, dans un article précédent, en montrant que nous avions du mal à situer la nature des contradictions qui divisent profondément les militants. Nous en sommes toujours là.

Cela dit, on ne fait pas dans la dentelle et les comptes d'après-congrès sont en train de se régler.

 

La Fédération vient de prendre la responsabilité de se débarasser d'un de ses anciens secrétaires fédéraux.

L'US Commerce Paris lance une pétition de soutien au camarade dans l'article suivant, que nous publions pour compléter le dossier :

 


 

Chers camarades,

Aujourd’hui, 24 juin 2011, notre camarade Yücel Basarslan a reçu une lettre recommandée signée de la secrétaire générale de la fédération du commerce et des services, Michèle Chay, lui enjoignant de prendre contact avec son ancien employeur afin de réintégrer son entreprise.

Yücel serait donc la nouvelle victime de l’entreprise d’épuration en cours à la fédération du commerce.

C’est pourtant la fédération qui est allée le chercher dans son entreprise pour qu’il devienne, en 2005, secrétaire fédéral.

C’est sous sa responsabilité à la Vie syndicale qu’a été développée une politique de renforcement qui a permis à la fédération de passer de 27 000 à 36 000 adhérents en 3 ans.

Tous les camarades qui côtoient Yücel connaissent son investissement sans limite au service de la CGT, son efficacité, son savoir-faire et ses qualités humaines. Ceux qui le connaissent un peu mieux savent son parcours exemplaire de délégué d’entreprise.

Tous peuvent mesurer l’injustice et la bêtise d’une telle mesure qui vise à écarter des structures de notre organisation un militant hors du commun.

Après Sandra Buaillon dont le CDD n’a pas été renouvelé par la fédération en octobre 2010, c’est un autre secrétaire fédéral élu en 2008 à Cogolin dont Michèle Chay veut se débarrasser définitivement. Son tort ? Avoir cru que les résolutions de congrès étaient votées pour être appliquées et, surtout, avoir osé émettre des critiques sur la manière dont la fédération était dirigée.

Nous, adhérents de la fédération du commerce, des services et de la distribution, ne pouvons accepter qu’une telle chasse aux sorcières soit entreprise dans notre organisation.

Nous exigeons que notre camarade Yücel puisse continuer de mettre au service de la CGT son enthousiasme, son énergie et son savoir-faire militants, pour le bénéfice de tous.

Nous nous indignons que la secrétaire générale de la fédération ait mené des négociations directes avec l’entreprise Transgourmet pour obliger Yücel à réintégrer, sans que les syndiqués CGT de Transgourmet n’en aient été tenus au courant.

Nous affirmons notre volonté de défendre tous nos militants à qui l’on veut, aujourd’hui, faire payer leur courage et leur capacité à faire entendre des opinions différentes de celle de la secrétaire générale.

Nous interpellons la direction confédérale pour qu’elle contribue à mettre fin à ces dérives dans une organisation qui au lieu d’être porteuse d’espoir pour l’avenir, reproduit des pratiques que nous espérions disparues de notre organisation.

Signez la pétition: http://www.congres-2011.org/petitions/?petition=3

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article

commentaires

mohamed 28/07/2011 14:16


bonjour

les faits réels sont tout autre, la fédération du commerce cgt, a diffusé très largement les documents relatifs à ycel.ces documents sont très révélateur tant sur la forme et sur le fond du dossier
"ycel", et fait apparaitre que ce qui est diffusé sur la pétition est un tissu de mensonge. ycel avait un détachement basé sur la gestion des conflits par la CGT dans son entreprise surprenant
non?
la direction de ycel a dénoncé ce détachement en 2009 car ycel ne respectait pas les termes du contrat (une très grosse présence CGT dans l'entreprise. ensuite en 2010 cette meme direction a
souhaiter renouveler le contrat car la cgt dans l'entreprise se fesait discrète...... en fait la direction de transgourmet a cheter la paix sociale dans l'entreprise, et cela ne choque pas l'us
paris et les autres qui mene une campagne de déstabilisation. bizare!!!!