Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:40

Mardi 10 janvier 2012

SEA-France : le coup de gueule de la CGT Goodyear

 

Un article publié hier par nos camarades sur leur site, qui remet les pendules à l'heure face à toutes les intoxications que l'on entend dans les médias, complaisement relayés par tous les collabos syndicaux. Sans illusion sur ce qui peut se passer, les camarades expriment la souffrance de la classe ouvrière massacrée par l'exploitation capitaliste.

Nous partageons la colère, la rage des camarades, leur détermination au combat, leur radicalité. Il faut s'engager à leurs côtés, même si nous pensons qu'aujourd'hui, le débat est polarisé - et à juste titre - par les enjeux politiques (pas les vulgaires enjeux minables électoraux de 2012, la vraie politique, celle dont les prolétaires ont un besoin urgent pour leur libération face au capital, sa crise, ses guerres...)

 

Mais cette rage est la nôtre, contre la vie absolument insupportable qu'on prétend nous imposer. A lire, à débattre, à diffuser. Et pour compléter dans le même sens, nous rajoutons aux camarades de Goodyear la chanson de Kenny Arkana, qui va dans le même sens... Maintenant, c'est du sens politique que nous devons donner à cette rage !

 

 


 

La CGT Goodyear n’approuve pas spécialement la façon de combattre de la CFDT, mais, comment le patron de ce syndicat peut il répondre ainsi au désirata du gouvernement, Mariani se félicite de la position de Chérèque, et il a raison, le MEDEF lui jubile de ce bordel organisé, car il est bel et bien organisé !!!!

Le gouvernement n’a strictement rien à foutre des SEA, comme des autres, la période pré-électorale est propice à de tels simulacres, mais y a vraiment de quoi gerber !!!

Matraquage médiatique, 90% à la solde de SARKOZY, doit-on s’attendre à la CGT d’être un jour lynchés comme l’a fait le patron de la CFDT ????

Il y a des silences, des absences qui en disent longs, combien de militants CGT se font déglinguer, combien sont soutenus ????

Xavier était la semaine dernière devant la cour d’appel parce qu’il a refusé de se soumettre à un test ADN, mais qui a-t-on vu de la confédération CGT ??? ("Relaxe pour Xavier Mathieu : 700 personnes à Amiens")

Certains diront, il a traité de "racaille" le boss de la CGT nationale ("Déclarations de X.Mathieu : l'affaire prend de l'ampleur"), belle excuse qui arrange bien, certes le mot était un peu fort, voire pas justifié, mais qui peut comprendre ce qu’un militant de base ressent dans une telle période de lutte non stop ???

Belle excuse pour ne pas afficher son soutien, mais Xavier, comme d’autres et nous savons de quoi nous parlons, serons-nous un jour mis au peloton d’exécution, car il ne manque plus grand chose pour que des vrais syndicalistes finissent en taule à vie, les grandes gueules gênent, et pas que le MEDEF, facile de jeter aux lions les mecs de la CFDT de SEA France, mais la CFDT nationale savait très bien ce qu’il se passait là bas, et d’ailleurs cela l’arrangeait bien, fier, de mettre une pilule à la CGT en outre....

Nous n’avons rien vu les amis, la lutte de classe est morte pour EUX vive la lutte des places, pas de vagues, pas de bruit, favorable à la TVA sociale, même plus si affinité !!!

Mais, où sont les valeurs de 36, celles qui ont fait la fierté des ouvriers, quid des élections à venir, mais déjà des négociations sont en cour, que ce soit avec le PS, l’UMP, et pire encore il y aura si il le faut pour la continuité du confort des accords avec l’extrême droite !!!

Le patron de la CFDT qui dit sans honte, il faudrait mieux en sauver 600, mais pourquoi pas s’unir pour tous les sauver ???

Voilà qui conforte notre position à Goodyear des sphères syndicales, à part être tenus par les c....s nous ne voyons aucune autre explication !!!!

Les syndicalistes de base doivent vite reprendre la main, les conf rêvent de syndicats édulcorés, gentils et qui de temps en temps font semblants d’être en colères, un petite grève avant les élections, histoire de laisser croire à un désaccord avec la politique du MEDEF et du gouvernement, une grève sur les retraites, et espacer le plus possible les journées d’action, histoire de faire crever le mouvement, ne pas lui laisser le temps de prendre une forme dangereuse, pensent-ils que nous sommes aussi cons pour tomber dans ce panneau ????

Une journée pour les salariés du public, une autre pour ceux du privé et si possible bien saucissonner les corps de métiers, éviter au maximum une action d’ampleur, on ne sait jamais ça pourrait ne pas plaire au gouvernement, faire du bruit pourquoi pas, mais bloquer sûrement pas !!!!

Nous ne cessons de réclamer une journée d’ampleur, et puisque la CGT nationale ne veut rien entendre nous allons l’organiser ; nous rentrons en contact avec ceux qui souffrent des banques, du MEDEF, du gouvernement et des manœuvres des confédérations, nous allons devoir prendre les choses en main, la CGT goodyear appelle à un mouvement d’ampleur début février, nous avons les moyens de dire notre ras le bol de la situation, ras le bol du syndicalisme de bureaucratie, des manœuvres nauséabondes, du bourrage de crâne pour un peuple paumé...

La rue doit inverser ce que nous vivons, nous devons reprendre nos droits, le droit de vivre, le droit d’avoir la vérité, les banques gouvernent le monde, le gouvernement français, celui allemand, sont à la tête d’une manipulation mentale, la crise les arrange, elle est le fruit de leur travail, les confédérations s’en accommodent, bref, il ne reste que la base des syndicats pour faire réagir la France, organisons nous, réagissons, dénonçons avec vigueur, toutes les magouilles, les intox journalières, car le monde de demain appartient à la rue, ras le cul des grands discours, des mensonges, des faux semblants, nous, chez Goodyear nous mettons en échec une multinationale depuis 5 ans, si cela est possible chez nous cela est possible partout, les politiques font semblants de se préoccuper des pauvres ouvriers, bizarrement ils se souviennent en 2012 qu’il existe encore, cette race de petit, mais ou sont les promesses faites aux gars de GANDRANGE, et d’autres ????

Les mecs de MOLEX, notre pote le syndicaliste CGT qui chiale comme un gamin a la fin de son combat, qui se préoccupe de lui ? Lui qui crève de douleur, bouffé par son combat et des promesses de "bandits", combien de MOLEX, de GRANDRANGE ????

La france a été vendu clef en main aux boursiers, n’attendons rien des patrons,  des hauts stratéges syndicaux, la lutte de classe et rien d’autre, PUTAIN faut se réveiller, il y a de quoi faire bouger notre peuple, où sommes-nous dans le combat pour la liberté des peuples TUNISIEN, EGYPTIEN, nous n’avons rien à leur apprendre, où sont nos droits, qui sommes nous pour les regarder de haut ????

La France, l’Europe est manipulée par un terrorisme appelé FRIC !!!

Nous devons exiger l’arrêt de ce génocide de salariés, des milliers de familles détruites, des drames sociaux, des vies foutues, et des milliers de suicides mis sur le dos de soucis d’alcool, de liens familiaux....

Il est beau le modernisme made in EUROPE, modernisme de quoi, d’un recul sans précédent, nous qui snobons ceux qui se battent pour avoir le droit d’être libre, nous sommes libre de quoi aujourd’hui ????

Où est la démocratie quand des peuples ont à leur tête des gouvernements mis en place par des banques, et nous voulons donner des conseils aux autres et aller là bas pour crier, vive le peuple libre !!!!

Le peuple de France est en Europe, le peuple le plus surveillé par les états, notre pays a toujours été la locomotive de la contestation sociale, nous devons et nous pouvons enclencher une action de masse, nous pouvons contourner les circuits standards, de toute façon eux ne veulent pas d’un mouvement fort !!!

Cela ne sera pas simple, mais nous devons y travailler, les Goodyear, les FRALIB, les SEA france......TOUS ENSEMBLE nous pouvons donner le LA, nous pouvons être les moteurs d’un mouvement qui est vital, pour nous et nos enfants, ne laissons plus le pouvoir de nos vies à des banques...

 

TOUS ENSEMBLE
LA CGT GOODYEAR

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires