Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 18:34
Jeudi 29 octobre 2009
Randstad Intérim, c'est pas joli, joli, la CGT !

[Mise à jour 05 novembre] Les commentaires continuent à arriver nombreux sur cet article, ils ne sont pas mis en ligne, mais ils sont néanmoins conservés. Ils proposent de multiples témoignages très contradictoires, certains confirmant à 100% l'article, autres sociétés d'intérim à l'appui, d'autres contestant le contenu "qui ne fait que le jeu de la direction".
Que les lecteurs sachent par ailleurs que si nous avons publié cet article, ce n'est pas à la légère, ou sous le fruit d'une quelconque manipulation... Nous verrons par la suite s'il est utile de revenir sur le sujet, nouveaux éléments à l'appui, en utilisant ces témoignages, que vous pouvez continuer à nous transmettre.

D'abord, il faut bien comprendre.
L'intérim, ce sont deux domaines liés mais quand même bien différents :
  • Le personnel permanent des entreprises d'intérim (Manpower, Randstad, Adia, Adecco, CRIT, Man BTP etc.)
  • Et le personnel intérimaire de ces mêmes sociétés.
Et ce n'est pas tout à fait la même chose.
Si le syndicalisme parmi le personnel permanent des sociétés d'intérim s'apparente au syndicalisme traditionnel de n'importe quelle société du privé, le syndicalisme parmi les intérimaires, c'est spécial. Très spécial.
Voire très très glauque.
Il y a quelques années, les syndicats avaient présenté comme une grande victoire l'élargissement du droit syndical aux intérimaires. Or quand on connaît concrètement ce qu'est la précarité et le travail temporaire, on pouvait craindre le pire - et il est arrivé.

Dans certaines sociétés d'intérim, certains intérimaires ont sauté sur l'occasion pour cumuler l'ensemble des mandats (style DSC + DS + CE + DP + CHSCT) avec des heures de délégations monstrueuses 110h par mois par exemple, sans compter les heures de réunions, multipliées à dessein avec la complicité des directions qui ont ainsi trouvé le moyen d'être tranquilles. Certains "syndicalistes" cumulent ainsi jusqu'au delà de 200h par mois d'horaires déclarés au mépris du droit du travail mais pas du porte-monnaie qui peut monter jusqu'à plus de 3000 €. D'autant que ces heures sont payées au taux de la dernière mission qui peut être complètement bidon comme "une heure d'assistant" chez un avocat conseil, payée grassement...
Certains de ces "syndicalistes" n'ont ainsi jamais effectué une seule véritable mission d'intérim sur le terrain depuis des années et des années, et vivent comme de véritables permanents bureaucrates à s'occuper du CE ou autres activités. Une véritable rente de situation, on le comprend.

Tant qu'il ne se passe rien, l'affaire n'a somme toute pas plus d'importance que cela dans le champ de la corruption syndicale ordinaire. "Le ver est aussi dans le fruit syndical" titraient nos camarades des Mines de Lorraine...
Là où ça se complique, c'est quand il y a un problème et que nos prétendus "syndicalistes" sont confrontés à la lutte des classes, la vraie, face au patron. Et là, la matérialité de la corruption conduit évidemment à la trahison.

"Pas chez nous" entendons-nous déjà !!! La CGT est à l'abri de ce genre de collusion, réservée aux autres, CFDT, FO, CFTC etc. En êtes-vous si sûrs ???
Nous allons maintenant sortir du général pour parler concret.

Mars 2009 : à la faveur de la crise qui touche massivement le domaine de l'intérim, la société Randstad rachète Vedior bis et annonce un plan de licenciement de 542 personnes dans le cadre de la restructuration.
Et il se trouve qu'à Randstad (comme dans d'autres entreprises d'ailleurs) il y a des "délégués" CGT qui sont bien corrompus. Nous soulignons : corrompus. Délégués qui par ailleurs savent très bien manier le discours radical, lutte de classe et compagnie, pour donner le change, mais qui sont en train purement et simplement de liquider l'opposition à la restructuration...

En juin, un référé est posé sur la non transmission de documents au CE dans le cadre de la restructuration (classique). L'arrêt doit avoir lieu le 17 août. En plein week-end des 15 et 16 août (mot compte double ou triple pour les heures de négociation...) la CGT et la CFDT négocient deux accords avec la direction au prétexte de faciliter le départ des "volontaires" (on croit rêver !!!). En laissant de côté au passage les autres syndicats dont FO pour une fois fermement opposée aux licenciements. Evidemment, la juge des référés ne peut que renvoyer au fond, prise de court par une manoeuvre qui désamorce toute la procédure.
Rebelote fin septembre avec jugement sur le fond, renvoyé au 18 décembre. A peine annoncé les protagonistes (Direction, CGT, CFDT) annoncent la négociation d'un addendum. On arrive à une situation ubuesque ou l'inspecteur du travail, les juges sont constamment court-circuités par la corruption institutionnelle et donc évidemment réduits à l'impuissance.

Voilà comment des bureaucrates zélés deviennent des auxiliaires de la direction dans les restructurations du personnel permanent (plus de 500 licenciements, une paille !), étant eux-mêmes protégés comme délégués intérimaires !!! Une véritable honte - un scandale !!!
Nous le disons, il y a là un PACTE DE CORRUPTION clair et net.

Mais tous les délégués ne sont pas des pourris. Certains, tant parmi les intérimaires que parmi le personnel fixe sont scandalisés et protestent, d'une manière ou d'une autre.
Pas de problème : quel que soit le prétexte, on leur retire leur mandat syndical. Plusieurs camarades de Randstad ont ainsi déjà été démandatés, et il se dit de source sûre que c'est sur injonction de la direction auprès du DSC...

Cette question de la corruption est particulièrement visible chez Randstad, et nos camarades ont raison d'exiger la séparation de la syndicalisation des intérimaires et du personnel permanent, pour clarifier la situation.
Et les "syndicalistes" corrompus doivent retourner au boulot. Leurs patrons chéris ne devraient pas avoir trop de mal à leur retrouver des missions, même en période de crise.

Mais cette corruption  existe partout, sous des formes plus insidieuses. Mais quel est le sens du syndicalisme d'accompagnement et de cogestion, même sous la forme de la "coopération conflictuelle" chère à notre direction confédérale ? Mais d'où viennent nombre des permanents payés par les grands groupes du privé ou du public ? D'où vient le financement de l'organisation syndicale qui perd des effectifs mais emploie de plus en plus de permanents, élus ou experts occultes ?
La CGT Ranstad c'est la caricature ultime de où peut mener la collaboration de classe, l'achat de militants par le patronat, vieille méthode toujours d'actualité.
Plus que jamais l'heure est à la clarté, à la transparence, au refus du cumul des mandats, à la lutte des classes. Pour nettoyer la CGT de ces pourris, il faut en changer l'orientation qui, au fond, leur sert de couverture !
Et aujourd'hui cela passe par le soutien à la candidature à JP Delannoy contre Bernard Thibault au 49ème congrès !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article

commentaires

Lobo 03/05/2016 18:41

Et pourquoi personne ne parle au sujet de l'augmentation par deux du salaire de DSC et qui n'est pas un CGT.

PHIL... 02/11/2009 23:05


je suis dégouté de lire de telles saloperies, que l'on n'est pas d'accord avec la politique que même le syndicat concerné ça se discute avec le syndicat, mais faire les poubelles pour écrire des
choses pareil suis pas d'accord.

Denoncer les dividendes versées aux actionnaires, mettez en ligne les salaires de vos patrons, racontez nous vos actions pour lutter contre l'interim, interpeler les camarades des syndicats sur les
questions de précarités, mais vos histoires à la noix on s'ent fou completement.


Eugène 03/11/2009 06:46


Ceci n'est pas une réponse particulière à PHIL... mais à tous les commentateurs.
Maintenant, tout a été dit sur le sujet.
Meme si cela choque certains camarades, nous avons, sur ce blog, tous les éléments pour dénoncer les agissements rapportés dans l'article.
Maintenant, il faut faire le ménage, mais les commentaires ne sont pas le lieu de règlements de compte personnels.
Donc, je clos les commentaires.


morad 02/11/2009 22:58


reponse à l'attention de jp17,mimouni,bean,excusez moi chers camarades mais je persiste et signe par rapport au torchon ecrit contre l'ensemble des interimaires je n'ai de leçon à recevoir de
personne et surtout pas de votre part les gens qui communiquent avec des pseudos et qui sont donneur de leçon merci pour ma part mon principal adversaire c'est la direction randstad et les
entreprises utilisatrices qui ne respectent pas les regles elementaires en matiere de droit du travail je n'ai pas l'habitude de me battre par clavier interposé je vous laisse à vos combats
respectifs qui je l'espère vous amèneront une reflexion plus censee,je respecte le site ou va la cgt mais un peu moins les personnes qui veulent detruire le syndicat cgt randstad mettez vous
serieusement au travail vous avez du pain sur la planche etre militant cela s'apprend Cordialement


Patrick CGT girot 02/11/2009 21:58


SVP arretez de poluer de vos merde un site de lutte et de classe, la CGT c'est pas ça. Quil y est des probleme dans les syndicats c'est pas nouveau, mais vos reglements de comptes faite le dans
votre syndicat et pas sur la toile, bande de con le medef est au courant de tout, vous allez faire éclater la CGT dans l'interim, je connais des camarades qui luttent tous les jours pour les
injustices ET ils sont militants dans l'interim.


jp17 02/11/2009 21:33


OH intérimaire, tu es à côté du sujet, ne mélange pas l' article et les sans papiers, deux choses différentes!
Quand à sa réponse hasardeuse, peut-être es-tu responsable d'agence? Ou est-ce le secrétaire, OU LULU, bref, nous aussi ont est pas dupe!!!

Vous êtes des faibles pour vous attaquez au blog qui fait un bon travail, ce n' est pas le cas sur un autre site ou vous vous sentez SI bien!!!


jojo 02/11/2009 21:27


Ben je te répondrais que je ne gère pas le PSE, il y a un CCE dont je ne fait pas parti, il y a un DSC et le syndicat, donc qui apporte les bonnes paroles?

Tu parles de PSE, mais qu'est-ce que tu as fait camarade? On voit la réponse du tribunal défavorable à 2 reprises, mais tu connais le contenu, et sachant le verdic d'avance on signe un accord!!!


momo 02/11/2009 20:56


un peu léger comme accusation, d'autant que l'auteur doit étre trés proche de la direction pour étre aussi bien renseigné, de plus les commentaire sont un peu olé olé, ont a tout les ingrédients de
l'escroquerie intelectuel, un PSE qui dure depuis plus de un an avec des batail juridiques mais les salariés dans l'histoire ou sont t'ils??? Alors arrétons un peu de diaboliser la CGT en général..
Pour les saloperies écrites anonymement je les ranges à cotés des méthodes du FN


jp17 02/11/2009 20:20


Camarade Morad, si je peux t' appeler ainsi, as-tu réfléchi aux conneries que tu as écrit? Mais je vois que tu escive REELEMENT LES VRAIS PROBLEMES.
Dis-moi toi qui déffends certains du syndicat,bien qu' ils soient intérimaire, tout comme moi et d' autres, donc tu adhère que les élus sans missions puissent dépassé les 205 h par mois et + les
frais ????
D' autre part, que dis la charte syndicale? Refus du cumul de mandats, le syndicat doit trouveé le moyen de reclasser des élus ayant perdu leur mandat, ou en ai t-on?

Je rappel de + que les statuts en vigueur sont CEUX DE 2000, et qu'il ont été MODIFIES en mai 2009, ET SANS CONGRES, car le 1er congrès est prévu du 4 au 9 JANIER 2010, donc toi tu adhères à
ça????

De plus sur un mail ANONYME, le secrétaire du syndicat s'exprime comme à son habitude comme rassembleur contre les corbeaux et dénonce même LE SITE OU-VA-LA-CGT, tu appel ça être syndicaliste de
classe????

Et quand le secrétaire du syndicat indique " trouver le moyen de sauver sa peau???"Bien des questions.
Est-ce normal que le secrétaire du syndicat est offert à la direction 2 services de bains, 1 bleu et 1 blanc, dans quel but? ah comment je le sait? Pose la question au concerné!!!

Je ne vais pas plus loin, mais dès retour, j' irai plus loin.


Mais ne te tracasse pas une réponse sera faite à l' USI et + haut...concernant une l....., il faudra qu' un jour ça soit mis à plat, voir sur la place publique pourquoi pas!


Aleur voyure!


MIMOUNI 02/11/2009 19:51


Reponse à Morad.
bonjour,

je pense que tu n'as pas compris le sens du message. L'instigateur de l'article (comme tu l'appelle), a mon sens à bien plus de courage que certains de la cgt Randstad.Pour ton information, il
serait peut-être judicieux de demander au syndicat CGT Randstad de faire appliquer au près de leur direction cherie le droit syndical, pour que tu puisse avoir d'avantage de missions.Mais là
terrain glissant. Il est plus facile de parler que d'agir.. Peut-être te complais-tu dans la situation ou tu te trouve essaye de faire evoluer les choses, mais attention aux conséquances !!!!!!


INTERIMAIRE 02/11/2009 19:15


JE suis surpris de lire autant de saloperie sur le syndicat, le medef de l'interim ne serait pas innocent à tous cela, d'autant que les interimaires occupe plusieurs agences d'interim pour obliger
le gouvernement à regulariser les sans papiers, les messages et commantaire sont identique, l'article est lache et en prime ont à des commantaires de chef d'agence, ont est pas dupes....


bean 02/11/2009 18:35


Il semble que tu n'aies pas très bien lu l'article qui ne fait nullement état de critiques à l'égard des intérimaires!mais du système perverti dont profitent certains élus du syndicat qui sous
couverte de faire des actions magouillent completement avec la direction avec pour objectif d'obtenir des heures en sus de celles déjà négociées !

Il est surprenant qu'un syndicat intérimaire gère les permanents sans jamais s'occuper des intérimaires eux mêmes Qu'a fait ce syndicat pour les interimaires virés de chez Renault et autre grands
groupes ???? nous avons donc des élus intérimaires à vie ??? ces élus du moins certains qui n'ont jamais eu de missions depuis plus de dix ans ??? si ils sont si malheureux pourquoi n'ont ils pas
réagi sur la discrimination , tout simplement que cette situation leur convient très bien ! pourquoi iraient ils travailler ? tout simplement parce qu'ils sont bien rémunérés et très largement sans
avoir à subir les contraintes des salariés qu'ils soient permanents ou intérimaires!

Que penses tu des élus intérimaires qui possedent leur propre boîte ( donc deux saalaires bravo!)

Et toi que fais tu ? as tu des missions ?? es tu impliqué dans le syndicat ? connais tu les droits des intérimaires ? peux tu aider un intériamire dans la difficulté et dans ses difficultés
quotidiennes de salarié précaire ?

Fraternellement


THEMIS 02/11/2009 16:54


Scandaleux... oui mais vrai. Je suis moi même permanente dans une agence randstad. Je confirme l'ensemble de ces abus.. des délégués et DSC mieux payés que les responsables d'agence eux mêmes. Et
si tous les syndiqués pouvaient bénéficiés de ces droits, qu'ils se sont octroyés par leur cumul de mandats, et pouvaient eux aussi avoir une rétribution qui atteint pour certain plus de 3000 euros
ce serait merveilleux.Mais ne rêvons pas la place ... car à la CGT Randstad si l'on gêne, on répond, et on ne rentre pas dans le moule alors on est viré ou plutôt démandaté. Certes pour un salarié
intérimaire cela lui enlève ses heures de délégation.. mais pour un permanent cela va bien au delà...


belmouloud morad 02/11/2009 14:41


bonjour c'est pas joli,joli de denonçer les interimaires qui sont deja dans une situation difficile pour peu que l'on soit elu au chsct comme moi et les missions deviennent très rare.l'instigateur
de l'article sur la cgt randstad se trompe , mais lui que fait il chaque jour dans son entreprise pour ses camarades ouvriers , d'autre part un texte anonyme denote le courage de l'interessé qui se
cache derriere son clavier pour insulter des interimaires je ne cautionne en aucune maniere ce texte injurieux envers les camarades elus . à qui profite le crime? posons nous cette question morad


PAQUIT ET MIMI 01/11/2009 17:11


bonjour à tous,

Après avoir pris connaissance de l'article, nous sommes totalement d'accord avec ce qui est écrit.Cet article relate une infine partie de la réalitée.Les élus aujourd'hui ne subissent pas que
l'attaque de leurs Directions mais aussi celle de leurs propre syndicat. Il est plus facile de mener une baitaille contre des personnes que l'ont peu afaiblir à volonter plutôt que de lutter contre
des discriminations syndicale et d'essayer de trouver une porte de sorti pour les élus qui demain ne seraient plus sur les listes d'élections professionnelles. il faut savoir qu'il faut être
couragueux pour un intérimaire de se présenter sur une liste.Il est à la base un salarié précaire et le deviendras encore plus quand il n'est pas soutenu par son syndicat. Bien souvant les
intérimaires élus, vivent de leurs heures de délégation, car il n'obtiennent plus de missions ou des missions sous payées par apport à leurs période de référence.Le syndicat cgt RANDSTAD,s'octoie
le droit de vie ou de mort sur les élus en leurs retirant les mandats, à partir du moment ou ceux-ci ne sont pas d'accord avec le syndicat.ES-CE LA LES VALEURS DE LA GRANDES CGT??? OU EST LE
RESPECT DES CAMARDES QUI ONT LAISSE LEURS VIE POUR SES VALEURS??


jp17 01/11/2009 13:51


Bonjour à tous,

Je soutien en totalité ce qui est écrit dans cet article.

Pour répondre aux intérrogations de ANNA, oui tout n' a pas été dit, loin de là!

Maintenant, la concience et en chacun des syndicats de savoir si cela doit perdurer ou être dénoncer?
Il me paraît aussi évident que ce genre de problème existe dans d' autres syndicats, mais est-ce dans les principes à la CGT?

fraternellement


anna 01/11/2009 11:41


Bonjour,

Je suis consternée de lire cet article, comment est-ce possible de voir ce genre d'abus dans un syndicat???
Je pense que la priorité des syndicats s'est avant tout de défendre les intérêts des salariés et pas de défendre des intérêts perso!!!

Je serais curieuse de savoir s'il y aura une suite à ce tès bon article, puisque tout n'a pas été DIT.
Je soutiens ceux qui dénoncent et ceux qui se sont vu punir par ce syndicat par des démandatements qui sont en plus arbitraires!

Salutations syndicales


chivas 01/11/2009 10:53


THIBAULT IL FAUT LE FOUTRE DEHORS DEMANDER LUI COMBIEN IL TOUCHE PAR MOIS AVEC SES HEURES DE DELEGATIONS ET TOUS LES PRIMES N OONT ASSUGETIS PAR MOIS S IL ETAIT HONNETE ILS POURRAIT LE FAIRE VOIR A
TOUT SES ADHERENTS CAR SES PERSONNES N ON PAS DE PROBLEME D ARGENT UN INTERMAIRE PAS COMTENT


chivas 01/11/2009 10:48


JE SUIS AU SEIN DE SE CE DE RANDSTAT ET INTERIMAIRE QUI TRAVAILLE ENORMEMENT POUR L INTERIM S EST VRAI QU IL EXISTE CERTAINE MANOEUVRE POUR DESTABILISER LES PERSONNES DU CE REMETONS DE VRAI
SYNDICALISTE AU SEIN DE S EST CE DES VRAI REPRESENTENT DU PERSONNEL ET QUE LES PERMANENTS FASSE DE MEME AU PROCHAINE ELECTIONS POUR CHANGER AVEC NOUS S EST PERSONNES QUI PROFITE D UN SYSTEME
FINANCIER ENORME ET QUI POUR MOI NE REPRESENTE PAS LES INTERIMAIRE CAR VOUS AVEZ CERTAIN INTERIMAIRE DU CE QUI FONT DU CUMUL DE MANDAT ET EUX ON PAS DE PROBLEME DE CRISE FINANCIERE POUR VIVRE CAR
IL EXISTE SE QUI EST DECLARABLE AU IMPOTS MAIS IL Y A TOUT LES FRAIS ASSUGETIS QUI PEU PARETRE POUR CERTAINS EXORBITANT SOIT QUATRE OU CINQ FOIS SONT SALAIRES PLUS HEURES DE DELEGATIONS PEUT MONTER
JUSQU A SIX MILLES EURO PAR MOIS OU EST LA LUTTE DES CLASSE ET OU ET LA VALEUR DU SYNDICALISME IL NE FAUT PAS OUBLIERE QUE L UNION FAIT SA FORCE ENSEMBLE PERMANENTS ET INTERIMAIRES AU PROCHAINE
ELECTIONS COMBATONS UN SYSTEME QUE LA DIRECTION ET SYNDICAT A TROP LAISSER POURRIR IL FAUT REMETTE DES VRAI VALEUR ET NE PAS LAISSER UN SYSTEME POURRI POUR NOS ENFANT CAR ENORMEMENT DE PERSONNE
SONT MORTE POUR LEUR IDEE LEUR COMBAT IL FAUT REFORMER L INTERIM RETROUVER UN VRAI DIALOGUE SOCIALE AVEC LA DIRECTION RANSTAD INTERIM ET JE DEMANDE A TOUT LES INTERIMAIRES ET PERMANENTS DE REPNDRES
A CE MAIL EN MASSE ET FAIRE VOIR LA COLERE QU ON PEUT CHANGER SE...... SYSTEME HUGUET STEPHANE ELU CE RANSTAD INTERIM


mimouni 31/10/2009 22:59


bravo!!! cet article relate bien des verités, mais je pense que tous n'est pas dit. Je pourrais en dire tellement plus car depuis des années , je lutte pour une égalitée qui aujourd'hui est
refoullé par un syndicat de machos, qui veullent appliquer aux les patrons , ce qu'il ne sont pas capable d'appliquer dans leur syndicat.