Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 09:09

Dimanche 27 mai 2012

PSA Aulnay : chasse aux militants, chasse aux sans-papiers !

 

A peine les élections passées, la direction de PSA repasse à l'offensive, toujours dans le cadre de la préparation de la fermeture de l'usine.

 

Tous les articles de ce blog sur la lutte pour l'emploi à PSA, ICI

 

Nous l'avions déjà soulevé dans un article précédent ("PSA : une déclaration de guerre contre l'emploi") : il n'y a jamais eu de licenciement économique lors de toutes les restructurations de PSA depuis des années, et par contre les "démissions" sont extrêmement nombreuses. Vieille méthode patronale bien connue : au lieu de maintenir l'emploi, de reclasser les ouvriers, et pour éviter toute réaction collective lors des plans de licenciements, on se débarrasse des ouvriers un par un, individuellement.

Chasse aux malades, aux absentéistes, aux cas sociaux, aux militants, pressions et stress croissant pour pousser les plus fragiles à la démission, tous les moyens sont bons pour réduire l'effectif quel qu'en soit le prétexte. A regarder les chiffres, force est de constater que ça marche : la seule réponse ne peut être que collective.

 

C'est dans cette phase que la direction de PSA Aulnay est rentrée la semaine dernière, en rajoutant la chasse aux sans papiers. Elle n'a rien trouvé de mieux à inventer que d'imposer via la hiérarchie un contrôle d'identité, pour vérifier la régularité de la situation des ouvriers étrangers de l'usine (voir l'article du Parisien,  ICI)

C'est pour nous tous, la preuve illustrée de l'unité de la classe ouvrière, français ou immigrés, avec ou sans-papiers, contre un ennemi commun. L'occasion, une nouvelle fois, d'exiger la régularisation sans condition de tous nos camarades sans-papiers !

En parallèle, des dizaines de militants, délégués CGT et SUD ou simples militants actifs sont sous la menace de sanctions et de licenciements disciplinaires - on voudrait nettoyer le terrain avant la fermeture qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

 

Nous publions ci-dessous les trois déclarations et tracts diffusés par la CGT en fin de semaine  pour dénoncer l'offensive de la direction et appeler à la résistance ! Comme le dit par ailleurs un tract de SUD, "La direction tente de nous licencier un par un, si on ne fait rien on va tous y passer !".

 

PSACGT23mai2012sanctionsMontebourg.jpgPSACGT24mai2012controles.jpgPSACGT24mai2012militants.jpg

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires