Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 10:18
Samedi 24 octobre 2009
Plan social à Tyco Electronics, un de plus...

Lors de la manifestation du 22 octobre, ils étaient là, comme des milliers d'autres.
Il faut dire, que comme les camarades de Nexans, l'avenir était sombre pour eux. La veille, un plan social de 263 personnes étaient entamé contre eux. Depuis février, la perspective d'une délocalisation vers l'Allemagne se fait plus précise.
Les camarades ont évidemment notre soutien, comme tous les autres.

Ce qui a retenu notre attention particulière, c'est qu'ils ont ouvert un blog de débat (ICI), ce qui est assez rare pour être souligné, et nous voulons le faire connaître, même si nous ne partageons pas tous les aspects de leur démarche (en particulier, on sait que pour nous tout licenciement, boursier ou pas, est à combattre, car c'est le capitalisme en général qui est en cause) :


Responsables du syndicat Cgt TEF SAS, salariés sympathisants, électeurs des élus du syndicats, camarades, amis.

Résistance contre Tyco Electronics est né dans l’esprit de leur créateurs, suite au jeudi noir pour tous les salariés le jeudi 5 février 2009 à Pontoise (siège social de Tyco Electronics France SAS) face à la grande braderie des intérêts collectifs des 520 salariés de Tyco qui vont être sacrifiés sur “l’autel du profit maximum des actionnaires et dirigeants” en étroite concertation avec le syndicat Cgt Tyco Electronics France SAS, son Délégué Central, son délégué syndical de l’Usine de Chapareillan, son représentant syndical, ses militants, les camarades, sympathisants, amis qui veulent se battre contre les délocalisations et les licenciements boursiers :

Les créateurs de ce blog revendiquent un espace de discussion, d’échanges qui doit être l’expression des salariés, de toutes les bonnes volontés pour aider toutes les victimes réelles et potentielles de ces manoeuvres patronnales qui sont : délocalisations, licenciements boursiers, profits maximum, hégémonie des actionnaires, course au profit maximum.

Pour construire ensemble, sur la solidarité, le vécu de chacun, les idées du plus grand nombre : un avenir acceptable pour tous.
Contre la fatalité de ceux qui disent on ne peut rien faire !
Contre les compromis douteux qu’on réalisé les éluEs du Comité Central d’Entreprise, les organisations syndicales FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC ce jeudi du 5 février 2009 à Pontoise qui restera un jeudi noir pour tous les salariés !

Pour que tous contradictoirement puissent s’exprimer sur les licenciements boursiers/les délocalisations/ le monde du travail/ sur ce qui se passe chez les TYCO notamment dans l’usine Tyco de Chapareillan.
Pour que vous refiliez l’adresse du blog “Résistance contre Tyco Electronics” à vos contacts, militants, désireux de s’exprimer.

Nous tenons à faire vivre les slogans des salariés de Tyco dans les manifestations :
Tyco Sarko créateurs de chômage/ TYCO SARKO SOCIAL KILLERS/ ATO, TYCO, ASCO, StéMICRO…TROP C’EST TROP/ NOUS NE LACHERONS PAS L’AFFAIRE etc…

Cela ne peut que tous nous aider !
C’est la démarche de solidarité, de rassemblement du syndicat Cgt TEF SAS, de ses militants, camarades, amis, sympathisant , contradictoirement qui est en marche afin de construire au plus juste l’avenir !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

Tyco 18/11/2009 13:04


Des salariés de Tyco bloquent trois sites contre un plan de licenciement
LEMONDE.FR avec AFP | 18.11.09 | 09h23

Trois sites de Tyco International, spécialisés dans la prévention contre les incendies, ont été bloqués mercredi matin par des salariés protestant contre un plan de licenciement visant 255
salariés, selon la CGT. "Les sites bloqués se situent à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), Trappes (Yvelines) et Montigny-le-Bretonneux (Yvelines)", a déclaré Nathalie Hee (CGT), secrétaire du
comité d'entreprise.

"Une centaine de salariés venus du siège de Trappes bloquent la filiale, TBSP, à Tremblay-en-France, qui fournit des pièces détachées à Tyco", a-t-elle ajouté. Ce site n'est cependant pas touché
par les licenciements, qui visent principalement le service "travaux neufs", a précisé Mme Hee. Quelque 200 salariés sur 220 de ce service, chargé des installations des dispositifs anti-incendie,
doivent être licenciés, selon la CGT. Les licenciements doivent également toucher des techniciens d'autres services et l'assistance administrative.

Le plan de licenciement a été annoncé le 7 octobre par la direction, selon la CGT, qui a indiqué que Tyco international compte 660 salariés en France. La direction de Tyco n'a pu être jointe
mercredi matin par l'AFP.