Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 05:24

Jeudi 5 Août 2010

Nouvelles de sans-papiers au mois d'Août...

 

La clique de menteurs qui gère les grèves des camarades sans-papiers depuis 2008 avait difficilement obtenu la levée des piquets, et en particulier celui des marches de l'Opéra Bastille, avec la prétendue garantie que tous les grévistes auraient une autorisation provisoire de séjour avec autorisation de travailler (dite "APS-K") le 1er juillet.

Au jour d'aujourd'hui, on compte deux régularisations récentes, deux grévistes de Multipro, sans même répondre au début de commencement des critères (même pas de Cerfa), mais pour des motifs étrangers à la grève et à la circulaire Besson. Et aucune APS-K.

La CGT vient seulement de déposer le 3 août une première fournée de 550 dossiers (après Solidaires le 29 juillet), à grand renfort de tintamarre médiatique.

 

dossierPas d'APS-K, donc, et il a fallu attendre six semaines pour déposer les premiers dossiers. Cela mérite qu'on s'y arrête.

En effet, selon les termes du fameux (attention, prenez votre souffle) "Addendum au guide des bonnes pratiques annexé à la circulaire Besson" gagné de haute lutte (sic !) sept mois après la circulaire elle-même, seuls les syndicats sont habilités à déposer les dossiers. Pas les associations, pas les collectifs.

Mais cela veut dire que ce sont les syndicats qui sont en train de se transformer en annexes du Ministère de l'Immigration, avec en charge le collectage, la préparation administrative, la reproduction des documents administratifs, jusqu'au collage des photos sur les documents, selon une longue liste, très complexe, fournie par le Ministère lui-même.

Pire même, ce sont les syndicats qui se trouvent de fait en charge du tri sélectif des "bons" dossiers, qui répondent aux "bons" critères acceptés par Besson/Sarkozy. Et ce n'est pas de la rigolade, car un dossier refusé, c'est une OQTF (obligation de quitter le territoire français) pour le camarade !

 

Voilà donc nos syndicalistes (de la CGT, de Solidaires et d'ailleurs) transformés en fonctionnaires annexes du Ministère, selon les critères fixés par celui-ci... Certains lecteurs vont trouver que nous exagérons peut-être ? Qu'ils lisent donc le document de l'UD CGT 75 organisant la rédaction des dossiers. C'est purement consternant !

 

C'est la suite logique de toute la manière dont ils ont mené la lutte, en interlocuteurs responsables et experts face au Ministère, pour accepter en juin ce qu'ils avaient refusé en novembre (la Circulaire Besson), à quelques améliorations secondaires près. Juste sept mois de grève de nos camarades sans-papiers (oui, sept  mois, méditez un peu ce chiffre...) pour  presque rien. C'est juste criminel.

Dès le mois de novembre, Besson avait annoncé un millier de régularisations... on attend avec impatience les chiffres de nos syndicalistes patentés qui se gargarisent de prétendues "clauses secrètes", tout laisse entendre qu'on restera sur cet ordre de grandeur.

 

logo MRTSPPar ailleurs, le mouvement des sans-papiers qui semblait avoir mûri retombe dans les vieilles errances.

L'évacuation de Baudelique se fait dans la division, sur décision autoritaire d'un petit groupe de délégués autoproclamés et sans autre forme de discussion, avec un bilan plutôt maigre : 1088 dossiers présentés, 480 examinés, 250 régularisation, et pas vraiment de discussion sur les dossiers non examinés (600 donc) comme sur les rejetés (avec OQTF ?).

Une partie des occupants (une moitié semble-t-il) refuserait l'évacuation, gageons que la journée de samedi va être chaude, surtout si la Préfecture y met du sien !

 

 Enfin, un mot du "9ème collectif de sans-papiers", qui poursuit son activité autonome, ce qui marque à la fois le souci très positif de refuser les manipulations, et en même temps la coupure avec les luttes importantes de ces derniers mois, qu'il s'agisse de la grève ou de Baudelique.

Ces camarades ont occupé fin mai l'observatoire de la francophonie, et plusieurs d'entre eux se retrouvent ces jours ci au Tribunal Administratif pour contester des APRF (arrêtés préfectoraux de reconduite à la frontière)

Nous publions ci-dessous le communiqué qu'ils ont diffusé le 2 août à cette occasion.


9CollectifSARKOZY-BESSON-GAUDIN S’EN PRENNENT À DES MANIFESTANTS SANS-PAPIERS

 

Pendant une semaine le Tribunal Administratif de Paris va juger des militants du 9ème collectif de sans-papiers

Le 9ème Collectif des sans-papiers s’est invité lundi 31 Mai 2010 à l’Organisation Internationale de la Francophonie. Par leur présence, les sans-papiers voulaient rappeler le sort de milliers de sans-papiers sous la menace de rafles, des centres de rétentions et des expulsions.

Après deux jours de présence dans les lieux, l’Organisation Internationale de la Francophonie a donné l’ordre à la police d’intervenir. Suite à cette évacuation, 50 personnes ont été interpelées, et une dizaine se sont vues signifier des arrêtés de reconduite à la frontière.

Le Tribunal administratif de Paris va consacrer cette première semaine d’août, à examiner le cas de ces militants qui ont usé de moyens pacifiques et appropriés pour réclamer leur droit d’exister, et dénoncer la politique répressive et inhumaine de Sarkozy-Besson-Hortefeux. Une politique que le préfet de police Michel Gaudin exécute rigoureusement en mettant en danger les étrangers sans-papiers à Paris.

C’est la première fois que, suite à une manifestation pacifique, des personnes sans-papiers sont réprimées, alors qu’elles n’ont voulu que faire valoir leurs droits.

Le 9ème collectif appelle au plus large soutien, tout au long de cette semaine.

Les audiences se tiendront, 7 rue de Jouy, métro Saint-Paul, ligne 1 :
mardi 3 août, à 8h30
mercredi 4 août, à 8h30
jeudi 5 août, à 8h30
vendredi 6 août, à 13h30

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires

Jean 29/08/2010 19:46


Pour info, en ce moment les dossiers sont déposés partout, et les préfectures font un véritable chantage à la régularisation : "plus un mot, plus une lutte, ou pas de régularisations..."
C'est ce qui s'est passé ouvertement à l'Opéra Bastille où Chauveau a forcé la levée du piquet, c'est ce qui se passe avec tous les collectifs, par exemple avec le CSP75 et c'est pour cela que
l'occupation de Baudelique a été levée...

CGT et Solidaires, comme CSP75 se sont couchés devant le gouvernement, voilà la triste réalité.

Sinon, hier à la manifestation anniversaire de Saint-Bernard hier, pas trop de monde (entre 500 et 1000 personnes) et absence quasi totale des "soutiens"...


JH 08/08/2010 14:45


Pour information, notamment sur les débats autour de l'évacuation de Baudelique, le journal de Baudelique occupé n°1 : http://parisseveille.info/le-journal-de-baudelique-occupe,2226.html


Eugène 08/08/2010 15:47



Merci.


Effectivement pas mal d'information. Nous n'avons pas développé dans l'article, dans la mesure où l'objet du blog est plus relatif à la CGT, son activité et ses positions, mais ce journal mérite
l'attention pour toutes celles et ceux qui s'intéressent plus largement à la question des sans-papiers.