Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 10:44

Dimanche 6 juin 2010

Nouveau courrier de la CGT Goodyear à Bernard Thibault pour le 24 juin


Nous publions ci-dessous un nouveau courrier des camarades de la CGT Goodyear, autour des manifestations pour la défense des retraites. Les camarades avaient déjà écrit au secrétaire de la CGT juste avant l'été 2009, pour demander une véritable mobilisation pour l'emploi. Sans réponse bien sûr...

Absents de la préparation du 49ème Congrès, (et nous l'avons regretté), les camarades rendent public un deuxième courrier cette fois autour de la défense des retraites et toujours sur la multiplication des journées d'action bidon. Ils font là une suggestion intéressante :  profiter de l'occasion pour bloquer l'économie du pays, en bloquant les zones industrielles. Voilà qui nous changerait du rituel des manifestations, et qui aurait un véritable impact contre le patronat et le gouvernement !

 

Nous ne partageons pas certaines positions de ce courrier (la "crise montée de toutes pièces", non, c'est la crise générale et structurelle du capitalisme) mais nous relayons la proposition, pour qu'elle soit connue  le plus largement possible [en nous permettant de corriger la date, les camarades se sont manifestement trompés d'un jour dans leur document...].


 

Goodyear.jpgLe 24 juin la CGT Goodyear demande un blocage des zones industrielles en France

 

A M THIBAULT Bernard - Secrétaire général de la CGT

Camarade,

Nous t’écrivons pour la seconde fois concernant la position de la CGT face aux attaques dont les salariés sont victimes.

La CGT en intersyndicale à décidé d’appeler à une nouvelle journée d’action pour la défense des retraites à 60 ans le 24 juin 2010.

La CGT Goodyear demande à ce que le mouvement soit à la hauteur de l’enjeu et de l’attaque du MEDEF et du gouvernement, ras le bol des rassemblements tous les mois pour des marches dans les principales villes de France, une en Mars, une en Mai et une en Juin, en attendant le gouvernement lui avance à grands pas et ce ne sont pas des mouvements pour la forme qui le feront reculer !!!

Nous demandons que le 24 juin soit une vraie journée d’action, nous proposons le blocage de toutes les zones industrielles de France avec un mouvement reconductible jusqu’au retrait du projet de loi, nous devons faire fort face au mépris de ceux qui détruisent des millions d’emplois et qui veulent mettre à contribution ceux qui sont victimes de ce génocide salarial.

Il y a une crise montée de toutes pièces par ceux qui veulent nous donner des leçons, jamais les patrons et les actionnaires n’ont eu autant de fric, les salariés souffrent comme jamais, les plans anti-sociaux se multiplient des centaines d’entreprises ferment et délocalisent utilisant comme prétexte une crise qui sert ceux qui l’ont mise en place.

La CGT est un syndicat qui se dit au plus près des préoccupations des salariés, depuis des années les formes de luttes deviennent de plus en plus souples voir adaptées à la demande du gouvernement, penses tu camarade que se sont des manifestations main dans la main dans les centres villes qui feront reculer la politique de la casse sociale ???

La CGT doit être le syndicat qui s’oppose vraiment et non qui fait semblant, ras le bol de perdre des journées de 8.00 heures pour faire des promenades de santé, l’attaque que nous subissons est violente nous devons réagir vite et fort !!!!

Nous avons une impression de mouvements obligatoires pour laisser croire que nous faisons quelque chose, un par mois jusque juillet et après les congés le gouvernement aura fait passer son projet !!!

Il faut donc agir vite et avec vigueur, nous voulons qu’un appel soit lancé pour le 24 Juin au blocage de toutes les zones industrielles de France ou même blocage des poumons économiques, depuis des années nous perdons nos acquis et ce ne sont pas de grands discours qui changeront la politique du MEDEF et du gouvernement.

A la vitesse actuelle et si les centrales confédérales se complaisent dans cette situation, le monde du travail va crever, la CGT doit être le syndicat qui enclenche le mouvement attendu par des millions de personnes, salariés, privés d’emplois, retraités, étudiants…

Nous sommes en attente d’un signal fort il est vital que nous réagissions sans faire semblant ou en se donnant bonne conscience, la CGT Goodyear n’est pas le seul syndicat à demander et revendiquer depuis des mois un appel à la grève générale en France, mais hélas rien ne vient sauf des appels sporadiques qui mobilisent peu et ne font aucun mal au système financier et à ceux qui nous méprisent.

La CGT doit revenir à ses bases, la frilosité actuelle, le manque de conviction et surtout de combativité, laisse une porte grande ouverte à la dictature patronale et au mépris du gouvernement, nous devons les stopper, les salariés du privés et du public saignent chaque jour un peu plus, nous devons nous unir pour être plus fort, la CGT nationale doit tout mettre en œuvre pour stopper la casse actuelle, faute de quoi elle sera coresponsable de l’avenir que nous dessinent les fossoyeurs qui nous gouvernent.

Le 24 juin 2010 nous ne ferons pas de grève de complaisance, nous voulons une action plus dure et plus réaliste des attaques que nous subissons, espérant être entendu et avoir une réponse favorable, nous t’envoyons nos salutations fraternelles.

Le bureau CGT Goodyear

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Retraites
commenter cet article

commentaires

yannick 27/06/2010 12:42


dommage que les camarades qui ont écrit çà ne soient pas à la direction de la CGT pour appliquer ce qu'ils demandent à Thibault car les Sarkozy-aWoerthon de tout poil et le MErDEF seraient moins
fièrots... De plus c'est la logique même... l'ennemi de classe ne comprend qu'un truc...c'est quand il commence à perdre du fric ou qu'il sent qu'il peut en perdre gros à trop tirer la corde, ce
que les "prommenades de santé" même "unitaires" ne provoquent en rien...quand aux travailleurs des déserts syndicaux(et j'y inclus dedant la petite bourgeoisie au bord d'un dépot de bilan financier
et moral,petits commerçants, artisans, paysans)il n'y aurait rien de mieux pour eux (ceux du moins qui trouvent la "réforme" injuste) de proposer des blocages des bassins d'activités économiques et
des voies de communication auquels ils pourraient s'associer dans l'action en fonction même de leurs emplois du temps...pour plagier Didier Deschamps, "d'un point de vue tant TAQUETIQUEU que
TEQUENIQUEU", et dans le cas qui nous intéresse, STRATégiqueuuuuuu...la hauteur de l'attaque doit guider l'importance de la riposte.
Problème: alors que quand on discute dans les manifs et sur nos lieux de travail,et autour de nous dans nos vies (quartier,famille, copains,etc...)tout le monde dit en substance..."faudrait que
l'on lance un seul et grand mouvement" ou encore "çà sert à rien ces journées d'action isolées" comment peut-on par le bas contourner l'immobilisme et le routinisme de plus en plus suspects de
"nos" directions syndicales "du haut"...est-ce que à la rentrées de septembre les différentes oppositions syndicales déclarées à ce collaborationisme (type:Contis,CGT-Good Years,UD CGT 13, Front
syndical de classe, où va la CGT?, et toutes les sections syndicales de base aux positions de classe claires des différentes confés nationales CGT-SUD-FO-CFDT-UNSA-CNT)ne peuvent-ils pas sur la
question des retraites lancer un appel collectif que pourraient signer et soutenir une grande masse de citoyens et de leurs associations,syndicats et partis,...ainsi qu'appeler lors de la prochaine
"prommenade de santé" à d'autres modalités d'actions qui nous permettraient de mobiliser plus largement dans l'action de larges secteurs de la population (Vous savez?? les 60-70% qui trouvent
injuste la "réforme" selon les sondages!!)...bon d'accord...je m'enflamme un peu peut-être?....
A vous lire camarades


JF 25/06/2010 15:25


Alors il a répondu le collabo ?

Ca m'étonnerait fort...

Alors on fait quoi maintenant. On lui refait une lettre...
On réfléchit à quoi faire pour mobiliser dans un peu plus de radicalité...

C'est pas évident, mais l'heure est, selon moi, à l'innovation pour dépasser la lourdeur bureaucrate de l'organisation syndicale.

Bon courage camarades,

salutations révolutionnaires,

JF


maigrat 10/06/2010 20:27


Je suis d'accord il faut un mai 68 mais beaucoup plus sévère surtout que les rapports de forces n'existes plus.... les salariés sont bloqués a travailler en leur créant des besoins qui obligent les
plus pauvres à faire des crédits... allez un blocage serait peut être un début pour réveiller la masse populaire bon courage et bonne manif