Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 14:32

Jeudi 25 avril 2013

Menaces de désaffiliation sur la CGT-HPE (hôtels prestige et économiques)

 

Nouveau et n-ième rebondissement dans les conflits de la CGT du Commerce (tous les articles ICI)...

La CGT des Hôtels de Prestige et Economiques (HPE) est menacée de désaffiliation (autrement dit : exclusion) de la CGT !

Les camarades viennent de recevoir un courrier conjoint de la Fédération du Commerce, de la Fédération des Ports et Docks et de l'UD de Paris (courrier ci-dessous) les suspendant des cotisations et annonçant une procédure disciplinaire.

A noter que c'est à notre connaissance la première procédure issue des décisions du 50ème Congrès Confédéral qui renforce la discipline et la verticalisation de la CGT, soumettant tout échelon inférieur aux décisions de l'échelon supérieur ("50ème Congrès : l'évolution des structures de la CGT, c'est pas gagné !" et aussi "Le 50ème Congrès au jour le jour"). La démocratie à la sauce Brejnev ou Corée du Nord, si vous voyez ce qu'on veut dire...

 

Cette affaire est la suite d'un vieux conflit avec les Ports et Docks autour de la syndicalisation du personnel de nettoyage ("La CGT Paris soutien les pratiques mafieuses des Ports et Docks") dans les grands hôtels parisiens.

Désormais, la Fédération du Commerce s'en mêle, ce qui montre que la situation se durcit.

Pêle mêle un ensemble d'accusations dont l'accumulation est elle-même faire foi de preuve. On se croirait devant un patron lors d'un entretien individuel pour un licenciement : plus la liste est longue, plus elle est supposée être crédible, même si chaque élément peut être démenti l'un à la suite de l'autre - il en restera toujours la pile, suspecte par définition !

 

La CGT-HPE a répondu par un long courrier (également ci-dessous), adressé à la Direction Confédérale, en réfutant point par point le document d'accusation. Compte tenu de l'ambiance actuelle dans la Confédération (normalisation et reprise de contrôle), on peut douter de l'écoute au sommet. D'ailleurs, la Confédération n'a pas bougé le petit doigt depuis le début du conflit interne à la Fédération du Commerce, ce n'est pas un hasard, et cela ne va pas changer de si tôt !

Il faut donc que nous nous préparions à un véritable conflit, et à soutenir nos camarades des Hôtels, qui ont fait un remarquable travail de syndicalisation dans un secteur qui est connu pour être un bagne pour les travailleurs.

Dans l'immédiat, il faut lire avec attention la réponse des camarades des Hôtels, c'est limpide, détaillé et riche d'enseignements !

 

cgthpe1.jpg lettre-CGT-bureau-confederal-23-04-2013.jpg

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article

commentaires

Cyril LAZARO 28/04/2013 21:20

La Fédération du Commerce ferait bien de s'occuper de la situation des membres qui la composent avant de chercher des noises à des syndicats dont les résultats suffisent à imposer le respect. Plus
personne n'est dupe à la CGT. Voici l'extrait d'un article de Libération du 26 avril 2013 dont la source complète est indiquée en dessous et qui parle d'un des membres de la commission exécutive de
la Fédé.

Eurodisney : défaillance perso

Le secrétaire général (CGT) du CE du parc d’attractions a été mis en examen en 2010, suite à une plainte déposée par FO. On lui impute la disparition de 900 000 euros, dont les enquêteurs cherchent
la trace au Sénégal. En dépit d’un contrôle judiciaire lui interdisant de remettre les pieds au CE, il s’est maintenu un an à son poste, prétendant diriger par téléphone… Il reste salarié
d’Eurodisney, «mais on ne le voit jamais», glisse un employé. La direction a fait un beau geste, lâchant 500 000 euros pour renflouer le CE, et ne paraît pas en vouloir à son ancien dirigeant. En
revanche, Guy-Bruno M’Boe, délégué FO et principal pourfendeur du CE d’Eurodisney, vient d’être licencié, pour avoir ébruité le contenu d’un conseil de surveillance. «Impunité pour les
malversations, répression pour ceux qui dénoncent les abus», s’insurge FO.
Source http://www.liberation.fr/economie/2013/04/26/ces-grands-ce-detournes-en-petit-comite_899430