Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 10:37

Mardi 1er janvier 2013

Les voeux du blog "Où va la CGT ?"

 

Sacrifions à la tradition, même si elle est rituelle...

 

Nos premiers voeux iront aux camarades sans-papiers grévistes de la faim à Lille, comme représentants de tous nos camarades sans papiers en lutte, année après année, pour la régularisation sans conditions, la libre circulation et l'égalité complète de tous les droits, dans le combat commun, avec ou sans papiers, de tous les exploités contre l'impérialisme ("Lille : deux grévistes de la faim sans-papiers expulsés ce matin")

 

Nos voeux iront ensuite, à tous les camarades en lutte pour conserver leur emploi, dont les exemples les plus emblématiques sont Fralib, Goodyear et PSA, mais bien d'autres encore dans les boîtes petites ou grandes, passées au rouleau compresseur de la guerre économique mondialisée. Nos voeux de succès, pour conserver leur emploi bien sûr, en premier lieu, dans la lutte déterminée pour défendre les intérêts ouvriers, sans compromission avec les exploiteurs, sans soumission à leurs règles économiques ou sociales. Mais aussi nos voeux pour que ce combat permette la compréhension que le capitalisme est un monde barbare, sans issue, une impasse pour les prolétaires qui ne sont que la chair à canon dans cette guerre qui n'est pas la nôtre. Et que donc, notre seul espoir est dans nos mains, dans notre organisation pour un monde meilleur, pour une autre société, où nous les ouvrier(e)s et prolétaires serions les maîtres.

 

Plus généralement, nos voeux iront à tous les victimes économiques et sociales de cette société. Aux précaires et chômeurs, réduits à la misère, aux jeunes sans travail, aux femmes seules, aux mal-logés et SDF, à toutes les victimes des discriminations pour leur origine, leur âge, leur sexe, leurs orientations sexuelles, leur couleur de peau, à tous les salariés pressés encore et encore, dans le privé comme dans le public.

Pour qu'enfin, les opprimés, les exploités s'organisent pour mettre l'alternative au premier plan; aujourd'hui c'est socialisme ou barbarie ! Evidemment pas le socialisme de Hollande, on l'aura bien  compris...

 

Nos voeux iront pour que les banquiers, les financiers, les industriels, les ministres, les grands journalistes, les politiciens, les personnages médiatiques, les hauts fonctionnaires, les juges et les militaires (et on en oublie !), bref les bourgeois de toutes origines, rendent des comptes au peuple. Et s'ils ne doivent pas tous finir sur des crocs de boucher, ils va falloir les ré-éduquer sérieusement en les renvoyant à la base !

 

Enfin, pour ce qui est de notre syndicat, la CGT.

Nous ne rêvons pas à une opposition interne qui n'existe pas vraiment. Nos voeux iront simplement pour que tous les camarades découragés par l'évolution de notre confédération, tous les camarades dégoûtés par les magouilles dans les structures, tous les camarades opposés à la CFDTisation de la CGT mais isolés et éparpillés un peu partout, bref, tous les camarades sincères, honnêtes, combatifs, qui se revendiquent d'un syndicalisme de classe authentique, pour que ces camarades ne baissent pas les bras, se retrouvent les uns avec les autres, mènent entre eux le débat - difficile et parfois contradictoire - pour construire la voie à suivre pour tous les travailleurs, contre tous ces ennemis qui se cachent dans notre syndicat.

2013, c'est l'année du 50ème Congrès ("Congrès CGT : un rapport d'activité en mode autosatisfaction"), un sacré anniversaire quand même ! Alors, retroussons nos manches, regroupons nos forces, refusons le découragement et l'éparpillement !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires

dumoulin 03/01/2013 17:27

jai lu sur le site de cgt goodyear amiens que vraisemblablement le 15 janvier 2013 une annonce terrible va tomber etes vous au courant et quel est votre analyse
surtout que les tribunaux avait au prealable donner raison aux salariees
merci

Eugène 03/01/2013 21:38



Oui, nous avons également vu (voir l'article de la CGT Goodyear, ICI).


Cela rejoint les craintes des salariés de l'entreprise, et toutes les hypothèses faites depuis l'abandon surprise du Plan de Départs Volontaires en septembre dernier. Voir en particulier les
articles sur ce blog, ICI.


Nous y reviendrons très prochainement, dans quelques jours. Mais l'heure est grave. Il s'agit plus que probablement d'une restructuration lourde, un plan de licenciements qui pourrait par exemple
toucher le tourisme en totalité, pour vendre ensuite le farm à Titan ? Ce ne sont que des hypothèses, mais nous les évoquions dans nos articles précédents.


Aujourd'hui, les échéances tombent, l'heure est à la guerre de classe, il va falloir défendre sa peau, et sans trop se faire d'illusions sur la justice. Certes, le combat judiciaire va aider,
mais c'est le rapport de forces qui va faire gagner !