Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 10:43

Samedi 27 mai 2011

Les syndicats d'AREVA  inquiets pour "leurs" mines

 

Nous reprenons, juste avec des guillemets, le titre exact d'un article de l'Usine Nouvelle.

En effet, le monopole nucléaire français envisage d'ouvrir le captial, etc... et de filialiser une partie de l'activité mines. Et cela a provoqué un communiqué du Comité de Groupe Européen, repris dans toute la présse économique.

 

Nous avons quand même rajouté des guillemets...

 

D'une part parce qu'on vit en monde capitaliste et que, pour l'instant, "rien n'est à nous"... et que nous n'avons aucune prise. Prétendre qu'ils s'agirait de "leurs" mines, ce serait laisser imaginer que quelque part les syndicats et la direction (ah, oui, c'est vrai, Anne Lauvergeon est proche du PS...) seraient du même côté ? Mais peut-être est-ce le cas ? Peut-être est-ce la collaboration de classe pousssée à l'extrême contre les travailleurs du nucléaire ?

 

Et d'autant plus que les fameuses mines en question se trouvent... au Canada, au Kazakhstan et au Niger ! Ce n'est pas nous qui le disons, c'est AREVA ! Autrement dit, AREVA est un monopole impérialiste jusque dans le pillage des matières premières des pays dominés ou d'autres impérialismes moins puissants. Prétendre qu'il s'agit de "leurs" mines (toujours avec des guillemets), c'est ajouter la défense du pillage impérialiste à la collaboration de classe...

 

Mais cela va tellement bien ensemble, n'est-ce pas ?

Et surtout qu'on ne nous dise pas que la déclaration vient seulement du Comité de Groupe Européen, et que la CGT n'est pas dans le coup, un communiqué de fin avril (ICI) est carrément très explicite, contre une  privatisation rampante, ainsi que la défense récurrente (et depuis toujours) du nucléaire...

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les sujets qui fâchent
commenter cet article

commentaires