Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 06:06

Dimanche 26 septembre

Les Ford au Mondial de l'Automobile le 2 octobre


Nous publions ci-dessous le tract d'appel de la CGT Ford Blanquefort à une manifestation au Mondial de l'Automobile le 2 octobre prochain.

Comme il y a deux ans, les camarades ont choisi de manifester seuls, une semaine avant le grand rassemblement de toute la filière automobile au même Mondial, le vendredi 8 octobre... Ca fait désordre... Comme il y a deux ans, nous sommes surpris et étonnés.

Comment expliquer que des camarades qui avancent le "Tous ensemble" décident de faire cavalier seuls, dans la défense de leurs intérêts particuliers d'entreprise ? La situation à Ford est-elle si différente de celle de la GM, de Continental Toulouse, de Goodyear, et de toutes les autres boîtes en pleine restructuration ?

Le capitalisme se découpe-t-il par morceaux, boîte par boîte et pourquoi pas atelier par atelier ? N'y a-t-il pas en face de nous un seul ennemi, l'impérialisme multinational, piloté par les grands patrons, Sarkozy et le MEDEF ?

 

Les camarades se battent pour l'emploi depuis des années, avec détermination et ils méritent notre soutien.

Au delà de l'emploi, c'est toute la vie de l'ouvrier qui est en jeu dans ces restructurations. Mais à manifester seuls dans leur coin, croient-ils pouvoir tirer leur épingle du jeu sans s'occuper des autres ?

La lutte pour l'emploi est âpre et féroce, et il y a depuis toujours deux orientations : celle des contre-plans, celle de la recherche de solutions alternatives, celle de l'illusion du sauveur économique qui ne mène qu'à plus de chaînes et de résignation. Et il y a l'orientation de la défense des intérêts ouvriers, et rien d'autre, qui pose le rapport de forces au niveau où il faut le poser, qui cherche à élargir la lutte, parce que c'est le moyen à la fois de gagner son indépendance et par ailleurs de gagner les moins mauvaises contreparties au final.

 

La journée du 8 octobre au mondial est annoncée depuis avant l'été, et est porteuse finalement des mêmes illusions, mais au plan national : pour la relance de l'emploi industriel, de l'industrie automobile et au final de l'économie française qui "ne se porte pas si mal"... à lire le tract de la FTM. Mais au moins permet-elle de regrouper les camarades de toutes les usines, de tout le pays, ne serait-ce que pour se retrouver et échanger face à un ennemi commun. En 2008, cela avait été l'occasion d'une formidable mobilisation ouvrière, qui en tant que telle démarquait déjà du ron-ron réformiste traditionnel. L'occasion aussi de nombreux débats, discussions, démarcations.

 

Comme il y a deux ans, les camarades de Ford restent en dehors de l'occasion... c'est bien dommage !

 

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

nathalie tiran 20/10/2010 15:37


Quel triste commentaire pour un syndicat qui se veut aussi libre mais est ce juste une facade? Heureusement que l'ensemble des syndicats n'existe que grace à la mobilisation de sa base, courageuse
et en dehors d'éventuel compromis politique ou autre. Je faisais partie pour la seconde fois de ce convoi et j'en suis fière car cela permet à beaucoup de gens d'être informés sur les ex Ford et
leur combat.Mais je me demande bien pourquoi Thibault n'est-il pas encore venu sur le site??? A noter que je suis fonctionnaire d'état,DP sous l'étiquette d'un autre syndicat mais cela ne m'empeche
pas de me mobiliser pour une juste et noble cause qui permet de garder espoir.Vous devriez souligner l'engagement de vos camarades et de leur persévérance! Les centrales sont décidement bien loin
de la réalité du terrain. Salutations Syndicalistes


Vincent74 28/09/2010 20:04


Bonjour,
Je pense qu'avant d'écrire un article contre une action quelle qu'elle soit, il serait préférable de contacter les camarades pour avoir leur avis sur la question.
Ça vous aurait permis d'apprendre que nous serons aussi présents à la manifestation du 8 octobre au mondial de l'auto et que nous sommes (la CGT-Ford) à l'initiative de l'organisation du 8 en
Gironde. En effet, il y a encore quelques jours, ni la fédé ni l'USTM de Gironde n'avait organisé quoi que ce soit pour cette manif. Il a fallu que nous nous en mélions.
D'ailleurs, voici avant tout le monde ce qui est écrit dans le tract que nous distribuerons demain aux salariés et qui sera lisible sur notre site internet : www.cgt-ford.com :
JOURNÉE D’ACTION DES SYNDICATS CGT DE L’AUTOMOBILE
AU SALON DE L’AUTO : LE VENDREDI 8 OCTOBRE 2010
Comme il y a deux ans, les fédérations CGT métallurgie et chimie appellent les salariés de la branche automobile à manifester pour la défense des emplois, des salaires et des
conditions de travail. Cette journée pose le problème de la nécessité de préparer une mobilisationgénérale des salariés contre la logique capitaliste.
Nous devons préparer la révolte contrece système qui permet aux patrons defaire des milliards de profits pendant que des milliers de salariés sont jetés à la rue.
Après la manifestation des « Ford » une semaine auparavant, c’est donc l’occasion d’en remettre une couche au Salon avec les collègues des constructeurs auto comme Général Motors, Peugeot, Renault
et des équipementiers comme Valéo, Faurecia, Wagon … Il est important que les « Ford » soient représentés à cette manifestation. Des militants CGT-Ford s’y inscrivent. Les collègues qui sont
intéressés peuvent s’inscrire dès maintenant auprès de nos militants.
Nous avons une réunion vendredi 1er octobre avec l’USTM 33 (regroupement des syndicats de la métallurgie en Gironde) pour mettre au point les conditions du voyage notamment
financières. Nous irons à cette manifestation soit en grève (nous y appellerons) soit en posant un RTT ou CP pour ceux qui préfèrent.
Vincent Alauze, CGT-Ford Blanquefort le 28 sept 2010


poutou philippe 26/09/2010 21:56


bonjour camarades

votre critique de la manifestation des "ford" est sévère et injustifiée. pour info, c'est exactement ce que nous reproche la fédé et notre UD qui du coup soutienne cette manifestation avec beaucoup
de réserves. Nous n'avons aucun coup de main de la part de la fédé. Mais pourquoi pas, la vie étant une longue bataille sans fin.

Comme il y a deux ans, nous manifestons au salon de l'auto le jour de l'ouverture en plus de la journée fédé cgt pour plusieurs raisons, que je vais résumer vite fait car je n'ai pas spécialement
envie de nous justifier.

1 - on fait un samedi car nous n'avons pas à faire grève, ce qui permet de déplacer plusieurs centaines de personnes, ce qui ne serait pas le cas un jour de semaine. La grève est souvent peu
massive, nous en avons régulièrement l'expérience.

2 - cette manif s'organise avec d'autres syndicats : en 2008 ils ont refusé de le faire le jour d'une action cgt, ça se comprend et pour cette année, nous sommes seuls mais nous avons té lâchés au
derniers moment (c'est toute une histoire)

3 - nous faisons un train spcial "pour la défense des emplois ford et induits" avec le comité de soutien, avec des syndicalistes d'autres entreprises, avec des élus, avec des habitants de
blaquefort

4 - nous avons un soutien des pouvoirs publics =, ce qui ne serait pas du tout aussi simple dans le cadre d'une action cgt. il suffit de voir les réactions dans les mairies ou autres conseils
régional et général lorsqu'il s'agit de voter une aide financière au "train".

tout cela pour dire que cette manif "à part" est dictée par des contraintes particulières et par un souci d'efficacité;Il ne s'agit pas d'une position de principe ni une volonté de faire bande à
part. Nous participons d'ailleurs à la journée du 8 octobre comme il y a deux ans. Nous ne méritons pas les jugements que nous lisons dans votre article. Il est surtout aberrant de voir des
camarades "juger" d'une action sans essayer d'en comprendre l'histoire. Je rajouterai que nous sommes directement menacés de fermeture à court terme.

Nous sommes dans une situation d'urgence et notre avenir se joue dans les semaines qui viennent : rencontre à Cologne avec Ford Europe le 4 octobre (soit deux jours après) et réunion avec la
Préfecture, le ministère de l'industrie, les grands élus (Juppé, Rousset, Feltesse ...), les pouvoirs publics, ..) le 11 octobre 'soit 10 jours après).

Le "tous ensemble" cela ne signifie pas qu'aucune initiative "locale" ou particulière ne doit plus avoir lieu ! Nous nous inscrivons totalement dans la perspective d'une convergence des luttes,
nous étions au concert des "molex" ce samedi 25 septembre comme nous avons été soutenir de nombreuses boites en lutte ces dernières années. Nous avons lancé déjà des appels à construire un front
large pour la défense des emplois. Nous sommes souvent en conflit avec nos structures à cause de notre politique.

Nous avons le droit (je crois) de manifester en dehors des rendez-vous donnés par la fédé cgt métaux sans se faire traiter de vouloir faire bande à part.

salutations