Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 13:04

Mercredi 25 janvier 2012

La lettre de Bernard Thibault au CCN

 

Toute la semaine dernière, les médias ont bruissé de rumeurs sur le supposé départ de Bernard Thibault de la direction de la CGT. On ne s'en est  pas fait l'écho ici, dans la mesure où ce n'est pas la première fois ("Rumeurs autour d'un départ de Bernard Thibault") et où ces articles n'avaient aucune espèce d'intérêt. Les journalistes sont prêts à n'importe quoi pour un supposé scoop qui n'est en fait qu'une information éventée...

Discuter de l'avenir de la CGT par rapport à telle ou telle personnalité à sa tête est quand même le degré zéro de la politique politiicenne...

 

Nous écrivions il y a un an :

"Alors, Thibault a-t-il le moral ou pas ? Est-il fatigué ou pas ? Part-il ou pas à la fin de l'année ? Franchement on s'en fout. Et son remplacement par Nadine Prigent, Eric Aubin, Mohammed Oussedik, Frédéric Imbrecht ou n'importe qui ne changera pas grand'chose à l'affaire.

La question c'est celle de la stratégie de la CGT, celle de sa CFDTisation, et donc, celle de la constitution d'une véritable opposition syndicale de classe en son sein.

 

Encore et toujours les mêmes enjeux...".

 

Nous n'avons pas une virgule à rajouter.

 

Pour que tout soit clair, nous publions ci-dessous la lettre de Bernard Thibault au CCN, lettre actuellement diffusée dans les structures. Pas vraiment palpitante, et pas de scoop. On découvre que Thibault ne se représentera pas au secrétariat lors du 50ème congrès de Toulouse en mars 2013,  et que le CCN de mai discutera de son successeur. Pas de quoi fouetter un chat.

Le moment venu, nous discuterons de ce successeur, (E.Aubin, N.Prigent ou autre) en relation avec les enjeux de l'orientation confédérale. Pour l'instant, hormis cette information, pas de quoi fouetter un chat.

 

BTauCCN.jpg

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article

commentaires

Jean Paul 26/01/2012 09:13

N'est-ce pas le moment, malgré tout, pour les oppositionnels de préparer une canditature alternative de lutte de classe ?