Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 17:24

Mardi 5 mars 2013

La grève s'acharne à PSA

 

Les derniers bulletins de grève

 

Bulletin Grève 3

 

Bulletin Grève 4

 

Bulletin Grève 5

 

Bulletin Grève 6

Tous les articles de ce blog sur la grève à PSA,  ICI.
Le site de la CGT PSA Aulnay,  ICI. (on y trouvera de très nombreux documents de la grève)

badge-Lions-copie-1.jpgSept semaines de grève à PSA, on rentre dans la huitième (on trouvera ci-contre les journaux de grève publiés au fil des semaines).
Une lutte exemplaire, une lutte historique désormais pour le mouvement ouvrier en France, le symbole de la résistance au patronat, une claque cinglante pour le gouvernement qui a abandonné explicitement les ouvriers de l’usine, après toutes les promesses et formules ronflantes de Montebourg (écoutez-le ci-dessous !).

 

La grève est aussi peut-être le signe avant-coureur des luttes qui vont se développer et s’élargir dans le futur contre les attaques patronales qui prennent une nouvelle ampleur.

La grève, c’est aujourd’hui un noyau dur de plus de 300 grévistes (310 ont fait totalement grève tout le mois de février), et 100 à 150 autour qui font grève ponctuellement selon les actions menées, la production totalement arrêtée, la sympathie et le soutien de la grande majorité des ouvriers de l’usine. Un noyau qui s’endurcit et s’aguerrit, qui est partout pour faire connaître la grève.
La grève, c’est la popularisation partout dans le département et au-delà, une collecte qui a rapporté près de 300 000 €, une « paye » de 800 € par gréviste pour le mois de février, de quoi tenir et donner confiance. C’est cela la solidarité ouvrière de classe, c’est là qu’est le maillon à saisir pour faire plier le patron : ensemble et solidaires, on est forts et on peut tenir ! On ne dira jamais assez l’importance de ce soutien financier, et de la nécessité de ne pas fléchir : partout, autour de nous, il faut faire des collectes, les renouveler quand c’est  possible, transmettre les fonds au site qui gère le fond de grève.

soutienPSA

 

Le soutien, ce sont des messages et collectes de partout en France, mais de  plus loin encore. Les camarades de la CGT espagnole de l’usine de Madrid ont envoyé un message de soutien, une délégation de Opel Bochum était là lundi, 4 mars avec les PSA (voir le message apporté à l’occasion), suite aux contacts établis dans le cadre du Conseil International des Travailleurs de l’Automobile - qui a par ailleurs également envoyé un message de soutien (voir  ICI) et un don financier.

En face, un patron de combat, des milices de petits chefs et de vigiles prêts à toutes les provocations, une direction qui ne veut encore rien lâcher. Six camarades sanctionnés dont deux déjà licenciés – jamais on ne les lâchera (l’inspection du travail vient d’ailleurs de refuser le licenciement de l’un d’entre eux, ICI) !
Mais les grévistes ont la rage et sont irréductibles. Parce que si l’usine est menacée de fermeture, on n’a pas le choix pour notre survie, parce que ça ne peut plus durer (« Rap pour PSA : ça peut plus durer »), parce que c’est la guerre à mort contre ce système.

 

    Kenny Arkana, "La rage !"

 

TractPSA-VP130225.jpgBeaucoup de discussions, beaucoup d’interrogations parmi les grévistes : peut-on vraiment gagner seuls dans l’usine ? Il faut élargir contre des patrons, des bourgeois qui font front, soutenus par le gouvernement et tous les ministres ! Ne faudrait-il pas inviter beaucoup plus tous ceux qui sont concernées, ouvriers en lutte, la population de la région à PSA pour rejoindre le  combat ? C’est quoi ce « système » qui mène à ce désastre, d’un côté la richesse fastueuse, « trop de tout », de l’autre le travail posté, le travail à la chaîne, la misère, le RSA, les Restaus du cœur, les SDF ? Les militants de Voie Prolétarienne sont là au quotidien aux côtés des grévistes, pour organiser le soutien, et proposer des réponses à toutes ces questions (voir le tract ci-contre)

Vendredi dernier, le futur Secrétaire de la CGT, Thierry Lepaon est venu en personne soutenir les grévistes, à l’occasion de l’AG quotidienne dans les ateliers à l’intérieur de l’usine (voir la vidéo ci-dessous).
Une bonne initiative, qu’il faut saluer, on aimerait plus souvent voir les responsables de la CGT au front, et pas dans les bureaux des ministères. Un discours de soutien qui ressemblait à quelque chose – d’ailleurs apprécié par les camarades.

 

Bon quand même, on n’est toujours pas d’accord sur le fait de « défendre l’industrie automobile » (défendre l’exploitation capitaliste… ce n’est pas notre tasse de thé !). On n’a pas besoin de ce genre d’argument foireux qui nous ligote à la logique du marché et de la guerre économique mondialisée ! Les ouvriers défendent leur emploi, leur intérêt et rien d’autre, sans se préoccuper des règles du jeu de ce « système » - et dans ce combat ils doivent s’organiser CONTRE l’exploitation pour préparer leur libération future ! Voilà comment nous, nous défendons l’intérêt ouvrier !

La grève continue, et notre soutien est sans faille.
A tous nos lecteurs, nous répétons : cette grève est exemplaire, le symbole politique de la résistance ouvrière contre les plans de Hollande/Parisot/Varin. Aujourd’hui, c’est une responsabilité des syndicalistes de classe de soutenir la grève, et ça veut dire :

Des collectes partout !

Soutenons la grève à PSA !

Suivons leur exemple pour défendre nos intérêts de classe !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires