Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 08:33

Dimanche 2 Décembre 2012

La CGT Paris soutient les pratiques mafieuses des Ports et Docks

 

Nous avons trouvé le courrier ci-dessous, une nouvelle fois sur le blog de Cyril Lazaro, qui fait preuve d'une belle constance dans la mise à nu des turpitudes internes à la CGT, en particulier dans le commerce.

 

Merci Cyril de cette publication, car le contenu de ce courrier est juste atterrant !!! Mon dieu, mais jusqu'où va-t-on aller dans la CGT ? En ce moment, tout le monde rigole des affaires Copé/Fillon dans l'UMP, mais là c'est bien pire, parce que ce sont des salariés - et dans les pires des conditions - qui subissent les conséquences.

C'est exprès que nous ne sommes pas pour l'instant revenus sur le combat des chefs dans la CGT, Aubin - Prigent - Naton, et finalement Le Paon. Et nous avons eu bien raison, car le ver est partout, et gangrène toutes les structures, et c'est autrement plus préoccupant.

 

Qu'on en juge (le courrier intégral est en fin d'article).

L'affaire met en jeu :

- La fédération des Ports et Docks

- L'UD CGT 75

et du côté des salariés, sur des positions syndicales "normales" (c'est juste terrible d'en arriver à utiliser ces mots) le syndicat HPE et l'US Commerce Paris.

 

On voit l'UD 75 prendre parti contre le syndicat, et en soutien explicite aux Ports et Docks. Voilà pour celles et ceux qui ont encore des illusions sur ces prétendus opposants (de sa majesté), puisque telle est la réputation de l'UD 75, mais qui font le sale boulot comme les autres. Le texte de l'UD sur le bilan de la lutte des sans-papiers avait fait illusion ("Sans-papiers : un bilan de l'UD 75"), mais il n'avait pas réussi à faire oublier que durant tout le conflit, l'UD s'était totalement alignée sur la confédération. Dans l'affaire des HPE, l'UD refuse la re-désignation d'un conseiller du salarié, ce qui le met gravement en danger, tout cela pour s'aligner sur les Ports et Docks.

 

Or ce camarade, Claude Levy, nous le connaissons bien. C'est lui qui a mené le combat judiciaire contre la fédération des Ports de Docks, qui outre le fait de ne reverser aucune cotisation (voir le courrier) est bien connue pour ses pratiques mafieuses. En particulier, il a fait annuler plusieurs avenants soutenus par cette fédération qui prétendaient remettre en cause le caractère de sous-trantants de ces entreprises ("Les fédérations au tribunal pour un avenant de la honte"). Alors que bien sûr tout syndicaliste de classe cherche à reconstituer la communauté de travail et de lutte contre l'exploiteur commun, donneur d'ordre et sous traitant réunis. Voir aussi l'article de "Chronique Ouvrière" sur le même sujet, ICI.

Mais aux Ports et Docks, on ne l'entend pas comme ça. Pour des raisons historiques obscures, dans la CGT le nettoyage est rattaché à cette fédération. Pas seulement le nettoyage portuaire, mais TOUT le nettoyage. Le nettoyage hôtelier, comme aux HPE, le nettoyage ferroviaire et aéroportuaire, le nettoyage industriel et jusqu'au nettoyage dans le nucléaire (c'est pas une blague !!!).

Cela n'a aucun sens, mais ce sont des cotisations (d'ailleurs non reversées au COGETISE), qui compensent l'effondrement de son influence chez les dockers.

Pour les Ports et Docks, la défense des personnels, ils s'en contrefichent. Ils sont prêts à tout pour saboter la lutte, et surtout à conserver les cotisations. Le courrier des camarades de la CGT-HPE est éclairant, et il est évident que le refus par l'UD 75 de mandater Claude Levy est une rétorsion sous la pression de cette fédération.

 

Voilà les pratiques que l'UD de Paris a décidé de couvrir et de défendre, contre les syndicalistes de lutte. Ah, ils sont beaux les "opposants"... honte à vous ! A noter que de son côté, la fédération du Commerce n'a jamais rien dit de ces pratiques pourtant dénoncées explicitement par le syndicat HPE, y compris en tribune de congrès ("Nettoyage : quand la fédération du Commerce fait le jeu des Ports et Docks").

Cyril Lazaro parle d'une "guerre interne qui n'a pas lieu d'être"... C'est notre seul désaccord : cette guerre doit avoir lieu et nous devons nous débarrasser de la pourriture qui gangrène nos rangs, dans toutes les structures !

 

Comme le dit le syndicat CGT-HPE

"Vive le syndicalisme libre et indépendant du patronat' !

Nous rajoutons :

"Rattachement des salariés du nettoyage à l'entreprise utilisatrice, à bas la sous-traitance !"

et pour ceux qui sont sur plusieurs secteurs, rattachement de leur syndicat à la Fédération du Commerce et des Services.

"Le nettoyage CGT n'a rien à faire aux Ports et Docks !"

 

[Nota : attention, le courrier fait trois pages, il faut cliquer dessus pour l'obtenir en entier]

 

communiqu--cgt-hpe-organisations-CGT-1.jpg

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article

commentaires