Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 06:30
Jeudi 21 janvier 2010
La CGT en musique à Renault Sandouville

Sur France Inter, il y a le samedi une émission de chansons qui réserve une séquence à "la chanson ...on". Autrement dit, la chanson naze de chez naze, celle qui fait rigoler tellement elle est kitch.
Et nous avons trouvé une "chanson ...on", proposée sur DailyMotion par un certain Bradouchka.
Alors nous, en entendant parler de Renault Sandouville, on s'était dit que ça devait être intéressant, la combativité, la lutte, et tout et tout.
Et on découvre une chanson naze, qui reprend toutes les positions confédérales en condensé : sécu sociale professionnelle, chauvinisme d'entreprise, projet industriel etc. La défense du capitalisme à visage humain, quoi...
Alors on vous laisse découvrir le swing, ça vaut le jus, franchement !

Pour le décryptage syndical, on vous laisse découvrir le renvoi, soit à l'emploi industriel, soit à la sécurité sociale professionnelle soit à tous les articles sur l'emploi !

[Mise à jour 23 janvier] Manifestement une petite campagne bien organisée de commentaires (voir en fin d'article) de certains camarades en désaccord avec ce qui est dit. Un peu répétitif...
La question n'est pas de savoir si on lutte ou pas. C'est l'évidence, les camarades de Sandouville se battent de leur côté, et nous sommes aux premières loges de notre côté, quoiqu'ils imaginent... La question, c'est se battre pour quoi ?
Certains ne "veulent  pas s'étendre" là dessus, ils devraient. Ils sont  pour les "contre-plans" industriels, nous avons déjà expliqué sur ce blog en quoi cela met les ouvriers à la remorque de la bonne marche du capitalisme. Certains assimilent la défense de l'emploi industriel et la défense de l'emploi tout court, nous ne sommes pas non plus d'accord, et nous avons bien noté le décalage lors de la manifestation du 22 octobre.
Il y a un débat très important autour de la lutte syndicale pour l'emploi, on peut l'échapper en faisant l'autruche, mais la réalité nous rattrape tout le temps.
La section de ce blog dédiée à l'emploi s'intitule "Défendre l'emploi, mais pas n'importe comment". C'est bien cela la question !
Dernière chose : l'article initial assimilait de manière erronée (nous le reconnaissons) le contenu de cette chanson et les positions de la CGT Sandouville. Cela a été corrigé. Reste le contenu de la chanson... et il vaut la peine de "s'étendre là dessus"...

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Musique
commenter cet article

commentaires

GéGé 23/01/2010 18:30


Mais arrêtez les mecs ! Vous avalez tout cru le discours de la Conf ? Ca vous pose pas de souci que le dernier congrès de la CGT ait été sponsorisé par votre patron ? Que la stratégie de Thibault
et ses potes soit un échec total dans la lutte pour l'emploi ?

Voyez ce que ça a donné à Molex ! Ils se sont fait niquer par Sarko et Thibault, et maintenant ils ont plus que leurs yeux pour pleurer, et ils l'admettent : « oui on a trop fait confiance à
Thibault, et on s'est fait avoir » Je les ai entendu le dire dire moi-même !

Donc ok, Sandouville c'est des lutteurs, mais faut aussi se poser des questions, réfléchir et voir ou on va ! Laissez pas les experts (grassement) payés par la conf le faire à votre place !

C'est quoi un contre-plan ? En gros c'est dire « Ho les patrons vous êtes nuls la CGT va vous expliquer comment nous exploiter et vous faire de la tune » ? Mais c'est le monde à l'envers
!

Quand au blabla sur la « division syndicale » je veux même pas l'entendre, maintenant on n'a plus le droit de critiquer ? Le nombre de fois où j'ai entendu des bureaucrates sortir ça pour
refuser le débat ! Et ben ouai, faut pas avoir peur de donner des coups de pieds dans le fourmilière !

Traiter les auteurs de ce blog de n'être que des « profs agrégés » c'est minable, alors que par contre ça vous gène pas que la CGT soit dirigée par des cadres et haut fonctionnaires comme
Le Duigou et cie, qui ne sont jamais sorti de leur bureau et trinquent avec des ministres ! Comptez combien ils sont au Bureau confédéral, à la CCN, dans les UD et UL...

Au final ça hurle, ça s'indigne, mais ça ne répond jamais sur le FOND, sur la corruption, l'embourgeoisement, les traitrises, les échecs de la ligne confédérale dont les preuves irréfutables sont
largement relayées sur ce blog comme sur d'autres !


patoche 23/01/2010 14:20


Oais les potes de Sandou se sont battus et se battent encore contrairement à certains gesticulateurs de ce blog. On peut toujours dire sur leur projet industriel, certes il n'est peut être pas
parfait mais il a le mérite d'exister. Au moins les salariés de Sandouville ont apprécié eux qui contrairement à certains gueulards qui à la première occase ont préféré "négocié" le montant de leur
indemnité de départ plutot que de lutter. Enfin, les maitres de ce blog penchez vous sur les dernières élections de Sandou et prenez de la graine


arnaud 23/01/2010 10:24


je ne vais pas m'etendre sur les conneries que vous avez pu ecrire ca ne le merite pas alors on n'est peut etre pas exemplaire mais nous au moins on se bat et vous a part cracher sur les militants
sur le net vous faites quoi je reprends la phrase de mon pote ludo je ne vous salu pas camarade etais de trop meme entre guillemet


caillot 22/01/2010 21:31


je travaille a sandou comme le com du dessus je suis aussi a la cgt ,je defie toute personne de se battre comme nous nous battons pour sauver notre boite ,bradouchka nous rend hommage avec cette
chanson et nous soutient. la cgt approuve cette chanson viens voir notre blog et tu verras toutes nos luttes et vas voir aussi le blog du projet industriel tu comprendras peut etre un peu plus le
sens de la chanson http://projet-industriel-cgt.skyrock.com
alors avant de critiquer un artiste comme bradouchka mets toi a sa hauteur et apres tu pourras parler


le gars 22/01/2010 21:27


je suis salarié de sandouville et n'ayant pa envi de débattre avec vous je tenez just a m'exprimé sur vos commentaires...Bradouchka a eu un geste de sympathie pour nous et je l'en remercie...ça
plait écoute le (c'est mon cas.)sinon change de site..je ne vois pa se ki améne a critique...et méme si ça ne change pa les choses c mieux ke de ne rien faire du tout...


JH 22/01/2010 18:10


AhAhAh!... Bonjour la mauvaise foi! Alors quand on est pas d'accord avec la sécurité sociale professionnelle ou sur "sans polémique ni politique avec une arme intelligente" (ndlr : le projet
industriel de la CGT), on méprise la classe ouvrière internationale et/ou on est un petit bourgeois? C'est un peu facile, non?...


Ravonne 22/01/2010 16:59


Déconne pas le blog !!
Suivre Meyer (social catho bon ton de centre gauche) c'est pire. Un conseil, répond à l'invitation de la CGT de Sandouville, fait une enquête et ramène-nous quelque chose d'objectif et de marxiste.
S'il y a matière effectivement à faire une critique négative, le CGT Sandouville devra l'accepter.
Maintenant, il est vrai que le principe du contre-projet n'a rien à voir avec la nécessité de se battre sur une position de lutte de classe mais, que je sache, Meyer n'est pas non plus communiste
!!,,


Eugène 22/01/2010 18:51


Bon, je suis quelque peu étonné de l'avalanche, mais on va dire plusieurs choses.
- premièrement, Meyer, on s'en fout. C'était juste la référence à ce thème de "la chanson ...on", à noter que les lecteurs l'ont reconnu, c'est à dire qu'ils l'écoutent !!!
- deuxièmement, la critique ne s'adressait pas à la CGT de Sandouville, mais à la chanson. Et c'est justement en connaissance des positions de la CGT Sandouville que nous avons été plus que surpris
par la chanson, qui y fait référence.
- troisièmement et par voie de conséquence, qu'il y a eu un raccourci trop rapide dans le texte, quand il était écrit "une chanson ...on de la CGT proposée sur Dailymotion par un certain
Bradouchka". Raccourci faux et aujourd'hui corrigé, on a supprimé la référence à la CGT. C'est une erreur, due à la référence récurrente de la chanson à la CGT (d'où le titre). Mais, rendons à
César ce qui est à César, et la chanson à l'auteur. Nous avons fait une erreur, nous corrigeons.
- quatrièmement, sur le fond, la fin de la présentation renvoit à d'autres articles, ou dossiers du blog, où les lecteurs peuvent aller dans le contenu qui les dérange, et il y a de quoi dire !
Si la CGT de Sandouville approuve la chanson, et bien voilà, si elle en désapprouve le contenu, dans un cas comme dans l'autre, à elle de le dire


Hervet Paul 22/01/2010 14:23


Les deux profs agrégés (ès maoïsme) qui tiennent ce blog de diversion et de division syndicale n'en peuvent plus de rigoler !
Un projet industriel des ouvriers face à celui de démantèlement du patronat ?
Ciel, mais où va-t-on si les ouvriers se mettent à discutailler?
Vous ne faites pas que partager les goûts musicaux de Philippe Meyer (idéologue bayrouiste matutinal de France Inter), vous avez le même mépris de classe !


leblanc 21/01/2010 20:56


Travaillant chez renault à Sandouville et étant militant CGT dans l'entreprise, je tiens a vous dire messieurs, que cette chanson est loin d'être le ramassi de connerie que vous dites. En effet
cette chanson retranscrie la lutte menée depuis plusieurs mois chez nous. Sans ces luttes l'usine serait fermée aujourd'hui et notre camarade Bradouchka a eu l'aimable amitié d'écrire sur nous et
sur le projet industriel que nous proposons pour péréniser l'usine et créer des emplois. Alors au lieu de critiquer sans savoir je vous invite à nous rencontrer et là vous verrez que nous sommes
très loin des positions confédérales. Je ne vous salu pas "camarade"