Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 07:09

Mercredi 18 janvier 2012

Hollande au meeting CGT du Zénith ???

 

La prochaine grand'messe médiatique de la Confédération, c'est le meeting au Zénith le 31 janvier prochain.

Et quand nous disons grand'messe, nous ne nous trompons pas. Répartition méticuleuse des présences par département et par union locale, tous les détails sont soignés au millimètre pour être un succès face aux médias, avec la présence d'une sélection de délégués en provenance de toute la France. L'appel des fédérations à une "large participation" des syndiqués n'est qu'une plaisanterie de propagande, les places sont comptées et il faudra un badge pour accéder à l'enceinte...

Faites le calcul vous-mêmes : 6300 places, cela fait entre 50 et 100 participants par département, plus évidemment pour les départements d'Ile de France. C'est, pour l'essentiel, à un concentré de la bureaucratie syndicale et des directions réformistes qui va se retrouver là pour l'occasion, le ban et l'arrière ban des permanents à tous les échelons. Rien d'autre.

 

Le thème du meeting ?

4p_meeting.jpg"La reconquête pour les retraites". Un quatre pages léché, manifestement destiné aux militants, en parallèle à l'opération médiatique du meeting. Beau sujet, qui touche au coeur de notre vie et de l'usure au travail et qui a mobilisé profondément tout un secteur populaire à l'automne 2010, sans que le mouvement arrive vraiment à se généraliser, sans aussi que les directions syndicales (et en  particulier notre direction confédérale) n'aient la volonté de se donner les moyens d'arracher la victoire.

 

On lire tous les articles à ce propos dans la section "A propos de retraites..." sur ce blog...

 

Mais voilà un moment qu'on s'interroge sur  l'objectif poursuivi par nos dirigeants. S'agit-il vraiment de se battre ne serait-ce que pour le retour à la retraite pleine et entière à 60 ans (sans même parler des 55 ans) ?

Lors de ses interventions, Bernard Thibault a été  plus qu'évasif dès qu'on le chatouille un peu précisément à ce propos ("Retraites : vers une convergence Hollande, Chérèque, Thibault ?") surtout quand on parle de carrière incomplète (la fameuse question des trimestres, les 42 ans de cotisation, quoi...). Pas un mot, silence radio.

Sur la pénibilité, sujet extrêmement sensible pour tous nos camarades usés par l'exploitation, on en est à négocier au cas par cas, entreprise par entreprise, et on se demande quelque  part si la Confédération n'est pas en train de négocier "l'oubli" de la retraite en général en échange de quelques miettes sur ce terrain...

 

Bon,bien sûr nous avons un mauvais état d'esprit, tous nos lecteurs le savent. Nous voyons le mal partout. Mais quand même...

 

On découvre, au hasard d'un article des Echos (une journaliste toujours très bien informée de la situation dans la CGT) que Bernard Thibault a "rappelé son invitation à François Hollande" de participer au meeting du Zénith. On a relu plusieurs fois l'article pour être surs de ne pas se tromper. Et on se l'est fait confirmer par quelques responsables : oui, les politiques, dont Hollande, sont bien invités au meeting...

Alors là, on se dit que notre méfiance est peut-être bien fondée... "Rappelé", ça veut dire que l'invitation a déjà été faite, et que les militants n'en savent rien. Cela veut dire surtout que pour la direction confédérale, il n'y a pas d'incompatibilité entre le programme de la CGT et celui du PS en matière de retraites - alors que ce sont Rocard ("Le livre blanc sur les retraites" 1991) et Jospin qui ont ouvert la porte aux attaques depuis de nombreuses années.

La Confédération sait parfaitement que le PS ne reviendra pas sur les réformes Sarkozy/Fillon, d'ailleurs Hollande ne s'est pas  privé de le répéter. Cela n'empêche manifestement pas nos dirigeants de jouer cette carte. Mais pour quoi au final, sinon nous berner une nouvelle fois ?

[Mise à jour 25 janvier] Apparemment Hollande ne viendra pas. Ca ne change rien à l'article, il a bel et bien été invité...

 

Nous l'avons dit à plusieurs reprises sur ce blog : toute l'attitude actuelle de la confédération est de se "placer" en seul interlocuteur responsable dans l'hypothèse d'une victoire du PS. Et elle est en concurrence directe avec la CFDT sur ce terrain, puisque on dit Hollande proche des positions cédétistes avec l'aide de son conseiller Jacky Bontemps ancien dirigeant confédéral de la CFDT.

Quand on vous parle de CFDTisation de la CGT...

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Retraites
commenter cet article

commentaires