Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 06:34
Lundi 1er février 2010
Etats-Généraux de l'Industrie, c'est fini (vous n'aviez pas remarqué ?)

Tous les articles sur la défense de l'emploi industriel, ICI

Les Etats Généraux de l'Industrie viennent de se terminer dans un silence assourdissant. Autrement dit, rien n'en est sorti, sinon du vent, tout le monde s'en fout, fermez le ban.
A l'automne dernier, il fallait un peu de brassage médiatique en pleine vagues massives de restructurations, il fallait donner du grain à moudre à la direction confédérale de la CGT à la veille de son Congrès, voilà qui est fait...

VIC481 EGILa CGT n'avait rien à faire dans cette rencontre de collaboration de classe, de recherche du meilleur moyen de défendre l'industrie française, l'impérialisme français dans la guerre économique mondiale. D'ailleurs, cette participation avait été contestée au sein de notre syndicat, en particulier par la FNIC. Officieusement sans doute, mais contestée.
Mais à l'issue du Congrès, il ne faisait pas bon marquer son désaccord... La Fédération de la Chimie est honteusement rentrée dans le rang en mangeant son chapeau, éditorial de "La Voix des Industries Chimiques" à la clé (voir ci-contre). Elle est belle, la prétendue opposition à la direction confédérale... Se déballonner comme ça, il fallait le faire !

Les Etats Généraux sont donc pliés, sans aucun résultat... évidemment !
Pour la Confédération, c'est aussi une couleuvre de plus à avaler. Déjà il y a la Circulaire Besson, pour laquelle on n'a pas la honte de dire n'importe quoi, et maintenant çà. Mais qu'est ce qu'on va dire aux militants, pour se justifier ???

Alors on brasse du vent pour donner le change.
La direction confédérale vient de multiplier les publications, comme pour valider sa présence à cette grand messe de défense de l'impérialisme français.
"Aucune mesure immédiate et urgente" - point de presse de Mohamed Oussedik;
"Loin du compte" communiqué de la CGT;
"La contribution de la CGT aux Etats-Généraux de l'Industrie" on vous conseille la lecture, pas triste ! On en arrive à la défense de l'emploi industriel comme "Intérêt général"... Intérêt commun aux patrons et aux ouvriers, sans doute ? Le capitalisme, la lutte des classes, l'affrontement de deux visions du monde et de l'avenir ??? Même pas en rêve...
Et pour aller jusqu'au bout, les "fiches thématiques". Alors là, pour être honnêtes, on a craqué, on n'a pas lu. Mais on pense qu'on n'est pas les seuls, qu'en fait, aucun militant de la CGT ne les a lues. Ces fiches ne sont au fond pas destinées aux militants de terrain, celles et ceux qui se battent quotidiennement et difficilement contre les vagues de restructurations, comme ils le peuvent, isolés, abandonnés.

EGI2Ces fiches d'experts sont destinées avant tout aux patrons, aux ministres, pour montrer comment la direction confédérale est de bonne volonté, discute sur le même terrain qu'eux. Pour montrer qu'ils ont "d'autres" propositions, tout aussi raisonnables, pour réformer le capitalisme, pour lui permettre de surmonter la crise actuelle, de retrouver sa compétitivité dans la guerre économique, pour lui donner les moyens de prendre le pas sur les concurrents et donc de mieux écraser les travailleurs et ouvriers des autres pays... Pour se poser en interlocuteurs "responsables" et donc indispensables face aux experts des ministères et du MEDEF.
"Lutter contre le déclin de la France", un objectif pour le syndicalisme ??? On croît rêver...

Déjà dans l'après-guerre la CGT était sur la voie de la défense de l'impérialisme, de la reconstruction du capitalisme. On en reprend la voie, "Fabriquons Français !" en tête...
Une fois de plus, la question pour les syndicalistes de classe est de rompre avec cette conception, de défendre l'intérêt des travailleurs, et rien d'autre, pour ouvrir la voie à un monde nouveau, cette fois débarrassé des exploiteurs !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires