Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 17:40

Dimanche 16 mai 2010

Clinique Montsouris : un syndicaliste totalement relaxé


Retour en arrière...

A l'ex-Clinique Montsouris (aujourd'hui CLINEA), on ne fait pas dans la dentelle contre les syndicalistes...

On n'hésite pas à aller en correctionnelle et à taper fort, nous avions à l'époque appelé à soutenir la lutte du camarade concerné.

Aujourd'hui, le verdict est tombé, le tribunal a totalement débouté la clinique et relaxé les syndicalistes mis en cause. On trouvera ICI le jugement complet aujourd'hui notifié et définitif, puisque CLINEA n'a pas fait appel...


Nous publions ci-dessous le message de Claude LEVY annonçant cette victoire, qui ne parle pas la langue de bois pour aborder les turpitudes du milieu syndical dans le nettoyage (voir la phrase surlignée par nous...).


Chers camarades,

 

Ci-joint le jugement du tribunal correctionnel de PARIS du 15/01/2010 qui vient de m’être notifié.

Ce jugement fait honneur à la justice de notre pays et met à bas la machination montée de toutes pièces par la société CLINEA pour tenter de combattre le droit de grève et les libertés syndicales, avec la complicité d’une ancienne déléguée syndicale CGT que nous avions démasquée comme alliée du patron et qui a créé depuis son syndicat autonome (Arc en ciel).

Ce jugement est définitif, CLINEA n’en a pas fait appel.

Commence donc après 6 années de procédure au cours desquelles vous pouvez imaginer le plaisir à être convoqué régulièrement devant un juge d’instruction ou un tribunal, le procès de CLINEA.

En effet plainte a été déposée pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie au jugement, car il est trop facile de tenter de salir un syndicaliste sans risques de poursuites.

Ma relaxe n’est pas une victoire totale, la condamnation de CLINEA le sera.

Je tiens à remercier tous les militants qui m’ont soutenu durant ces années difficiles, notamment ceux de l’UL CGT du 14ème avant tout, mes camarades du syndicat CGT aux hôtels Concorde où je suis actuellement permanent, les déléguées CGT de CLINEA, les défenseurs syndicaux et Conseillers prud’hommes de toutes étiquettes, les avocats, qui connaissent aussi mon engagement, mes camarades de la CNT du nettoyage où je milite depuis 9 années compte tenu de la corruption régnant dans cette branche à la CGT des Ports et Docks et ailleurs, et tous ceux qui sont venus au rassemblement du 6 novembre 2009 où nous étions une centaine devant le Palais de justice.

La justice finit souvent par éclater quand on est opiniâtre.

Le retour de bâton peut également être sévère pour les intrigants.

Je vous tiendrai informé des suites de ce nouveau procès.
Fraternellement, Claude Lévy

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Répression
commenter cet article

commentaires

Robert Baradat 16/05/2010 20:02


Bravo ,bravissimo les bonnes nouvelles sont longues à venir ...mais il yen a chapeau pour cette combativité et cette solidarité...c'est ça le vrai syndicalisme....c'est ça la vraie gauche