Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 18:29

Mercredi 5 janvier 2011

CHU de Nantes : des attaques d'une rare violence!

 

Nous avons déjà parlé de ces affrontements entre la gauche gestionnaire et les syndicats  (et avant tout une CGT combattive) autour de la restructuration des hopitaux,  milliers de suppression de postes à la clé.

Deux camarades sont traînés au tribunal, et après un report en octobre, les voilà rejugés Mercredi prochain.

Nous publions ci-dessous le tract d'appel à la mobilisation de la CGT du CHU pour cette occasion, qui en profite pour rappeler les tenants et aboutissants derrière le prétexte misérable d'une bousculade de travailleurs en colère.

 

Aussi, nous disons à tous les camarades de la région : tous au Palais de Justice, Mercredi à 13h30, en soutien à la CGT du CHU !

(le tract est disponible en pdf en cliquant sur la première page)

 

[Mise à jour 7 janvier] Un autre rassemblement sur une affaire du même ordre devant l'Hopital Tenon le Lundi 10 janvier. Le tract expliquant les faits, ICI.

 

CHU1

 

CHU2

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Répression
commenter cet article

commentaires

tino 15/07/2011 22:36


10e congrès CGT Santé : un souffle nouveau

vendredi 24 juin 2011
Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 108 (23/06/11)
Plus de 400 délégués étaient présents à Saint-Étienne, du 6 au 10 juin, dans l’ancien site de Manufrance. La mémoire de la lutte auto­gestionnaire des ouvriers stéphanois a dû inspirer les délégués
(première participation pour 57% d’entre eux) pour ce congrès de la fédération CGT de la santé et de l’action sociale, placé sous le signe de la bataille pour plus de démocratie.
Dès le début, le débat a porté sur le bilan, avec de nombreuses critiques de la politique de la deuxième fédé de la CGT, notamment sur le manque de réactivité de la direction contre la loi HPST de
Bachelot.
Des militants ont dénoncé la signature de l’accord Tron prévoyant la transformation en CDI des contrats précaires du secteur public, une remise en cause du statut public, ont insisté sur la
nécessité de faire converger les luttes sur les salaires.
Sur le mouvement des retraites, d’autres dénonçaient l’unité avec la CFDT, l’absence d’une politique indépendante de la CGT et d’un soutien aux blocages, des journées d’action sans perspective
claire.
Dans son rapport introductif, Nadine Prigent (secrétaire sortante) n’a presque rien dit du projet de loi sur la perte d’autonomie, prochaine attaque d’ampleur contre la Sécu.
Optimiste, malgré l’application de la loi Bachelot qui dégrade profondément les conditions de travail et l’accès aux soins dans les hôpitaux, son introduction est apparue déconnectée de la
réalité.
À Bernard Thibault venu nous expliquer qu’il fallait trouver des convergences de luttes, une camarade a répondu que les convergences, les patrons s’en chargeaient pour nous, notamment avec le vol
de nos cotisations sociales, et qu’il était urgent de préparer l’affrontement contre le gouvernement et le patronat.
La secrétaire générale de la CGT Martinique a affirmé le besoin de combattre cette société capitaliste, seul moyen de combattre réellement la situation actuelle!
Sur le plan démocratique, la «commission des écrits» élargie par les délégués a imposé le vote d’amendements contradictoires, ce qui ne s’était pas vu depuis très longtemps, de mémoire de «vieux»
délégués…
Plusieurs amendements importants ont été intégrés par la commission, ou votés largement par le congrès: le retrait du projet de loi issu de l’accord Tron, le «tous ensemble» contre le projet de loi
sur la perte d’autonomie et la nécessité de faire converger les luttes, l’abrogation de toutes les lois sur les retraites, et le refus de la disparition des unions fédérales de la santé privée et
de l’action sociale organisées dans la fédération.
Les délégués ont aussi imposé l’élection d’une commission des candidatures…
Un vote important: le texte de bilan de la direction sortante n’a été approuvé que par 51% des délégués; environ 29% ont voté contre et 20% se sont abstenus.
Les textes d’orientation ont majoritairement été votés… avec les amendements.
Le bilan de ce congrès est très positif: les délégués ont imposé la démocratie. Reste à préparer la suite: faire respecter par la nouvelle direction le mandat de ce congrès et poursuivre la
construction d’une CGT de lutte!
Correspondants


cyrill 06/01/2011 09:41


TENON

63 71

Hôpital TENON

65 48

SOUTIEN A UN MILITANT SYNDICAL

Lundi 10 janvier Patrice Lardeux, militant syndical CGT Tenon, est convoqué au commissariat de
Police du 20ème suite à une plainte portée contre lui par M. Baix, responsable sécurité de l'hôpital.

La plainte (violences légères sur personne ayant autorité publique) porte sur le fait que Patrice
aurait bousculé et mis à terre M. Baix lors de la bousculade pour entrer dans la salle de direction
à l'issue de la rencontre entre Mme Ricomes, DRH AP-HP, le personnel des urgences.

Mme Ricomes avait accepté de rencontrer le personnel de Tenon à la fin de cette rencontre.

En fin de réunion nous avons donc légitimement voulu entrer dans la salle. Les 3 agents de
sécurité présents, dont M. Baix, nous en ont empêchés, malgré l'accord. Une légère bousculade a
alors suivi.
M. Baix prétend que c'est à ce moment que Patrice, qui était sorti de la salle pour venir nous
chercher, l'a bousculé et jeté à terre.
Ceci est faux, plusieurs témoins peuvent l'attester.

Cette attaque contre un militant syndical n'est pas un cas isolé.
Depuis plusieurs mois des militants syndicaux ont des sanctions, sont traduits en conseil de
discipline, voire au tribunal, pour leur activité dans le cadre de leur mandat syndical (APHP,
SNCF, Poste, RATP, IADE…)

Nous appelons l'ensemble du personnel à le soutenir.

LUNDI 10 JANVIER

9H30 RASSEMBLEMENT INTERSYNDICAL
DEVANT TENON

10H45 DEPART EN CORTEGE POUR LE
COMMISSARIAT


Eugène 06/01/2011 15:20



Décidemment, c'est chaud dans les hopitaux en ce moment !


Les camarades de Tenon sont bien venus sur ce blog, s'ils veulent transmettre tracts et informations !