Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 14:22

Lundi 31 Mai 2010

Boycott des entreprises israéliennes : la Confédération a choisi son camp

 

La déclaration des militants qui animent ce blog à propos de l'assaut barbare contre la flotte humanitaire à Gaza

Lors de la campagne contre l'implantation de l'entreprise Agrexco à Sète, nous posions la question : "la CGT doit choisir son camp".

A l'heure où les sionistes imposent un blocus de fer au peuple palestinien, jusqu'à massacrer un convoi humanitaire en pleines eaux internationales, la CGT a beau dénoncer (plus que mollement), sur le fond elle choisit son camp, celui du refus du boycott et donc de la conciliation avec la barbarie.

 

Une déclaration de la CE confédérale (sauvegardée ICI) vient d'être publiée, intitulée "Pour la paix et la justice. La CGT solidaire des travailleurs palestiniens" vient de mettre les points sur les i.

Nous en extrayons la partie la plus significative :

boycott.jpg"Les campagnes actuelles de boycott ne s’inscrivent pas dans cette logique politique, ni dans leurs objectifs affirmés, ni dans leurs implications car
- En pratiquant une « punition collective », elle assigne les citoyens israéliens au « camp » de leur gouvernement et contribue à délégitimer celles et ceux qui ne se reconnaissent pas dans sa politique.
- En plaçant de fait sur un même plan les produits israéliens (frontières de 1967) et ceux fabriqués illégalement (dans les territoires occupés), on en vient à gommer la distinction entre les deux territoires.
- En ignorant le camp de la paix israélien sous prétexte qu’il est faible, ces campagnes l’affaiblissent et l’isolent davantage. Au final, le boycott s’avère contre productif et c’est pourquoi la Cgt n’entend pas participer à ces campagnes.
La Cgt a toujours refusé de stigmatiser quelque peuple que ce soit, s’est toujours interdit de boycotter une nation."

 

Tous ces arguments (ou les mêmes) ont déjà été archi-rebattus lors des campagnes anti-apartheid en Afrique du Sud.

Ils masquent au fond le refus de remettre en cause des contrats économiques, d'aller jusqu'au bout du soutien demandé par les travailleurs d'Afrique du Sud de l'époque, ou Palestiniens et Israéliens anti-sionistes d'aujourd'hui. Défense de l'entreprise et de l'impérialisme, ou internationalisme, il faut choisir !

Quand un boycott s'appuie sur la demande des travailleurs et des peuples, c'est un devoir internationaliste d'y répondre.

Enfin, la pauvreté des arguments mérite tout juste qu'on y réponde :

- un boycott n'assimile jamais les peuples et les gouvernements, dans la mesure où une partie du peuple fait la demande de ce boycott pour affaiblir l'ennemi commun - le sionisme soutenu par l'impérialisme français en l'occurence. Et ce n'est justement pas une punition collective, dans la mesure où ce sont les seuls capitalistes, concernés par les contrats, qui sont touchés.

- il n'affaiblit nullement le camp de la paix israélien, du moins sa fraction la plus lucide, clairement engagé aux côtés des palestiniens.

Quant à l'argument sur les deux territoires, il revient à entériner la partition de la Palestine en deux états, dont l'un fantoche et dominé par l'autre, il abandonne le projet laïc et démocratique d'un seul état pour tous.

Enfin, la dernière phrase a un côté hallucinant : ainsi donc, la CGT était contre le boycott du régime de l'apartheid ???

 

Les camarades de la campagne Agrexco, les camarades de Alstom apprécieront.

Quant aux syndicalistes de classe, ils doivent poursuivre avec détermination pour la solidarité internationale des travailleurs et des peuples, contre l'impérialisme, le sionisme et la réaction.

Partager cet article

commentaires

C
<br /> http://www.resistons.net/index.php?post/2011/06/27/Bonne-nouvelle-%3A-Agrexco-va-mal-!<br /> <br /> L'Hérault du Jour du 24 juin 2011<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Source : Fackförbund i blockad mot Israel<br /> <br /> En raison de l’attaque contre la flottille humanitaire, le syndicat des dockers suédois va démarrer un blocus des navires israéliens à compter du 15 juin.<br /> <br /> Monsieur B. Borg, président du syndicat a déclaré : "Nous voulons que les responsables soient traduits en justice, et que le blocus de Gaza soit levé."<br /> <br /> On ne sait pas combien de navires seront affectés, mais selon le syndicat cela concerne surtout les fruits en provenance d’Israël et les produits industriels exportés depuis la Suède.<br /> <br /> A la télé, M. Björn Borg a dit qu’ils vont soulever le sujet avec l’Union internationale des ouvriers portuaires et demander la mise en place d’un blocus international.<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> Faut arrêter de s'indigner, de jouer les vierges effarouchées, à n'importe quelle occasion! J'ai toujours connu la CGT (comme les autres syndicats français) comme défendant (entre autres)<br /> l'impérialisme français et le sionisme. Ce communiqué est donc parfaitement cohérent avec la position habituelle de la CGT il n'y a là aucune surprise...<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Ce communiqué de la confédération est faux cul au possible ! C’est une honte de l’avoir fait le même jour où une importante manifestation se déroulait à Paris contre la venue de dirigeants Racistes<br /> d’Israël<br /> La confédération CGT prétend «soutenir» les travailleurs Palestiniens? Comme la corde soutient le pendu?<br /> Les centrales syndicales palestiniennes, membres de la société civile Palestinienne appellent toutes au boycott d’Israël ! La campagne Boycott, Désinvestissent, Sanctions a été initiée par<br /> elles.<br /> «Boycott Israël - Campagne BDS France<br /> Israël impose un régime d’Apartheid aux palestiniens. Le monde a refusé l’Apartheid en Afrique du Sud, il le refuse aussi en Palestine. La société civile palestinienne a lancé un appel à une<br /> campagne non-violente de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) en 2005 tant qu’Israël ne respectera pas le droit international. «<br /> <br /> http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_contentview=articleid=20:appel-palestiniencatid=4:actionsItemid=2<br /> <br /> http://www.bdsmovement.net/<br /> <br /> La CGT entretient des relations privilégiées avec le syndicat sioniste Histadrout, qui refuse de syndiquer les travailleurs Palestiniens, même s’ils sont par ailleurs Israéliens.<br /> L’Histadrout possède de nombreuses entreprises d’Etat, y compris dans les colonies, et y exploite honteusement les travailleurs Palestiniens.<br /> <br /> La centrale Palestinienne PGFTU a rompu toute relation avec la Histadrout, et appelle au BDS<br /> <br /> La CGT prétend qu’elle n’a jamais boycotté un pays : c’est faux, puisque du temps de l’Apartheid en Afrique du Sud, la CGT participait à la campagne de boycott.<br /> IL n’est pas nouveau que la CGT soutienne l’Etat Juif, raciste par nature, mais là….. !<br /> <br /> La CGT se prononce une nouvelle fois pour deux Etats. Bien ! Mais lesquels?<br /> - Un Etat Raciste<br /> - Un Etat Croupion<br /> <br /> La confédération CGT ne rappelle même pas le Droit International, qui reconnait le DROIT AU RETOUR INCONDITIONNEL des Palestiniens chassés d’Israël !<br /> Respecter ce Droit au Retour, l’imposer aussi par la campagne BDS, c’est rendre Justice.<br /> <br /> Ce Droit au Retour n’est pas la fin de l’Etat d’Israël, mais la fin d’un Etat d’Israël Raciste, et l’avènement d’un Etat d’Israël binational, comme le sera l’Etat Palestinien s’il voit le jour :<br /> aucun gouvernement d’Israël n’évacuera les 500.000 colons qui occupent la Cisjordanie et Jérusalem Est.<br /> Ces Colons, s’ils veulent rester en Palestine, n’ont pas d’autre choix que de devenir citoyens de l’Etat de Palestine.<br /> <br /> La CGT prétend que le «camp de la paix» en Israël est faible : c’est FAUX ! Il n’y a plus que des miettes de «camp de la paix» depuis qu’il a approuvé massivement la guerre du Liban (appelons<br /> qu’elle était menée par Amir Peretz, l’ancien secrétaire général de la Histadrout), puis celle de Gaza.<br /> <br /> Où sont les protestations de ce «résidus» de prétendu «camp de la paix» contre le blocus infâme mené contre la population de Gaza? Gaza est devenu le plus grand «camp de concentration» ouvert ayant<br /> jamais existé dans le Monde.<br /> Ce qui reste des débris du «Camp de la Paix» ( en résumé, les extrême gauches et les communistes), appelle lui aussi au BDS : de plus en plus de voix pacifistes en Israël rejoignent ce mouvement.<br /> C’est la seule action pacifique qui puisse faire plier ces gouvernements d’Israël, qu’ils soient de «gôche» ou d’extrême droite : ils mènent tous la même politique.<br /> <br /> Rappelons que le Parti Communiste d’Israël, le FPLP, le FDLP se prononcent pour UN SEUL ETAT (à terme) démocratique, où vivront en paix Juifs et Arabes<br /> <br /> En conclusion : ce communiqué n’empêchera pas que de nombreux syndicats CGT prônent le BDS, que des militants CGT y participent activement.<br /> <br /> <br /> ________________________________________<br /> <br /> Plutôt que de mettre en avant ce prétendu "camp de la paix" sioniste en Israël, qui n’est qu’un camp de l’oppression, il faut lire cet article de Gidéon Levy, paru dans le Haaretz<br /> <br /> ["Boycottons les boycotteurs"->http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8722]<br /> <br /> La version anglaise sur le site du Haaretz<br /> <br /> [Boycotting the boycotters->http://www.haaretz.com/print-edition/opinion/boycotting-the-boycotters-1.290573]<br /> <br /> Si on parle d’ignominie, il faut rappeler les prisonniers Palestiniens enfermés dans les geôles d’Israël ( hommes, femmes, enfants), que plus du quart de la population Palestinienne est passé par<br /> la case "prison" d’Israël, que des enfants subissent des abus ignobles de la soldatesque !<br /> <br /> [7 500 captifs palestiniens dans les prisons israéliennes, dont 330 enfants, 37 femmes et 15 députés->http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8588]<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Communiqué<br /> <br /> Le CGT-E condamne l'assaut criminel de l'armée israélienne contre un convoi humanitaire en faveur de la population palestinienne de Gaza<br /> <br /> <br /> <br /> Le CGT-E Dalkia dénonce et condamne fermement l'assaut criminel du gouvernement sioniste israélien de ce jour.<br /> <br /> Son armée vient de commettre à ciel ouvert un acte de terrorisme d’état meurtrier contre un convoi humanitaire pacifique au profit de la population palestinienne de Gaza ghettoïsée.<br /> <br /> Non content d'ériger un mur de la honte, non content d'affamer la population par un embargo ignoble, l'état sioniste et colonialiste d'Israël s’en prend désormais à l’aide humanitaire montrant<br /> ainsi toute l’étendue de la barbarie de ses crimes.<br /> <br /> Israël n’est pas le seul responsable des odieux assassinats commis contre le peuple palestinien et contre la paix dans le monde.<br /> <br /> L’impunité dont jouit cet État résulte de l’attitude complaisante des gouvernements successifs des pays capitalistes développés tels que les USA, l’Angleterre, l’Allemagne et la France, et des<br /> politiques de soumission des états arabes fantoches.<br /> <br /> Le CGT-E Dalkia appelle les militants syndicaux et leurs organisations, comme l’ensemble des travailleurs épris de justice et de paix à participer à toutes les actions visant à isoler et affaiblir<br /> l’État d’Israël dans l’intérêt même du peuple israélien et à soutenir le peuple palestinien pour qu’il recouvre sa liberté et son indépendance.<br /> <br /> Le CGT-E s’associe à toutes les actions réclamant l'arrêt immédiat de l'embargo imposé aux Palestiniens, la destruction du mur de la honte, la libre circulation des deux peuples, le retrait de<br /> Palestine des troupes d'occupation sionistes.<br /> <br /> Le CGT-E salue la mémoire des victimes de ce nouveau crime et de toutes celles et ceux qui sont tombés pour la libération de leur pays et pour la paix dans la région et dans le monde.<br /> <br /> Le CGT-E appelle ses militants et sympathisants à participer à toutes les actions visant à condamner le gouvernement israélien, à exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien.<br /> <br /> <br /> Paris, le 1er juin 2010<br /> <br /> <br />
Répondre