Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:00

Lundi 21 novembre 2011

A Sevelnord aussi la mobilisation commence

 

ManifValenciennes.jpgSamedi 19, pas loin de 1000 manifestants ont manifesté en soutien aux travailleurs de SevelNord dans les rues de Valenciennes pour s’opposer à la menace de fermeture de l’usine.


La mobilisation était moins forte que lors de la manifestation du 7 juillet. S’il y avait plus de travailleurs de SevelNord, les travailleurs des autres usines de la région étaient beaucoup moins nombreux. Il y avait une grosse délégation du site PSA de Valenciennes (UMV) mais il n’y avait qu’une dizaine de personnes dans la délégation de Toyota, comme dans celle de p1090154.jpgBombardier.

Les travailleurs des sous-traitants ne s’étaient pas mobilisés, et, contrairement à la manifestation de juillet, il n’y avait pas de travailleurs de LME ou de MCA. Fait positif néanmoins, une délégation d’une dizaine de militants d’Aulnay était présente avec une banderole (en fin d'article la prise de parole de JP Mercier, délégué CGT d'Aulnay lors de cette manifestation, qui fait le lien entre les combats des travailleurs d'Aulnay, de SevelNord et de Madrid)

Les travailleurs de SevelNord étaient plus nombreux qu’en juillet car tous les syndicats du site (sauf la CGC) avaient appelé à manifester, y compris le SPI (syndicat professionnel indépendant, majoritaire) qui était présent, sinon en masse, du moins visible. La veille, Martin, DRH du groupe PSA était venu à SevelNord annoncer que le groupe avait abandonné le développement autonome du gros VU (véhicule utilitaire), et que PSA se donnait 6 mois pour trouver un partenaire. A noter que le fait que ce partenaire soit trouvé ne garantit nullement que SevelNord soit alors le site de fabrication retenu.

elusValenciennes.JPGS’il y avait moins de travailleurs dans la manifestation, les écharpes tricolores étaient de sortie en nombre, et donnaient de la couleur aux cortéges assez fournis du PS et du PCF qui fermaient la manifestation… Les échéances du printemps 2012 ne sont sans doute pas étrangères à ce déploiement d’élus dont certains ont été reçus, avec les délégations de travailleurs, à la Préfecture au terme de la manifestation.

Les mots d’ordre portés par la sono étaient assez combatifs : « Compétitivité, rentabilité, productivité, il y en a marre de se faire exploiter », « On ne va pas payer la crise du capital » ou, moins convainquant « Pour faire du social, taxons le capital ». Mais les mots d’ordre lancés par la sono n’étaient guère repris par la tête de manifestation, pas plus que l’Internationale que le camion sono tenta vainement de lancer. La faiblesse de la mobilisation, l’absence des autres boites, la situation difficile pour les travailleurs à SevelNord plombait un peu l’ambiance.

Après la mobilisation devant le siège de PSA mardi dernier, c'est en tous les cas une étape de plus qui a été franchie dans une mobilisation qui ne fait que commencer.

 

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires