Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 13:20
Samedi 31 mars 2007

1525 euros net minimum, une revendication qui dérange ?

Les grévistes de PSA sont rentrés en grève avec comme mot d’ordre 1525 euros net minimum à l’embauche. Très proche du mot d’ordre de 1590 euros net minimum développé par la Métallurgie du Nord Pas de Calais à l’occasion du meeting d’opposition au cœur même du déroulement du 48ème congrès confédéral de la CGT.

Ce mot d’ordre est particulièrement juste et manifeste l’opposition irréductible entre capital et travail. D’un côté, les ouvriers qui définissent leur revendications par rapport à leurs besoins, pour vivre et pas seulement survivre, pour pouvoir se loger, s’occuper de leurs enfants, profiter un peu de la culture et des loisirs, sans être pris à la gorge par les crédits et les fins de mois en rouge.
Ce mot d’ordre, c’est l’ouvrier qui réfléchit par rapport à sa vie à lui, sans se préoccuper du reste, c’est un mot d’ordre d’indépendance de classe. C’est un mot d’ordre qui se construit dans la vie quotidienne et son budget, dans un travail syndical de classe qui établit un budget type minimum comme cela se fait ici ou là.


Ce mot d’ordre est un des mots d’ordre d’origine de la grève à PSA.
Or, il semble avoir disparu. Disparu de la banderole de la manifestation du 24 mars. Disparu de la liste des revendications défendues par le comité de grève.
Disparu pourquoi ?
Serait-ce lié à la venue de Bernard Thibault sur le parking de PSA le 27 mars, où il a défendu lourdement le salaire minimum à 1500 euros brut (mot d’ordre de la Confédération CGT), contre l’avis des grévistes, provoquant un certain nombre de réactions dans l'assemblée ? Entre la notion de « brut » et de « net », dans le privé, il y a 300 euros de charges sociales en jeu. Une paille (!), justement une autre revendication des grévistes ! 1500 euros brut = 1200 euros net. Pas plus compliqué que cela.

Derrière cette « nuance » (à 300€ la nuance, quand même…) il y a toute l’opposition entre l’indépendance de classe et le réalisme d’adaptation au capitalisme. Pour Thibault, Ségolène (en 2012 !) et consorts, 1500 € bruts, c’est raisonnable, supportable par le capitalisme. 1500 € nets, c’est utopique, les patrons ne pourront pas le supporter, et l’on va toucher à la compétitivité des entreprises dans la guerre économique mondiale.

Nous sommes des militants ouvriers, des grévistes, des syndicalistes de la CGT. Mais nous sommes aussi (et surtout) des militants communistes qui luttons pour un monde meilleur, un socialisme véritable.
Cela veut dire, au départ, que nous affirmons qu’il y a deux mondes, celui du capital et du travail. Que ces deux mondes n’existent que dans la contradiction, ne peuvent s’entendre. Que l’ouvrier, pour gagner son indépendance de classe, doit définir ses revendications par rapport à ses besoins, sans tenir compte des nécessités ou exigences du capital qui ne font que l’enchaîner à son exploitation.

C'est pour cela qu'il faut défendre le mot d’ordre de salaire minimum à 1525 € net. Il faut s’opposer à toutes les critiques « réalistes », à tous les assouplissements réformistes.
C’est dans ce sens que nous avons écrit notre tract distribué lors de la manifestation du 24 mars, c’est dans ce sens que nous interviendrons lors de la rencontre internationale avec des camarades allemands à la Bourse du Travail de Saint-Ouen, dimanche 1er avril à partir de 16h00.

"Net" ou "brut"... Un petit mot lourd de significations...

Partager cet article

commentaires