Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 07:54
Jeudi 29 mars 2007
Le bulletin "La CGT n'est-elle pas en danger ?" se transforme en Comité de Liaison National permanent

Lors d'une réunion samedi 24 mars regroupant un peu moins de 300 participants, le bulletin "La CGT n'est-elle pas en danger ?" (syndicalistes CGT proches du PT) vient de se transformer en comité permanent. Rappelons que ce bulletin avait organisé le 25 mars dernier une réunion réunissant 500 personnes, et une nouvelle le 24 juin regroupant 180 personnes.

Cette réunion a produit un appel, que l'on peut télécharger ici.
Nous aurons au fond les mêmes remarques à propos de cet appel que lors des précédentes rencontres. Au lieu d'appeler un chat un chat, d'affirmer clairement et ouvertement que la CGT est sur la voie de la CFDTisation, que l'orientation de collaboration de classe s'étend peu à peu à tous les niveaux contre le courant syndical de classe, au lieu de reconnaître cette opposition frontale qui se répand dans notre confédération, et bien le bulletin "La CGT n'est-elle pas en danger ?" tourne autour du pot.
Il feint de s'interroger sur les dérives actuelles. Il réduit les contradictions (par exemple sur la Sécurité Sociale Professionnelle) à une question de statut et de convention, alors qu'il s'agit beaucoup plus fondamentalement de l'adaptation aux évolutions du capitalisme. Il fait un lien mécanique avec l'Europe et la CSI, comme s'il s'agissait d'un complot venu de l'étranger, alors que le lien est justement l'intégration à la cogestion du capital, et que cela, il faut le dire.

Au lieu d'avancer vers la constitution d'un courant syndical de classe, il freine et rend confus la discussion, sans s'affronter aux directions réformistes. Or l'heure n'est plus à la conciliation. Depuis le 48ème Congrès, les choses s'accélèrent, le reprise en main se fait à tous les niveaux, le réformisme s'incruste au plus profond.
Nous ne partageons pas la démarche de ce bulletin, et nous ne participerons pas à ce Comité de liaison national, qui donne toute l'impression d'être assez factice et n'être qu'un effet d'annonce sans plus d'engagement.
C'est d'ailleurs une différence assez profonde avec la démarche du "Forum du syndicalisme de classe et de masse" en préparation, dont justement le point de départ est la reconnaissance de la contradiction de classe qui traverse la CGT.

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires

Olive 28/04/2007 11:00

Salut,
Pour répondre à ta première question, je comprend le titre de ce blog comme une question qui nous est posée à nous, militant CGT.

La CFDTisation de la CGT est palpable, ne serais-ce que dans chacune des déclarations confédérales.

La véritable question qui est posé par ce titre c'est "où voulons nous que la CGT aille ?"

La lutte de classe à disparue des statuts de la CGT depuis quelques années maintenant, et la question a poser c'est est-ce que nous voulons d'un reformisme calculé et maitrisé par une bureaucratie confédérale?

Personellement, je m'y refuse.

Pour ta deuxième question, selon moi, c'est a chacun d'entre nous d'y répondre. Il ne s'agira en aucun cas d'appliquer un dogme ou une doctrine (si séduisante soient-ils), mais bien de permettre, au quotidien, à chacun d'avoir en main tous les éléments leurs permettant d'analyser la situation et d'y trouver une réponse de manière collective.

Ce ne sont que des éléments de réponse partiels que j'apporte ici... il manque des choses mais cela peut permettre d'entammer une reflexion sur le sujet.

Salutations Révolutionaires.

hollowman 01/04/2007 01:18

Par contre excusez-moi d'avoir oublier de vous félicitez pour la réactivation de votre blog. ca ne peut que faire vivre la démocratie et permettre d'évaluer la situation de crise dans laquelle se trouve la CGT.

hollowman 01/04/2007 01:14

Même si je trouve votre demarche intéressante, il faut que vous sachiez que bon nombre de bons militants se sont mis aujourd'hui sur la touche de leurs responsabilités. Ils refusent d'appliquer la réforme des cotisations, ils refusent de transformer leurs syndicats en une chose de l'appareil confédéral qui demande la transformation des structures face au capitalisme. Certains secrétaires de syndicats ou trésoriers font haltes et réfusent le diktat de l'appareil. C'est une réalité. J'ai des contacts avec certains.

Alors j'ai 2 questions à poser à "Où va la CGT?".

1. Pourquoi mettez vous un point d'interrogation à votre titre alors que vous donnez vous mêmes la réponse, à savoir la base réformiste de la CFDT?

2. Que proposez vous aux militants en retrait dans les conditions actuelles?

Merci et vive la lutte des classes.