Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 11:31
Dimanche 30 août 2009
CE SNCF Clientèles : refus du licenciement d'un délégué.

Nous avons parlé à plusieurs reprises de la gestion par la CGT des Comités d'entreprise, et en particulier des CE SNCF où elle se comporte en patron de choc, restructurations, menaces, harcèlement et licenciements à la clé.
La CGT Cheminots tente depuis des mois de se débarrasser de militants encombrants, et par tous les moyens. Elle vient de subir un nouvel échec, et nous publions ci-dessous un article des camarades qui défendent l'honneur du syndicalisme, à l'instar des camarades de Douai, de Forclum et de bien d'autres...


LE RECOURS DU CE  SNCF CLIENTÈLES REJETÉ PAR LE MINISTÈRE DE L’EMPLOI !


Après la condamnation pour harcèlement moral du 8 juillet 2009, la direction CGT du CE Clientèles vient de subir un nouveau camouflet.

Par un courrier du 21 août 2009, le ministère de l’Emploi a refusé le licenciement de Pierre.

Cette décision fait suite au « recours hiérarchique » introduit le 19 mars 2009 introduit par la secrétaire du CE Clientèles pour demander l’annulation de la décision de l’inspection du travail du 12 février 2009 et obtenir l’autorisation de licencier Pierre, salarié protégé.

C’est un soulagement pour Pierre qui se remet de ses arrêts cardiaques du 4 mars 2009. C’est aussi une nouvelle dénonciation implicite des conditions de gestion du personnel salarié par la Direction CGT du CE SNCF Clientèles.

Les attendus accompagnant la décision sont accablants pour la Direction CGT du CE Clientèles et  reconnaissent :

  • l’entrave systématique faite à son mandat de DP par ses employeurs « allant jusqu’à mettre en péril sa santé ».
  • le harcèlement et les pratiques discriminatoires subies par Pierre depuis de longs mois en stigmatisant, entre autre, « le climat de défiance instauré par la direction » (à l’égard de Pierre) 

Coups tordus et avocat marron

Les méthodes mises en œuvre par la Direction CGT du CE Clientèles pour tenter d’obtenir coûte que coûte le licenciement de Pierre : fabrication de faux documents, mise en cause de l’inspection du travail, utilisation des fonds du Comité pour monter des coups tordus, etc… ne doivent pas rester impunies.

 

Et maintenant…

La SNCF qui préside le CE et l’ensemble des élus ne peuvent plus continuer à baisser les yeux et laisser martyriser des salariés sans intervenir ; d’autant plus que la condamnation pour harcèlement moral du 8 juillet 2009 vis-à-vis de Malika et la décision du Ministère de l’Emploi concernant Pierre jettent l’opprobre sur l’ensemble des acteurs du CE Clientèles...


Pour Malika et Pierre, cette nouvelle étape de la reconnaissance de leur souffrance n’est qu’un début…En vrais militants, ils continuent le combat !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures
commenter cet article

commentaires

Bernard 11/03/2010 12:08


Malika Duraud et Pierre De Vizcaya sont des militants anti- CGT.Ils s'expriment dans le numéro de "Capital" de Janvier 2010.Ils y sont en photo avec une banderole du syndicat d'Avignon. Ils tentent
de faire croire qu'ils sont "harcelés" par le CE SNCF Clientèles alors qu'ils refusent d'assurer un minimum de travail depuis bien longtemps. Ils ont déposé plainte en 2008 et après enquête, la
justice n'a pas donné suite, ayant bien vu les mensonges de Malika Duraud et Pierre de Vizcaya.


Eugène 11/03/2010 12:46


Encore ce genre de message ??? Il y a de ces obstinés...
Bon, enfin, ils ont le mérite à chaque fois de faire relire l'article d'origine et donc de populariser leur cause.
L'occasion également de renvoyer au blog "1000 euros" !


Rouge vif 14/01/2010 18:59


Annie semble très bien connaître les deux salariés (dont elle cite les noms)et, visiblement, elle travaille dans la même structure puisqu'elle se permet de juger leur comportement professionnel...
tout en étant à la CGT !

Mais dites-moi, elle correspond pile poil au profil des harceleurs de ces deux salariés...

A part cela, ce commentaire qui transpire la haine et la bêtise démontre, par son contenu, que ces "pseudo-cégétistes de gôche" sont bien responsables des souffrances infligées à ces salariés.

Au lieu de les insulter et de les diffamer publiquement (uniquement parce que Malika et Pierre refusent de subir l'Arbitraire!), ces tristes personnes auraient dû, en conscience, s'interroger sur
les raisons de leur propre engagement syndical et sur ce qu'ils ont fait de leurs (supposés)idéaux de départ...

Mais là, c'est sans doute trop leur demander...

Courage Malika et Pierre et... NO PASARAN !


Annie 14/01/2010 12:56


Les deux salariés du CE SNCF Clienteles Malika DURAUD et Pierre DE VIZCAYA, en arrêt de travail depuis plusieurs années pour l'une et plusieurs mois pour l'autre (Merci la Secu!), ne cessent via le
net et journal de droite ( voir Capital de Janvier 2010) de prétendre qu'ils sont harcelés et de se répandre en accusations contre la CGT toutes plus mensongères les unes que les autres. A défaut
de faire preuve de compétence et du minimum de travail exigé d'un salarié, lorsque -fait trés rare- ,ils sont présents, ils insultent les militants CGT. En cela,ils bénéficient des plumes
complaisantes des anti-CGT.Leur attitude permanente, essayer de faire croire qu'ils sont victimes.


Eugène 14/01/2010 13:39


Au détail près que les faits sont avérés, confirmés, et que nous savons fort bien, en tant que militants CGT (et pas anti-CGT) que ces pratiques existent bel et bien - le harcèlement est hélas une
pratique bien vivante en interne dans notre confédération... On commence à avoir une sacré pile de dossiers qui s'accumule...


Anonyme 14/12/2009 15:57


Si cette demande de licenciement d'un salarié particulier est voulue par tous ces élus, voire bien au delà , c'est bien parce qu'il est responsable de fautes graves.


Eugène 14/12/2009 18:08


Bien monsieur Anonyme, qui en reste au niveau de généralités calomnieuses, sans aucun élément concret, alors que les faits sont limpides. Mais Monsieur Anonyme fait-il partie des harceleurs ???
Il y a un article sur le blog Mille Euros qui mérite d'être lu. Il s'appelle "Harcèlement et acharnement judiciaire", Mr Anonyme nous donne ainsi l'opportunité d'y renvoyer. Merci,
Monsieur Anonyme.


anonyme 12/12/2009 16:15


Avec l'appui d'un ex élu CGT dont le mandat a pris fin en 2006 -les adhérents CGT n'ayant pas voulu le désigner comme leur représentant, à juste titre - deux salariés du CE SNCF clienteles (en
arrêt de travail de un à plusieurs années ) tentent de faire croire qu'ils sont victimes de harcélement, (ils ont porté plainte début 2008 et aprés enquête, la justice ne donne pas suite à leurs
allégations).


Eugène 12/12/2009 16:39


Nous en avons parlé à plusieurs reprises...
Mr "anonyme" à juste titre devrait aller voir le blog "Mille euros"


Collectif mille euros 24/10/2009 19:00


Le 22 octobre 2009 la CGT a fait voter en réunion du CE, une délibération mandatant un cabinet d’avocat de Lille pour demander à la justice administrative, l’annulation de la décision du 21 août
2009 du Ministère de l’Emploi qui avait refusé le licenciement de Pierre, salarié et délégué du personnel du CE SNCF Clientèles.

Tous ensemble... à la CES

A la demande de la CGT et avec l’appui de la CFDT, cette délibération a fait l’objet d’un vote à bulletin secret. C’est la première fois depuis l’origine du CE SNCF Clientèles en avril 2000 qu’une
telle procédure est utilisée.

La suite de l'article à lire sur le blog "Mille euros" (lien sur la signature)