Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 10:11

Jeudi 23 juillet 2009
Sans-papiers : incroyable, l'UD 75 remet cela !

A peine croyable. L'UD en remet une couche contre la CSP75. On se demande quand même pourquoi l'appareil confédéral a tant besoin d'un bouc émissaire ?
Gros problèmes internes ? Sans doute. Ca suffit à expliquer cet acharnement ? Picard a manifestement été contraint de rédiger ce communiqué, et il est pieds et poings liés à tout point de vue, en particulier par son propre "statut" personnel de permanent CGT ayant la cinquantaine...

Quoiqu'il en soit, le rendez-vous pour tous les militants actifs, c'est demain vendredi 24, de 10h à 15h, Place Lépine (M° Cité) en soutien à la CSP75 contre l'expulsion de la nouvelle occupation du 14 rue Baudelique Paris 18ème.


Un commentaire d'un militant actif dans le soutien à la CSP75 :

"Après 14 mois d’occupation pour le moins inamicale et l’avalanche de calomnies dont nous a gratifiés la CSP 75, il est difficile de reprendre des relations normales avec les responsables de cette organisation tant qu’ils n’auront pas reconnu que l’occupation de la Bourse du travail et les pressions sur le mouvement syndical n’étaient pas les bons choix. Ils devront aussi clarifier leurs rapports avec la CGT."


La direction confédérale de la CGT, elle, ne pense-t-elle pas reconnaître publiquement ses responsabilités dans les violences du 24 juin ? Le fait que ce soit elle qui ait mandaté l'UD-75 pour faire le sale travail ? Ne pense-t-elle pas ainsi clarifier ses relations avec la CSP-75  qui, sauf à faire de l'amnésie une ligne politique durable ne pourra pas, c'est le moins, reprendre des relations normales avec la CGT. Mais tout va pour le mieux dans le monde à l'envers de la pensée indigenale. Cela ne manque, du reste, pas de sel quand on sait que ce communiqué, qui est une véritable provocation, est signé par le malheureux [sic !!! NdlR] camarade Picard forcé de manger son chapeau jusqu'au dernier atome de paille.

Ce qui n'est pas le cas des camarades de la "CGT nettoiement" qui ont encore tenu ce soir une position courageuse et déterminée dans le cadre de la réunion unitaire de la rue Baudelique.

Je suis d'avis qu'il faut évidement condamner vigoureusement ce communiqué suant le ressentiment et la malhonnêteté."

Le communiqué de l'UD 75 (cliquer sur l'image).


Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires

Tophe 28/07/2009 23:20

On peut lire sur le communiqué "Le mouvement syndical parisien mettait fin à l'occupation de ses locaux". On recommence dans la crapulerie et faisant porter le chapeau de l'évacuation musclée de la Bourse du travail à tout syndicaliste, de quelque tendance qu'il soit. En juridique, on dit que cela est un faux.

Je pense que ce courrier n'aura aucune conséquence sur la désapprobation vaste que les évènements auront provoqués. Si par ce communiqué, la Confédération croit se refaire une virginité, c'est manqué. Le faire en période de vacances, c'est encore plus immature de la part de l'appareil. Il faut qu'ils soient aux abois pour faire dans la précipitation une lettre qui marque une fois de plus le malaise dans les rangs confédéral.

Mais je suis certain que plus on s'approche de l'échéance du congrès, plus on verra des choses aussi ineptes que ce communiqué.